BIOHYST à l’Ambassade du Ghana - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

L’Ambassadeur S. E. Mme Evelyn Anita Stokes-Hayford très intéressée à l’introduction de BioHyst dans son pays.

Dans le cadre de l’initiative d’information de la technologie BioHyst auprès des représentations diplomatiques africaines en Italie, en début octobre, a eu lieu une positive séance de travail entre l’Ambassadeur du Ghana, Son Excellence Mme Evelyn Anita Stokes-Hayford et la BioHyst Italia Srl qui, outre à expliquer les caractéristiques de la nouvelle technologie révolutionnaire, inventée par l’Ingénieur italien Umberto Manola (Afri-Nous: mai - juin - juillet 2010), a également illustré les stratégies sociétaires visant la sécurité alimentaire, à travers la promotion et la diffusion gratuite des installations BioHyst en Afrique, à travers le système du commodat d’utilisation. Votre journal Afri-Nous était de la rencontre.

C'est dans l’accueillante salle de réceptions des locaux restructurés de l’ambassade, que la délégation de la société BioHyst a été reçue par Son Excellence Mme Evelyn Anita Stokes-Hayford, Ambassadeur du Ghana et Représentante permanente auprès de la FAO, PAM et FISA, accompagnée de deux membres de son staff, M. Simon Atieku (Responsable politique et économique).
La délégation de la société BioHyst était, elle, composée de trois responsables: Dott.sa Maria Vanni (Administrateur délégué), Dott.sa Barbara Carubba (Département Relations Externes) et Dott.sa Francesca Lucani (Département Recherche et Développement).

Après les présentations de rite, la séance de travail est toute de suite entrée dans le vif du sujet avec Maria Vanni qui a fait l’historique de la société BioHyst, expliquant les points forts de l’invention de l’ingénieur Umberto Manola: une technologie révolutionnaire et unique en son genre au monde.
La technologie BioHyst, articulée en plusieurs brevets de l’Ingénieur Umberto Manola, permet de transformer, à travers un procédé de désagrégation extrémisée de la matière, toute forme de biomasse en dérivés destinés à la triple production alimentaire humaine et animale et bioénergétique.

Les caractéristiques techniques ont été brillamment expliquées par Francesca Lucani qui a insisté notamment sur l’aspect innovateur des caractéristiques de la technologie Hyst:
● facilités d’implantation grâce aux dimensions réduites des installations;
● basse température de fonctionnement (37°: la température humaine);
● basse consommation énergétique (2 Kw/h par tonne de biomasse transformé);
● manutention réduite;
● rythme continu de travail (24h sur 24);
● absence de déchets résiduel, etc.

Barbara Carubba a mis l’accent sur les stratégies de la société BioHyst pour la diffusion du système Hyst en faveur du développement africain.

Se montrant très intéressée au projet d’introduction de la technologie BioHyst dans son pays, Son Excellence Mme Evelyn Anita Stokes-Hayford a remercié la société BioHyst pour son engagement envers la sécurité alimentaire en Afrique.
Elle s’est notamment promise de se prodiguer non seulement auprès de son gouvernement, en particulier du Ministre de l’Agriculture en visite imminente en Italie, mais aussi auprès de la FAO.

Milton Kwami