CHIOMA UKWU: L'italienne d'origine nigériane est Miss Livorno 2014! - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Miss...ion possible! 

La jeune miss de 15 ans, insultée sur le web, après avoir été nommée la plus belle de sa ville, a déclaré: «Je suis Livournaise, qui n'y croit pas a une mentalité dépassée".

alt

En effet, Chioma Ukwu est livournaise. Elle a 15 ans, elle est première de sa classe et elle est dotée d'une beauté qui lui a fait décrocher le titre de Miss Livorno, le concours de beauté de sa ville.

Le choix du jury, n'a cependant pas plu aux racistes habituels, qui ont rempli Facebook de protestations et insultes. Sur le mur du quotidien "La Nazione" par exemple, on pouvait lire des commentaires comme: «C'est pas une livournaise!", "Sale négresse!", "Museau noir!",  "Je me demande combien elle pue".

Ou encore des argumentations du genre: "C'est une saloperie cette histoire de Miss Livorno de couleur. On est en Italie. L'Italie aux Italiens et tachons de ne pas libéraliser les choses avec une telle facilité".

Il s'agit toutefois d'une minorité. Beaucoup d'autres usagers de Facebook ont émoussé les racistes défendant la miss, qui a reçu le geste de solidarité du maire Nogarin: "Ce grave épisode ne représente pas Livourne, une ville qui a toujours été reconnue pour sa tolérance et son ouverture».

Le Gouverneur de la Région Toscane n'a pas lui non plus manqué d'exprimer son soutien: «La Toscane que j'aime bat l'ignorance à travers l'inclusion et la beauté".

Cioma, cependant, du haut de ses 1m85, se défend très bien toute seule, et sur ​​sa page facebook, elle écrit: «Fière d'être une livournaise noire".

Fille d'immigrés nigérians (son père est au chômage et sa mère travaille dans une maison de repos), Chioma Ukwu porte avec fierté, dans la ville où elle est née et a grandi, sa couronne de Miss, espérant que cela puisse devenir un tremplin pour une carrière modèle.

"Ce qu'ils disent, ça ne me touche nullement. Je me considère Livournaise comme tout autre. S'ils me jugeait pour mon aspect,  parce que je ne leur plait pas, je les respecterais, mais s'ils me jugent pour mes origines et la couleur de ma peau, je pense que ce ne sont que des ignorants", expliquent la nouvelle Miss Livorno.

Et d'ajouter: «J'ai remarqué que la plupart des commentaires racistes venaient de gens adultes. Ils se plaignent en disant que les jeunesse est brûlée, mais il me semble vraiment que ce soit eux qui sont restés à une mentalité dépassée". 

Elvio Pasca