Africains de la diaspora - Africa Nouvelles

Paix à son ame!

La communauté angolaise au Portugal a rendu hommage, par une messe de requiem, à la nationaliste Maria Mambo Café, membre du Bureau politique du MPLA, parti au pouvoir en Angola, décédée dimanche 1er décembre à Lisbonne, victime de maladie.

altAprès la messe, qui sera dite à la chapelle de l'église de Furnas, au quartier Benfica, la dépouille mortelle de Maria Mambo Café sera acheminée à l'aéroport international de Lisbonne, d'où elle sera embarquée dans un avion à destination de Luanda.

Née en 1945, Mambo Café, qui a fait des études de l'Economie en ex-Union soviétique, fut, au Portugal, la première secrétaire de la Communauté du Mouvement Populaire de Libération de l'Angola.

Selon Rosa de Almeida, membre du Comité Central du MPLA, Mambo Café a été "une militante historique du MPLA et fille d'Angola. Un grand exemple à mettre en relief, frontale et humaniste. Comme dirigeante, elle fut chef dans le vrai sens du terme", a-t-elle ajouté.

Consterné par la mort, le Bureau politique du MPLA a affirmé, dans un communiqué rendu public à Luanda, que Maria Mambo Café était une "nationaliste de convictions fortes et fermes. A l'aube des années 60, elle a rejoint le groupe restreint de patriotes qui, de façon organisée, se sont battus pour un Angola indépendant et pour la dignité du peuple angolais".

Une perche à la recherche!

Nouhoun Belko, du Burkina Faso est l'un des 3 lauréats du «Concours international 2013 pour les jeunes chercheurs dans le domaine de l'Agriculture» institué en 2007 par le Japon, pour stimuler les jeunes chercheurs dont les travaux sont de nature à contribuer de manière exceptionnelle et innovante au développement de l'agriculture.

altSous l'égide du Ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches du Japon, s'est tenue à l'Université des Nations Unies à Tokyo le 20 novembre 2013, une cérémonie organisée conjointement par le Conseil de Recherche en matière d'Agriculture, de Foresterie et des Pêches, le Centre International Japonais de Recherche en Sciences agricoles, l'Agence Japonaise pour la Coopération Internationale et l'Institut pour la Durabilité et la Paix de l'Université des Nations Unies. La cérémonie s'inscrivait dans le cadre du "Concours International 2013 pour les Jeunes Chercheurs dans le domaine de l'Agriculture".

Institué en 2007, ce concours a pour objectif de stimuler les jeunes chercheurs dont les travaux sont de nature à contribuer de manière exceptionnelle et innovante au développement de l'agriculture. Pour l'année 2013, trois jeunes chercheurs ont été retenus :

- Madame Lee Hong TNAH de la Malaisie;

- Monsieur Nouhoun BELKO du Burkina Faso;

- Madame Panuwan CHANTAWANNAKUL du Royaume de Thaïlande.

C'est la première fois qu'un ressortissant burkinabè remporte ce prix. Monsieur BELKO est présentement à l'Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) et son travail a porté sur "High-throughput phenotyping and selection for drought tolerance in cowpea" (phénotypage à haut débit et sélection pour la tolérance à la sécheresse chez le niébé".

Le Jury était composé d'éminents chercheurs des Institutions ci-dessus citées. En proclamant le palmarès, son Président a indiqué que les résultats auxquels Monsieur BELKO et son équipe sont parvenus, contribueront à l'accroissement de la productivité du niébé, l'amélioration de l'alimentation des populations et du bétail et la lutte contre la pauvreté dans la zone sahélo-saharienne.

Monsieur BELKO n'ayant pas pu effectuer le voyage de Tokyo pour des raisons indépendantes de sa volonté, son prix a été présenté à l'Ambassadeur du Burkina Faso au Japon, Son Excellence Monsieur François OUBIDA.

En recevant le prix, l'Ambassadeur OUBIDA a saisi l'occasion pour remercier le Gouvernement japonais pour cette initiative qui s'inscrit en droite ligne des conclusions de la TICAD V et est de nature à encourager les jeunes chercheurs.

Il a également relevé que loin d'être fortuit, ce prix est le couronnement des efforts du Gouvernement burkinabè pour la promotion tant des activités que des résultats de la recherche au Burkina Faso.

