N. T.: De l'adoption au Quirinal, la belle histoire du tout premier cuirassier italien noir - Africa Nouvelles

IMMIGRÉS EN ITALIE

N.T. (initiales pour question de confidentialité), 28 ans, fut adopté tout petit avec sa sœur par un couple sicilien qui ne voulait pas les séparer. Sportif passionné et toujours parmi les majeurs de sa promotion au cours de gendarmerie, il a couronné son rêve, devenant le tout premier cuirassier italien noir,  et il eut l'honneur de faire partie des membres du piquet d'honneur qui accueillit Pape François, lors de sa première visite au Président de la République italienne, au Quirinal.

 

De l'adoption quand il avait juste un an par un couple sicilien au Régiment des Cuirassiers jusqu'au garde à vous devant le Pape François. Une histoire qui est un conte de fées avec une fin heureuse, la victoire de l'intégration et de la grande passion pour la Gendarmerie. Qui a porté N.T. (les initiales pour des raisons de confidentialité), 28 ans, à devenir le premier cuirassier noir de l'histoire de la Présidence italienne, également choisi pour le piquet d'honneur en haut uniforme qui a accueilli le pape, lors de sa visite au président Mattarella.

Au garde à vous, du haut de son 1,96 m, d'abord dans l'imposante  cour d'honneur, où le président de la République a accueilli le pape, sans les enseignes du chef de l'Etat du Vatican. Et puis de nouveau rendant les honneurs dans la Galerie des Bustes quand, en fin de visite, le président a accompagné en fin le Pape, qui a souri à ce garçon impeccable de peau noire dans l'uniforme étincelant des grandes occasions des Cuirassiers.

Un long voyage. Commencé dans une ville du Brésil où N.T. est né, dans une famille qui, cependant, n'a pas réussi à le garder avec elle. Mais le destin, cette fois, porte une belle surprise. En Sicile, à ce moment précis, il y a un couple qui a décidé d'adopter des enfants: lui, il travaille comme chancelier de justice dans l’île  et sa femme est ménagère. Ils reçoivent des rapports du Brésil, partent et se retrouvent dans cette ville où N.T., né en 1990, attend une nouveau foyer. Et il le trouve en Sicile. Pas lui seul mais sa sœur un peu plus aînée aussi, puisque les nouveaux papa et maman n'ont pas l'intention de les séparer.

Et il grandit sur l'île, va à l'école, passe son bac scientifique, et devient citoyen italien à tous égards. Avec deux grandes passions: le sport et les carabiniers.

Admis au concours, il entre dans la Gendarmerie. Mais son grand rêve est de faire partie de ce régiment historique de la garde du corps du président de la République, ce bataillon super spécial des carabiniers qui sont les Cuirassiers. 

La taille est ok mais ce n'est pas suffisant: la sélection est dure. La couleur de la peau sera-t-elle un obstacle, le fait qu'il n'y ait jamais eu de cuirassiers noirs au Quirinal avant lui? Il y a cependant, depuis des années déjà, des policiers noirs travaillant dans l'inspection interne.

N.T. affronte la sélection et la passe. Puis, il y a le dur cours de formation et spécialisation à affronter. Pour les officiers carabiniers examinateurs, ce garçon venu du Brésil mérite bien l'uniforme de cuirassier, il est l'un des meilleurs de sa classe.

Puis le tant attendu jour de baptême: le 5 juin 2017, dans le piquet d'honneur à coté du Président de la République pour la Fête des Carabiniers, dans la caserne Salvo D'Acquisto, à Tor di Quinto, à Rome.

Ensuite, la première sortie de N.T. justement au Quirinal. Et le sourire du Pape au premier cuirassier noir d'Italie.