Mme NDIAYE KHADY SALL: Coordinatrice Section APR/YAAKAR (Milan et Province) - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Interview à la Coordinatrice de la Section APR/YAAKAR, une soeur militante sénégalaise,  dynamiquement mobilisée au nom du parti auquel elle croit fermement.

Le mega meeting de l'APR (Alliance pour la République: parti fondé et dirigé par Macky Sall) a été l'occasion pour le journal Afri-Nous de rencontrer Mme Ndiaye Khady Sall, Coordinatrice de la Section APR/YAAKAR de Milan et Province, qui a bien voulu concéder cette interview que nous vous proposons, chers lecteurs.

Afri-Nous: Quels sont vos objectifs en cette période?

Mme Ndiaye Khady Sall: Nous avons presque terminé la phase d’installation des structures de notre parti sur le territoire italien. Aujourd’hui notre parti APR/YAAKAAR est représenté dans toutes les régions de l’Italie, du Nord au Sud. Les militants et militantes sont réunis en comités et sections dans les villes et provinces, sous la supervision de la DSE Italie (Délégation des Sénégalais de l’Extérieur). Nous continuerons à travailler inlassablement, chaque jour que Dieu fait, pour une mobilisation massive des Sénégalaises et des Sénégalais sous les couleurs de notre parti APR/YAAKAAR.
Notre objectif fondamental est d’élargir la base de notre parti pour une grande représentativité nationale et de coordonner nos activités pour arriver à des résultats  satisfaisants.
Chaque militant et militante de l’APR/YAAKAAR doivent œuvrer à une large information et diffusion des idéaux de notre parti, pour bâtir un Etat républicain. Nous allons chercher les Sénégalais dans leurs maisons, au sein des associations sportives, culturelles et des «Dahiras»,  pour leur expliquer les fondements de notre parti et l’urgence pour le Sénégal de trouver un homme capable de réunir les Sénégalaises et les Sénégalais sur l’essentiel, capable de redresser notre économie malade, capable de redonner espoir aux paysans, pécheurs, pasteurs et immigrés du Sénégal.
Le président Macky Sall incarne cet espoir, c’est un travailleur acharné, un républicain accompli, toujours préoccupé pour le devenir des Sénégalais. Il porte l’espoir d’un Sénégal nouveau fondé sur le travail, le mérite et la justice.

Afri-Nous: Est-ce facile en tant que femme d’être à la tête d’une section politique?

Mme Ndiaye Khady Sall: Je travaille avec un bureau composé d’hommes et de femmes déterminés pour la cause du parti. Ils me facilitent le travail. Je crois que les difficultés que rencontre un coordinateur d'une section politique, sont identiques à celles que rencontrent les coordinatrices.
Il faut accepter les critiques, il faut se montrer disponible à écouter les autres, il faut poser les problèmes dans les réunions mensuelles, pour trouver une solution largement partagée. Il faut être démocrate.

Afri-Nous: On est certes à deux ans des élections présidentielles, mais au Sénégal, les partis ont déjà commencé à faire la campagne. Est-ce votre cas en Italie?

Mme Ndiaye Khady Sall: Le parti au pouvoir est en train de saboter les Sénégalais à travers les mass médias publics.
Dans les radios, on passe la longueur de la journée, à faire les éloges d’Abdoulaye Wade, les éloges de son fils, les éloges de sa femme, les éloges de sa fille.
On se demande si le Sénégal n’a pas changé de régime. Est-il devenu un régime monarchique? La campagne électorale est régie par les lois, mais hélas! Le parti-Etat PDS fait ce qu’il veut, quand il veut, sans se soucier des Lois de la République.
Ici en Italie, nos militants travaillent pour la mobilisation derrière le parti APR/YAAKAAR. Tout récemment, le 29 mai 2010, la Section de Bergamo a organisé un grand meeting qui a obtenu un grand succès avec la présence du camarade Moustapha Cissé Lô.
Le 12 juin, la section de Milan et Province a organisé une journée culturelle et de réflexions, couronnée par un succès éclatant, avec une grande intervention politique du camarade Moustapha Cissé Lô. Au-delà de ces randonnées politiques, chaque section se réunit une fois par mois, pour faire le bilan et les réévaluations des tâches et renouveler son agenda de travail.

Afri-Nous: Comment comptez-vous faire face à vos adversaires, le PDS  surtout, qui ont les moyens sur place?

Mme Ndiaye Khady Sall: Le PDS utilise les moyens de l’Etat à des fins partisanes. Pour l’APR/YAAKAAR, chaque militant est disposé à des efforts financiers pour que le parti fonctionne correctement.

Afri-Nous: Le problème de certains partis politiques de l’opposition en Italie, c’est qu’ils ne peuvent pas couvrir toutes les villes, lors des élections. Comment  surmonterez-vous ce problème?

Mme Ndiaye Khady Sall: Nous serons présents dans tous les bureaux de vote installés dans le territoire italien.

Afri-Nous: Est-ce que vous travaillez avec les autres partis de l’opposition à Milan pour les prochaines élections.

Mme Ndiaye Khady Sall: Notre parti APR/YAAKAAR appartient à la Coalition dite «Benno Siggil Sénégal» qui est un lieu idéal de concertation démocratique de tous les membres. Nous travaillons étroitement dans cette structure pour le respect des acquis démocratiques.

Ndèye Fatou Seck