BERNARD LEDOUX! Pionnier de la promotion de la musique et de la culture africaines en Italie - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Les Africains de la Diaspora pleurent un des membres les plus représentatifs de la communauté camerounaise et africaine  en Italie.
Il y a près de 4 mois, notre frère camerounais Bernard Ledoux nous a quittés, le jeudi 23 juin 2011, aux premières heures du jour, pour être inhumé le samedi 25, le jour même de l'inauguration d'un grand évenement de promotion de la culture africaine dont il était, depuis Radio Popolare de Milano, un des pionniers et plus valables et assidus promoteurs en Italie.


La nouvelle a été improviste et elle a choqué tout le monde: les frères camerounais et africains, tout comme ses nombreux amis italiens. Nous nous resserrons tous autour de la douleur de sa famille et de ses proches qui ne méritaient pas d'être privés de si tôt de l'affection de ce jeune dynamique africain, dont le parcours, a marqué l'histoire de la Diaspora africaine en Italie. 

Bernard  Ledoux! La première question que je me suis posée est: "Pourquoi es-tu parti si vite et ainsi à l'improviste?"
Car pour nous, tu avais encore beaucoup à réaliser sur cette terre, avec tout le dynamisme positif que nous t'avons  tous connu.

C'était un bon moment de réalisation pour toi. Nous le sentions tous, Surtout avec tous les projets qu'après tant de dévotion et de préparation, tu étais sur le point de faire démarrer. Mais ça se voit que Dieu en a décidé ainsi.
Ton optimisme nous manquera, cet optimisme qui sortait de ton cylindre des tas de beaux projets, l'un plus valable que l'autre. Tu es un patrimoine intarissable pour la diffusion de la culture africaine en Italie.

Faisant connaître les premières notes de la musique africaine sur les ondes des radios, tu as donné une contribution gigantesque à sa promotion et à sa vulgarisation, non seulement auprès des Italiens (qui ont ainsi eu l'occasion de la découvrir, apprécier, adopter et même imiter et jouer) mais aussi auprès de tous tes frères africains qui (à part le bain nostalgique dans les atmosphères laissées au pays) ont aussi eu un instrument d'orgueil à pouvoir afficher face à la culture du pays qui nous a accueillis.

Tu as fait connaître en Italie la musique africaine, la vraie musique africaine, car en expert musicologue, tu savais comment l'accompagner de tous les habits qui permettaient de mieux l'apprécier, au-delà de la simple jouissance auriculaire.
Tu étais un grand homme de communication, un grand journaliste, un expert showman et un authentique africain panafricain. Un vrai black! Et le tout avec un esprit pacifique, doux et empreint d'une approche constructive envers ton prochain.

Tu nous manqueras avec le style de ton langage, un label si particulier et si original, ce même style que tu as laissé indélébile auprès de tous tes fans, à partir de ceux qui ont eu le plaisir de te suivre, dès tes débuts dans les studios de "Radio Popolare", à Milano.
Tu es et tu resteras un motif de fierté et d'orgueil pour nous tous Africains, pour ton pays, le Cameroun, et pour l'Afrique.

Merci au nom de la Diaspora!  
Que le Bon Dieu t'accueille dans sa gloire!

Milton Kwami