KELVIN DOE: Génie sierra-léonais de l’électricité à 15 ans ! - Africa Nouvelles

IMMIGRÉS EN ITALIE

Doe très... doué! 

On n’a pas fini d’entendre parler de lui ! A 15 ans, ce jeune Sierra-léonais est présenté comme un génie. Dans son petit village très rarement alimenté en électricité, il bricole dès l’âge de 13 ans des appareils et faute d’électricité, il se met à vouloir créer des batteries!

altA force d’étudier, de démonter des vieilles batteries, il observe leur fonctionnement, puis récupère des éléments dont il a besoin dans les poubelles. Et quand on parle de génie, le mot n’est pas usurpé. Avec du soda, de l’acide et du métal, le tout maintenu par du scotch, il arrive à fabriquer un générateur électrique!

Le jeune Kelvin devient vite un héros dans son village. Grâce à ses inventions, il permet à ses voisins de recharger leurs téléphones. Il crée même une radio FM qu’il anime lui même!

Il profite de son antenne pour passer de la musique, mais aussi pour «donner la parole aux jeunes». La moyenne d’âge de l’équipe ne dépasse pas les 12 ans. «Avoir une radio dans notre communauté, cela nous permet de débattre des problèmes affectant notre village, mais aussi le Sierra Leone dans son ensemble».  

Son nom d’artiste? DJ Focus! Sa devise: «Si vous vous concentrez vraiment, vous êtes parfaitement capable d’inventer».

David Sengeh, un étudiant Sierra-Léonais du MIT repère Kelvin et se lie d’une véritable amitié avec lui. David Sengeh l’introduit au MIT, et ne cesse de le couvrir d’éloges. Il fait un vrai cadeau à Kelvin en lui organisant un voyage surprise à New-York où il a même la chance de rencontrer le président de Harvard!

David, son mentor, se souvient:  «Il a aussi eu du mal à s’habituer à la nourriture!»

De ce voyage, Kelvin Doe, est rentré avec encore plus de projets en tête! «Tout ce que je veux, c’est aider ma famille, rendre la vie de mes proches plus facile. Je veux construire une éolienne, pour fournir de l’électricité à tout mon village!»

Mais il sait que l’avenir lui appartient! Un petit génie dont l’Afrique et le monde n’ont pas fini d’entendre parler!