COMMUNAUTE CAMEROUNAISE: La célébration de la fête du 20 mai, au Vatican - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Tradition d'une célébration!

Comme de coutume, le 20 Mai 2012 (40ème commémoration de la Fête nationale du Cameroun a été célébrée), au Vatican, le 24 Mai à l’hôtel  Villa Carpegna dans la capitale romaine. Après la messe concélébré par une vingtaine de prêtres camerounais pour la Paix et l’Unité au Cameroun, le 20 mai 2012, les festivités de la fête.


La diaspora camerounaise vaticaniste s’est retrouvée autour d’une réception organisé par l’Ambassadeur de la République du Cameroun près le Saint - Siège et près l’Ordre Souverain Militaire de Malte et Madame Célestine.

C’est par la dégustation des mets typiques du pays que vont commencer les réjouissances.
Dans son allocution aux camerounais et amis du Cameroun, Son Excellence M. Antoine Zanga n’a pas hésité a faire un bref  historique de la fête.
«La fête nationale du Cameroun que nous célébrons, ici ce soir, est l’aboutissement d’une évolution politico-constitutionnelle qui commence en 1880, avec l’occupation du pays par l’Allemagne impériale de Guillaume II et du Chancelier O.V. BISMARK,  et son placement sous protectorat allemand».

Toujours dans la même lignée, l’ambassadeur a continué,  en expliquant pourquoi le Cameroun a ensuite été placé sous la tutelle française et britannique.
«Au terme de la première guerre mondiale, avec la création de la Société des Nations (la SDN), le pays sera placé sous mandat de la SDN et confié par délégation de la SDN à la gestion territorialement partagée de la France et de l’Angleterre. Enfin, au terme de la deuxième guerre mondiale, la création de l’Organisation des Nations Unies (ONU) remplacera le système des Mandats par le système de la tutelle et la tutelle de l’ONU sur le Cameroun sera déléguée à la France et à la Grande Bretagne».

Un autre aspect évoqué par Son Excellence M. Antoine Zanga a été le processus d’unification des deux Etats Fédéraux du Cameroun.
«L’accession à l’indépendance des deux parties francophone et anglophone du Cameroun se fera en 1960 et en 1961, et donnera naissance à un Etat Fédéral du Cameroun, toujours en 1961. Le système fédéral de l’Etat sera aboli par référendum populaire en 1972, pour donner naissance à un Etat unifié, le 20 Mai 1972. Cette dernière date sera finalement retenue comme date officielle de la fête nationale du Cameroun».

Un des moments clous de  la fête a été  la décoration de deux religieux de la diaspora camerounaise à Rome: le Rév. Père Jean Bertrand ETOUNDI, Prêtre pallotin de la Société de l’Apostolat Catholique (SAC), et la révérende Sœur Dottoressa Thérèse Martin NGUEME, de la Congrégation Diocèse Féminine des filles de Marie Reine des Apôtres (Archidiocèse de Yaoundé).

Comme chaque année, les étudiants et travailleurs camerounais au Vatican ont fêté le 20 mai  aux côtés des autorités du Vatican et des amis du Cameroun.

Flavie Ngah