OLIVIA MARIE DÉSIRÉE KOUASSI: Fashion blogger italienne d'origine ivoirienne (VIDÉO) - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Voici Kouassi!

Olivia Marie Désirée Kouassi (28 ans) est une jeune fashion-blogger italienne, née en Côte d'Ivoire, qui vit dans la province de Varèse, sur le lac Majeur. "Moi et mes confessions" est le nom de son blog et de sa chaîne YouTube où «je partage des conseils de mode et certains aspects de ma vie».

 

alt"Moi et mes confessions" c'est  blog et YouTube, n'est-ce pas?
Oui, mon blog est né pour partager ma passion pour la mode et aussi un peu de ma vie. La chaîne YouTube, je l'ai au contraire créé et, outre à être un moyen pour raconter ma passion pour la mode et tout ce qui fait tendance, il a aussi un autre but et une autre histoire.

Ah, oui? C'est-à-dire?
Un soir, je cherchais sur le web un maquillage particulier pour un événement spécial et, à ce moment-là, j'ai réalisé que les chaînes dédiées au maquillage pour les filles noires étaient tous en anglais. C'est alors que je me suis décidé et j'ai essayé de me jeter moi aussi dans le monde du "tutorial". Je ne l'ai pas fait pour moi, mais pour tous ces jeunes femmes filles qui ne parlent pas bien l'anglais et ont besoin de conseils sur quel fond de teint utiliser pour leur peau.

Et quelle a été l'évolution des résultats de ton initiative?
Le web m'a tout de suite donné raison. Dès le début, j'ai reçu le  soutien de nombreuses filles d'immigrés ou adoptées, qui ne mâchent pas l'anglais. Je suis conscient qu'il y a beaucoup d'autres chaînes sur YouTube plus belles et professionnelles, mais à ma petite façon, je me sens utile. Par exemple, ces jours-ci, j'ai été contactée par une fille d'origine brésilienne adoptée par une famille italienne, qui voulait des conseils sur le traitement des cheveux crépus.

Comment est-ce que ça se passe la conduction de ton activité?
Je n'utilise pas un langage pro ou des techniques sophistiquées; en fait , je suis moi-même les chaines d'autres filles et ce que j'apprends, je le repropose dans mon style sur mon blog. En somme, j'ai transformé mon besoin en une passion à partager.

Y a-t-il des difficultés particulières que tu rencontres?
La recherche du bon fond idéal  est la chose la plus difficile pour nous, les filles noires. En effet, il n'y a pas beaucoup de marques cosmétiques qui accordent une attention à la pigmentation comme la mienne. En effet, avant même de proposer un produit dans ma vidéo, je fais une étude approfondie et je l'essaie aussi sur moi.

Tu ne t'occupes pas seulement de maquillage, tu fais aussi la fashion-blogger...
Oui dernièrement, je suis plus dédiée à la mode. Pratiquement je partage avec les internautes mes derniers achats de vêtements. Et je dois dire que pour ce genre de "tutorial" de mode, il y a beaucoup de filles italiennes qui me suivent.

Et qu'est-ce qu'en pense ta famille dans tout ça?
C'est une passion qui a impliqué toute la famille. Je demandais à ma sœur de m'aider avec le tournage et, à la fin, elle  aussi a créé sa chaîne dédiée à la mode.

Quel est ton engagement dans cette activité?
En moyenne, j'essaie de faire au moins deux vidéos par mois, mais je n'y parviens pas toujours. Ce n'est pas mon job et je ne bosse pour aucune boite cosmétique".

Tes projets pour le futur?
La couture; je suis fascinée par la manière dont naît un habit. Vivre dans une grande ville, continuant à cultiver ma passion.

Samia Oursana