Dans sa conclusion, l'Ambassadeur a lancé un appel aux autorités japonaises à suivre de près la carrière de Monsieur BELKO et des autres récipiendaires pour des résultats encore plus probants.

Footballeurs en valeurs!

L'Agence Ecofin, reprenant le classement du célèbre magazine Forbes, révèle que le patron du groupe Dangote serait plus puissant que tous les chefs d'Etat africains. Sucre, pétrole, immobilier..., Aliko Dangote transforme en or tout ce qu'il touche. A travers ses œuvres sociales, il s'impose aujourd'hui dans son pays comme la personne la plus influente devant le Président Goodluck Jonathan.

La 64e fortune mondiale est une vraie icone dans son pays, place qui est souvent réservée aux footballeurs. Samuel Eto'o, Didier Drogba ou Emmanuel Adebayor seraient ils plus influents que les chefs d'Etat de leurs pays respectifs? La question n'est pas superflue. On est bien tenté de se demander si ces grands joueurs sont les plus écoutés dans leurs pays.

altSamuel Eto'o, plus qu'un simple joueur au Cameroun

Eto'o fils est plus qu'un simple joueur. 6e joueur le mieux payé au monde avec un salaire de 60 millions de dollars, Eto'o est aussi connu dans son Cameroun natal pour ses nombreuses oeuvres de bienfaisance. De l'immobilier au caritatif, le joueur de 32 ans entreprend beaucoup dans son pays. Des générations se souviendront qu'il est le propriétaire de Eto'o Télécoms.

Le football au Cameroun a indiscutablement des répercussions sur la politique. Le président Paul Biya a de tout temps fait des victoires des Lions indomptables une affaire d'honneur, puisque cela lui attire une certaine estime du peuple camerounais. Pour cela, les stars du sport roi ont leur mot à dire au Cameroun. Même s'il a des détracteurs, Samuel Eto'o Fils est une personne incontournable au Cameroun. Les rumeurs le donnent même candidat aux futures élections présidentielles.

Drogba sollicité pour la paix en Côte d'Ivoire

Tout sourit à Didier Drogba. Les retours de l'ancien Marseillais donnent toujours place à des scènes de liesses populaires dans la capitale ivoirienne. La nomination de Didier Drogba au sein de la Commission Vérité et Réconciliation en Côte d'Ivoire est la preuve que même les autorités politiques ivoiriennes ont bien conscience de l'influence de la star pour rallier le peuple, quel que soit leur bord, à la cause de la réconciliation nationale nécessaire à la reconstruction d'une Côte d'Ivoire déchirée par dix ans de guerre civile.

Arrivé au pouvoir en avril 2011 à la suite d'une violente crise postélectorale, le président Alassane Ouattara (élu avec 54 % des voix) a contre lui 46% des Ivoiriens pro-Gbagbo. Par contre, lorsque Drogba marque un but à Chelsea, à Galatasaray ou en sélection, c'est toute la Côte d'Ivoire qui est derrière lui. Les supporters ne se réclament pas du nord ou du sud. Dire que Drogba est plus influent qu'Alassane Ouattara ne serait pas un abus.

Emmanuel Adébayor : l'élément fédérateur des Togolais

Loin de nous l'intention de verser dans des considérations politiques, il faut reconnaître tout de même que la politique a souvent divisé les Togolais, comme c'est d'ailleurs le cas dans de nombreux pays africains. Les périodes électorales riment généralement avec des scènes de violences, chacun se réclamant de tel ou tel bord politique.

Mais lorsqu'on en vient au sport, chacun jette sa couleur politique pour n'implorer que la grâce divine en faveur d'une victoire des Eperviers. L'amour, la passion des Togolais pour leur équipe nationale va surtout se manifester en 2005 quand contre tous les pronostics, le Togo se qualifie pour la Coupe du monde. Une grande première dans son histoire. Et l'artisan de cette victoire historique s'appelle Emmanuel Adébayor. Dès lors, on ne parle que de lui.

En dépit de ce que certains appellent « les caprices » de l'attaquant de Tottenham (tantôt le joueur met fin à sa carrière, tantôt, il revient à l'instar de Eto'o), Adébayor reste une idole pour les Togolais, non pas pour les billets de banque distribués ici et là, ou parce qu'il a financé la construction d'un stade au centre du pays ou même pour ses autres nombreuses actions caritatives tant au Togo qu'à l'extérieur. Parce que tout simplement, il se révèle comme le joueur par qui l'histoire du football togolais commence véritablement à s'écrire.

