FABIEN NDOUMOU: "L'Avocat Engagé" de Paris! - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Décidé à gagner son...Paris!

Polémiste ou réactionnaire? Le Docteur en droit et Avocat au Barreau de Paris, Maitre Fabien NDOUMOU à toujours un regard pour son prochain, est-ce par son statut  d’avocat?  Ilest en touit cas décidé à gagner son pari: celui d'entrer au Conseil de l'Ordre des Avocats de Paris.

C'est à tout hasard que nous avions repéré ce combattant des causes nobles, dans les rues de Rome, lors des fêtes de fin d'année. Il explique avec humour avoir choisi Rome, plus précisément le Vatican pour se reposer et se rapprocher de Dieu. D’après lui, se rapprocher de Dieu c'est aussi assister sur invitation de  sa sainteté le Pape Benoît XVI à la messe dite en faveur de la paix le 1er janvier 2012 à la Basilique Saint Pierre.

De retour à Paris, au lendemain du séjour romain, Maître NDOUMOU n’hésite pas à adresser à tous les 25 000 avocats parisiens en guise de carte de vœux, une  photo officielle de cette messe avec le Pape, avec lui au premier rang. Si la majorité des avocats de Paris a trouvé cette carte de vœux originale,  trois ou quatre lui ont plutôt reproché le non-respect de la laïcité.

En Maitre Fabien Ndoumou, on voit cette sensibilité vers son proche,  comme s’il voulait communiquer l’engouement et la gaieté qui l’anime.

Il a le temps pour écouter, ce qui nous ramène à ses origines, d’où la question suivante: Pourquoi se dévouement et cette attention pour l’autre?

Est-ce parce qu’il vient dans cette partie du monde où l’homme est maître de son temps, et non esclave  de celui-ci? Originaire du Cameroun plus précisément à Ngomedzap dans la région du centre dans la zone équatoriale  à la forêt semper virente traversée par le fleuve Nyong qui a donné le nom du département du Nyong et Soo.

Après une première année à l’université de Yaoundé au Cameroun, le futur avocat arrive en France.

Docteur en droit de l’Université Paris 1 Sorbonne, diplômés en droit de l’Université René DESCARTES Paris V et titulaire d’un certificat d’aptitude pour la profession d’Avocat ( CAPA)  Ecole des Avocats des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris (EFB).

Il s’installe dans un premier temps à l’avenue de Wagram à quelques pas de l’avenue des Champs Elysée  dans  le 8ème arrondissement de Paris pour les débuts de sa carrière professionnelle  comme auxiliaire de justice.

Depuis 2008, Maître Fabien NDOUMOU est installé dans  son propre cabinet au 30 rue  de  Saint- Petersbourg dans le  8ème arrondissement.

Homme de foi et de loi,  sa personnalité reflète les nombreux efforts fournis pour devenir ce personnage qu’il incarne aujourd’hui, l’exemple même d’immigration intégrée. Fils unique d’une famille de deux enfants, il s’est construit tout seul dans sa carrière professionnelle, loin de celles du personnel de commandement et d’enseignant de ses parents. Il est intelligent, ambitieux et à des objectifs bien précis, marqué l’histoire de ce monde par sa présence active.

Approfondir ses connaissances universitaires est un instrument et étape importante pour sa réussite.

Il suit diverses formations spécialisées, parmi lesquelles, la négociation à l'ESSEC, dans une grande école de commerce parisienne et l’autre sur le règlement international de conflits à l'ONUG Genève, sanctionné par le certificat «United Nations Certificated». Un background intellectuel qui lui concède plus tard l’accès comme Avocat au Barreau de Paris.

Il exerce sa  double mission d’assistance et de représentation de ses clients, entre les plaidoiries devant toutes les juridictions, les  consultations juridiques sur des sujets variés et la rédaction des statuts ou des contrats.

En tant que technicien du droit, il accomplit au nom et au compte de ses clients des actes de  procédure.

Soucieux du respect de l’étique professionnel dans la justice, il n’hésite pas en  2005 à affronter ce corps institutionnel après la découverte des documents compromettants dans le dossier d'un sans-papier.

Estimant que c'est un pré jugement, il s’obstine à plaider devant la même juridiction administrative. Il va d’ailleurs saisir le conseil de l'Ordre qui, par la suite, exigera des excuses publiques de l'institution administrative.

Une affaire qu’il mettra sous écrit, dans un ouvrage parut en 2006 intitulé TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS : ETRANGE DECOUVERTE.

Son combat pour une justice équitable, va se manifester également  dans l'affaire du Général PONCET impliquant 6 militaires français dont un général de corps d'armée et un colonel pour le meurtre d'un jeune ivoirien MAHE.

Ce dernier avait été étouffé  par un militaire français à l'aide d'un sac poubelle en plastic,  après avoir été torturé  à l'intérieur d'une voiture blindée de l'armée française le conduisant à l'hôpital.

Le public national et international découvre un jeune avocat courageux.

Alors que le Procureur de la République essaie de gagner  du temps, Maître NDOUMOU saisit la justice pour dysfonctionnement du service public.

Ce  qui a valu à l'Etat français la  condamnation pour déni de justice et les mis en cause renvoyés devant la Cour d'assises.

Un autre dossier éclatant ayant comme initiateur Maître NDOUMOU est l'affaire de Salt Lake City: procédure contre le Comité International Olympique où il était reproché à des membres d'avoir perçus les pots de vin afin que cette ville soit désignée.

La justice américaine a rendu un non-lieu contre ses ressortissants mis en cause, alors que les membres soupçonnés du  comité international avaient fait l'objet d'une exclusion.

En dehors de son publique habituel,  celui des  hommes en robe,  l’avocat est aussi un maître conférencier.

Il est sollicité à divers conférences et colloques dans les domaines de la coopération décentralisée, de l’immigration, des élections.

N’a-t-il pas soutenu  sa thèse sur «les missions d’observation des élections»? Sa prochaine conférence, en mai est, plus explicite: «le poids de l’Afrique subsaharienne dans le processus de paix au Moyen Orient».

Il est parmi les dernières personnalités de la diaspora africaine reçues par le guide libyen, à Tripoli, avant le printemps arabe. A la clôture de ce sommet historique, qui vit la participation de plus 500 originaires d’Afrique, venus des quatre coins de la planète, et des  Afro-Américains,  Maître NDOUMOU est élu délégué de l’Europe de l’Union Internationale des Migrants.

Malgré son cahier de charge, il trouve du temps pour sa passion dans l’écriture et le sport: outre le pré-cité «Tribunal administratif de Paris: étrange découverte», il est aussi l'auteur d'un autre ouvrage intitulé «Voir la France et mourir».

L'actuel combat de Maitre Fabien NDoumou est celui d'intégrer le Conseil de l'Ordre des Avocats de Paris, constitué de 42 membres, présidé par Madame le Bâtonnier Christiane Féral-Schuhl et Monsieur le Vice-Bâtonnier Yvon Martinet.

Cet organe administre les 25 000 avocats d'un des plus grands et prestigieux Barreaux du monde.

Après trois tentatives négatives, il sera de nouveau parmi les candidats à la prochaine élection.  Une anecdote, afin de sensibiliser ses confrères avocats sur l'absence de la diversité représentative, notre avocat a commis un texte  caricatural accompagné de la photo des membres de ce conseil, suivi par: "Mes chers confrères, cette photo sur notre site officiel est belle, vous là rendrez plus belle les 06 et 07 décembre 2011 en cliquant sur Fabien NDOUMOU". L’ont-ils suivi? L’avenir nous le dira.

F.  N