Les leçons du Mundial Afrique du Sud 2010 - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Allocution de S. E. Mme Thenjiwe Ethel Mtintso
(Ambassadeur d’Afrique du Sud en Italie)

L'occasion des célébrations de la finale de la Coupe du Monde FIFA d'Afrique du Sud 2010, au FIFA FAN FEST de Rome, a été marquée par une allocution pleine de significations, de Son Excellence Mme Thenjiwe Ethel Mtintso, l'Ambassadeur du pays de Nelson Mandela, dont les mots placés conservent, meme à distance de temps, l'actualité des leçons utiles aux Africains, dans leur parcours d'intégration , cohabitation et épanouissement dans la société italienne.   


En Afrique du Sud, on a l’habitude de dire «Oui, c’est ça!» mais aujourd’hui nous pouvons dire «Oui, ça a été!».
Mes remerciements vont à la Ville de Rome qui nous a donné son hospitalité, aux Associations IES (Société Italo-Ethiopienne pour le Développement International) et MAIS (Mouvement pour l’Auto Développement dans la Solidarité) et à tous ceux qui ont apporté, durant tous les jours de ce merveilleux mois de fête sportive planétaire, leur précieux soutien constant à l’Afrique du Sud,  comme pays hôte de la Coupe du Monde 2010.
Nous avions promis au monde, et en particulier à notre continent, que nous aurions réalisé le plus beau championnat du monde de l’histoire. Et c’est avec un orgueil national et continental que nous les Sud-africains disons aujourd’hui: «Oui, nous l’avons fait!»
Naturellement, il y en a qui doutaient que quelque chose de bon pouvait venir de l’Afrique, mais, une fois de plus, nous avons démontré que dorénavant nul ne pourra plus dire que l’Afrique n’est pas capable. Nous sommes pleinement capables! .
Au-delà du vainqueur de la Coupe 2010, pour nous les Africains, nous avons marqué notre victoire, dès le Jour Un, nous sommes tous UN!
Nous avons promis d’apporter l’ubuntu, la beauté, la vibration positive à Rome, à ce FIFA FAN FEST. Et nous l’avons fait!
L’important est que nous ayions tissé une nouvelle amitié qui, espérons-le, ne se dissipe pas, mais une amitié que nous soutiendrons pendant très longtemps, après ce championnat du monde.

Car ça doit être une amitié basée sur l’amour, la loyauté , la confiance et le respect réciproque. Et elle durera à jamais!
Nous savons qu’il y a beaucoup d’organismes et associations comme la Commune  de Rome, IES et MAIS, qui font de belles réalisations en Afrique. Nous portons aussi à votre attention le projet «One goal» qui invite à nous focaliser tous ensemble sur l’éducation, la formation et le soutien à l’enfance africaine.
Nous invitons à soutenir ces projets car ils sont pour le futur du monde, pas uniquement pour le futur de l’Afrique, mais pour le futur du monde.
Nous lançons un appel au Peuple Italien contre l’anti-africanisme qui de temps en temps défraie la chronique; les Africains sont de  braves gens capables. Nous vous demandons, comme amis, de partager et diffuser ce message: l’Afrique fait partie du monde et de l’humanité.
Enseignez à vos enfants et dites à vos collègues et voisins que «haïr son prochain, c’est haïr soi-même». Car ton prochain est un être humain comme toi, sans distinction de race, couleur, sexe, ni religion. Nous faisons tous partie du même monde, de la même humanité.
Enfin j’exhorte les Africains à l’unité, comme Africains. Partout, aimons-nous, aimons nos hôtes italiens, montrons que nous sommes Africains et  fiers de notre continent. 

Milton Kwami