Sikhanyiso Dlamini - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Princesse héritière du trône du Roi Mswati III, monarque absolu du Swaziland, Roi Mswati III, chante le rap.
La princesse Sikhanyiso Dlamini a une certaine âme rebelle! Elle est la fille du Roi Mswati III du Swaziland, en Afrique orientale, unique monarchie absolue d’Afrique. Elle est une de ses 23 fils et sa mère, une des 14 épouses du souverain.
La princesse Sikhanyiso Dlamini (22 ans) a étudié aux Etats-Unis et elle prépare son doctorat avec une thèse sur le théâtre. Elle a fait la mannequin part time et a bien peu avec son pays d’origine.
«Ici aux Etats-Unis, je me sens exotique. Du Swaziland, je n’aime pas le fait de subir plusieurs pressions. J’aime quand les gens viennent me voir et me demandent de les aider. Naturellement le coté positif d’être une princesse est qu’on a voix et accès à tout ce qu’on désire», confesse la princesse.
En 2004, elle organisa un party, à la veille de la danse traditionnelle des cannes où des milliers de jeunes filles célibataires s’exhibent seins nus devant la famille royale.
Mais l’alcool et la musique ont coulé à flots et pété à plein volume, si bien que les dignitaires du règne offensés la punirent, la frappant avec un bâton!
Actuellement son Altesse Sikhanyiso écoute et joue la musique à tout volume: «Quand je ne suis pas au cours, je joue de la musique toute la journée. Je suis passionnée de rap», déclare-t-elle.
Le père de Sikhanyiso Dlamini est Roi Mswati III qui, de ses 14 épouses, a eu 23 enfants.
Mswati III règne sur le Swaziland depuis 1986, quand il succéda à son père, Roi Subuzha, à l’âge de 18 ans.
Après son doctorat, l’héritière du trône du Swaziland prévoit retourner au Swaziland pour créer un centre multimedia pour l’enseignement de la danse, photographie, régie, cinéma et musique…
Le projet prévoit de réaliser une industrie cinématographique proprement dite.
«Nous avons des tas de talents mais les gens sont obligés de travailler à de très bas salaires» dit Princesse Sikhanyiso qui, côté coeur, a les idées très claires: «Je ne suis une nana à rendez-vous, je suis du genre mariage. Si je trouvais le mec juste, je pourrais m’installer aux Etats-Unis».
La princesse Sikhanyiso Dlamini a entre-temps sorti en tout cas un disque rap.
Du moment que cette (sympathiquement dit) véritable "brebis noire" de la famille swazilandaise peut pratiquement tout faire, il est fort probable que son disque rap... frappe!


Ndèye Fatou Seck