TOUS À FIRENZE! Samedi 17 décembre - A 15h00: cortège de Piazza Dalmazia à Piazza Santa Maria Novella - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Une initiative de la Coordination Régionale des Sénégalais en Toscane.
Nos frères  Modou Samb (40 ans) et Mor Diop (54 ans) ont été assassinés tandis que Moustapha Dieng (34 ans), Sougou Mor (32 ans) et Mbengono Cheik (42 ​​ans), ont eux été  grièvement blessés par Gianluca Casseri, un italien xénophobe, intelligent et déterminé, sympathisant du mouvement d'extreme droite Casapound. Tous sont victimes d'une manifestation extrême du racisme au quotidien, qui humilie systématiquement notre dignité.



Le massacre de Firenze du 13/12 à Florence exige une réponse large et plurielle, qui exprime l'indignation contre les meurtres barbares et la ferme volonté d'actions concrètes afin que de tels événements ne se reproduisent plus.

Et il faut que cela ne se limite pas à la seule étreinte de la solidarité à l'égard de notre communauté frappée et à participation de douleur, juste pour un jour.
Il faut aller plus à fond et déterminer, tous et toutes ensemble, comment s'est déterminer, dans le temps, le climat qui a déclenché l'explosion de la violence raciste, comme cela est arrivé, ce maudit dimanche 13 décembre 13, à Firenze, seulement deux jours après Torino  où a été incendié un campement rom, suite à la  fausse dénonce de viol, par une adolescente italienne de 16 ans, qui avait honte d'avouer à ses parents la perte consensuelle de sa verginité, avec un italien.

Il faut avoir comme point de référence constant la reconnaissance des droits sociaux, civils et politiques des immigrés, des réfugiés et des demandeurs d'asile et des déplacés, en éliminant les nombreux obstacles institutionnels qui contribuent à marginaliser la vie de nombreux immigrés en Italie.

Il faut appliquer les lois constitutionnelles qui permettent la fermeture immédiate des lieux et des sites tels que Casapound, où l'on sème la haine et incite à la violence xénophobe.
Toutes les énergies positives, qui croient en la construction d'une ville et d'un pays de la coexistence et de la solidarité, se mobilisent ensemble pour barrer la barbarie, le racisme et l'intolérance.
En 1990, Firenze fut le théâtre d'expéditions punitives contre les immigrés, et il y eut une réaction populaire, qui a donné lieu à une grande manifestation de caractère national.
Nous lançons un appel à toutes les personnes de bonne volonté, dans la société et les institutions, à nous rejoindre dans une grande manifestation, participée, pacifique, non violente et contre la violence, à caractère national.
Une manifestation qui marque un tournant et le début d'un nouveau voyage, rendant hommage à ceux qui ont été tués et blessés en ce jour tragique du 13 décembre, un évènement capable d'affirmer sans équivoque: "Plus jamais d'acte barbare tel que le massacre de 13 décembre!".

La date est le samedi 17 Décembre. à Firenze, à 15h00. Cortège de Piazza Dalmazia à Piazza Santa Maria Novella
Pour les adhésions: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cecile Kashetu Kyenge