ASSOCIATION BENINOISE "NONVIGNON" DE CESENA: Interview au président Vivo Comlam Stéphane - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Unité, Solidarité et Efficacité!

Interview  à  Vivo Comlan Stéphane, frais président des Béninois de Cesena, qui déclare toute sa décision à oeuvrer avec son bureau, pour resoulever la force de sa communauté vis-à-vis de l'organisation et  de la capacité de réalisation de ses objectifs et projets.

altVous voulez bien vous présenter  aux lecteurs d'Africa Nouvelles?

Je m’appelle Vivo Comlan Epiphane. Je suis en Italie depuis 15 ans. Je suis le président de l’Association «Nonvignon» de Cesena, du Haut Conseil des Béninois à l'Etranger (HCBE) Section Italie Zone 6.

Quand a été créée votre Association et quels sont les objectifs?

Notre Association a été créée depuis plus de 20 ans par nos grand-frères. Il y a de cela 4 mois qu’on m’a nommé président de l’Association. L’objectif principal est de s’entraider entre nous immigrants  ici en Italie, nous réunir, échanger les idées pour faire des projets et aider nos frères au pays, travailler avec les bailleurs de fonds, la communauté italienne pour parvenir à réaliser nos projets.

Avez-vous des projets en chantier au pays? 

Au niveau de l’association nationale dirigée par notre président qui travaille alacrement, on a eu des projets qui ont fait parvenir une trentaine de bus au pays,  sous couvert de l’Association HCBE Italie. On travaille ensemble mais il y a parmi nous, certains qui élaborent des projets qu’ils arrivent à réaliser.  Etant donné que nous sommes tous des Béninois, on couvre ces projets par  l’Association «Nonvignon», quand bien même ce fût l’œuvre d’un ou de plusieurs individus qui arrivent à aider nos frères avec des hôpitaux, des bus et autres projets au pays. C’est un but très concret parce que nos sœurs, femmes, familles et populations ont besoin de ces projets, pour s’en sortir des difficultés que nous rencontrons quotidiennement au pays.

Etes-vous en train de préparer le retour au pays?

Pour l’instant, moi personnellement, non. Mais ça dépend,  car il  y a de nos frères qui, avec la crise, ne travaillent pas, ils ont des difficultés. Sur le terrain, on ne désire pas rentrer au pays. Mais vu la crise actuelle, si quelqu’un par exemple avait une entreprise au pays, qu’il peut continuer, l'association peut l’aider avec une enveloppe pour aller recommencer cette activité-là.

Quels sont les projets futurs de votre Association? 

Je viens de prendre la présidence, l'association a eu quelques difficultés au passé. On fait des réunions une fois par mois pour échanger des idées. Le premier pas, c’est reformer le statut.
Après, ce sont les projets. On a distribué une feuille d’élaborations de projets et micro-projets. Etant donné qu'il y a des frères qui sont mieux placés pour les élaborer, on essaie de voir s’ils peuvent nous aider de manière à les réaliser.

Pouvez-vous faire des exemples?

J’ai proposé de nous transformer en une Onlus. De cette manière, on pourrait demander par exemple à la coopérative où je bosse, de donner à Caritas, tout ce qu'on jette. On pourra ainsi organiser des containers pour acheminer ces marchandises au pays, pour aider nos petits frères, les personnes démunies et ceux qui n’ont pas à manger. L'idée est de devenir Onlus pour pouvoir avoir accès à ces opportunités par exemple.

Quelles sont les activités de votre Association?

Nos sommes reconnus sur le territoire. Nous avons aussi un groupe folklorique et un groupe de ballet où nous chantons et dansons. Nous organisons des évènements et des soirées récréatives. Nous sommes invités partout à des manifestations, au niveau de l’Administration de Cesena et étant chrétiens, également dans la cathédrale ou  l’église, où notre chorale, qui chante bien, est souvent invitée.

Quels sont les effectifs de votre Association?

Le bureau a 10 membres actifs et, chaque mois, une cinquantaine de frères se réunit assidument pour échanger les idées.

Quels sont les rapports avec les autres frères africains? 

Il y a des rapports très étroits et bonne entente. On a l’occasion de se retrouver ensemble, comme à la manifestation de la Commune de Cesena qui réunit toutes les associations sur le territoire.

M. Kwami & Fatou Wade