Le modèle Weah

Ancienne gloire du football libérien, Mister George Weah est une légende vivante. Apprécié de tous, engagé, le buteur libérien, seul « Ballon d'or » africain en 1995, est l'un des plus grands footballeurs africains de tous les temps. Une idole pour de nombreux attaquants et surtout, un exemple à suivre pour les Libériens. Après avoir tant donné à son pays, il se relance dans l'aventure politique en étant candidat aux élections de 2005 où il recueille 40% des voix. Viscéralement attaché à son Liberia natal, Weah va accepter, après l'aventure électorale, le poste de chef du Comité pour la paix et la réconciliation au Liberia.

Les chefs d'Etat ont l'argent, le pouvoir; les joueurs ont l'argent et la gloire. Argent et pouvoir d'une part, argent et gloire d'autre part, quel est l'ensemble idéal qui confère à l'homme l'estime et le respect des autres?

L'homme de l'OM!

Un bel hommage au Sénégalais, premier noir à diriger un club de football professionnel en Europe.

altD'origine sénégalaise, Pape Diouf, ancien président de l'OM (Olympique de Marseille) et ancien journaliste, est élevé au rang de Chevalier de la Légion d'honneur de France.

Il a reçu sa décoration, au palais de l'Elysée par le président de la République Française, François Hollande pour «mérites éminents acquis au service de la nation».  Un bel hommage au Sénégalais, premier noir à diriger un club de football professionnel en Europe.

Marie-Josée Pérec, championne olympique d'athlétisme et Jacques Vendroux, journaliste ont été également décorés.

Papes Diouf est également membre du Club Sport et démocratie dont Sylvère-Henry Cissé sénégalais d'origine est président.

Pape Diouf a récemment sorti un livre à polémique intitulé: «C'est bien plus qu'un jeu». 

Pape Diouf a notamment dirigé Marseille de 2005 à 2009. Son conflit avec José Anigo, directeur sportif du club alimente les journaux.

Mamadou a sorti la France du "cul-de-Sak...ho"!

L’équipe de France a réalisé un magnifique exploit en s’imposant face à l’Ukraine au terme d’un match intense et de haut niveau. Les Bleus iront au Brésil l’été prochain. Battue 2-0 en barrage aller, Mamadou Sakho et ses coéquipiers ont réalisé un immense retournement de situation en dominant l’Ukraine 3-0 au terme d’un match maîtrisé de bout en bout pour obtenir son billet pour le Mondial 2014.

alt«Ce n’est que du bonheur. Mardi soir, on a réussi à marquer l’histoire. L’équipe de France a démontré beaucoup de vertus. Le défenseur de Liverpool n’a pas caché son émotion après la victoire. C’est beau, c’est fort, c’est extraordinaire. Quand on a ce maillot-là, il ne faut pas oublier que ça représente beaucoup. Ce soir, on a vu un stade derrière son équipe et une équipe tout donner pour ce maillot. J’espère que c’est le début de quelque chose», confie Sakho.

Il fallait remonter 2 buts. Dès la mi-temps, les hommes de Didier Deschamps avaient remis les compteurs à zéro, grâce à des réalisations de Sakho (22ème) et Benzema (34ème). Les Ukrainiens ont craqué à l’approche du dernier quart d’heure.

Le héros français du jour se nomme Sakho à la réception d’un centre de Pogba (74e).Pourtant l’ancien parisien était quatrième dans la hiérarchie des défenseurs sur la liste de Deschamps. «Quatrième, c’est vous qui le dites. Moi, je suis à la disposition de l’équipe de France. La saison dernière, j’avais fait tous les matches… Après, je ne me sens pas comme un héros. Le héros, c’est l’équipe».

Le doute existe sur son 2ème but. Au vue des images, on pense à un but contre son camp du défenseur ukrainien. Mais Sakho confirme être auteur de ce but. Le Franco-Sénégalais inscrit du coup le premier doublé de sa carrière.

«Oui, il est pour moi. Je la prends du genou donc oui. Pour un défenseur, ça arrive très rarement. Je me souviens juste du doublé de Lilian Thuram sous le maillot bleu (face à la Croatie lors du Mondial 98). Je suis content pour toute l’équipe. Après la défaite à Kiev, on s’est remis en question. J’avais dit qu’il faudrait rentrer sur le terrain le couteau entre les dents et montrer qu’on en avait. On l’a démontré».

Senteurs d'inventeurs!

L'inventeur angolais, Inácio Augusto Simão a conquis, dimanche 3 novembre, une médaille d'or à la Foire des Idées, Innovations et Nouveaux Produits (IENA), à Nuremberg, en Allemagne, présentant le software de traduction gestuelle pour verbes et sons en langues nationales.

altL'Angola a, au total, remporté neuf médailles, dépassant les résultats lors de l'édition antérieure, tandis que le coordonnateur, Gabriel Luís Miguel, a été distingué d'une médaille d'or et d’un certificat de mérite pour l'engagement et le soutien que le Ministère des Sciences et Technologies accorde aux inventeurs angolais.

Dans le lot des distinctions, l'inventeur Inácio Augusto Simão a gagné la médaille d'argent pour avoir présenté un support de bougie doté du processus de recyclage de la cire et également d’une médaille d'argent à l'inventeur Ricardo Figueiredo, qui a présenté la machine automatique pour nettoyer les vitres.

Les autres angolais qui ont aussi reçu des médailles d'argent et un certificat de mérite sont les inventeurs Mpanda Makambua, pour la conception de matériel didactique pour l'enseignement de la géométrie à partir du matériel de récupération, et Hélder Silva pour l'ensemble de 10 oeuvres présentées.

Pour les médailles de bronze, au nombre de trois, ont été attribuées aux inventeurs Mavi Nguengo, avec le congélateur intelligent, Adilson Octávio da Costa, avec le système national de payement de l'impression digital et Mabiala Damasco, avec l'appareil pour le traitement dentaire.

Mabiala Damasco a également reçu, à cet effet, un cadre de Leonardo De Vinci et un certificat de mérite lui accordé par l' Association Européenne des Inventeurs.

Lors de l'édition antérieure (2012), l'Angola a conquis 7médailles, desquelles une d'or, un en argent et 5 en bronze.

Beauté... électrisante!

Flaviana Matata est née le 9 juin 1988 en Tanzanie.

altElle n’a pas peur des mots, mais elle est tellement belle qu’on ne peut qu’approuver… «Je suis électricienne de profession en plus d’être top modèle dans mon pays. Je crois que Dieu m’a créé parfaite, comme une véritable femme africaine pure et naturelle».

Elle est la gagnante de la  première édition du concours Miss Univers Tanzanie concours en 2007, et elle a représenté son pays dans le concours de Miss Univers la même année. Elle s’est classée 6ème. Il faut croire que Dieu avait crée des femmes encore plus belles qu’elle…

Elle s’est fait ensuite très vite une place dorée dans la mode, en défilant ou en posant pour des magazines dans le monde entier.

Un sacré parcours pour cette ancienne étudiante en ingénierie électrique à l’université, à Arusha, en Tanzanie.

Elle adore ses cheveux rasés: «J’avais l’habitude d’être un garçon manqué. Je le suis toujours. Je n’avais jamais vu une reine de beauté avec une tête chauve alors j’ai pensé que je vais essayer. Je suis allée, j’ai gagné».

Sa vie n’a pas toujours été facile. Sa mère est décédée dans le naufrage d’un ferry. Flaviana n’avait que 9 ans.

Elle a lancé la Fondation Flaviana Matata en 2011qui oeuvre activement pour l’éducation et le développement des filles en Tanzanie. «J’aide une quinzaine d’orphelinats locaux. Je suis comme leur mère. Les enfants sont ma plus grande source d’inspiration. Ils sont toujours plein d’espoir et remplis de rêves et des projets».

Sur sa Tanzanie, elle confie: «Je pense que Lushoto dans les montagnes Usambara est l’un des secrets les mieux gardés du tourisme tanzanien. Située en  haut, dans la montagne, cette ville a été construite par des colons allemands et est comme la Suisse en termes de paysage et de la tranquillité. Le climat est cool  et la végétation propice à de belles randonnées».

Dieu a aussi pensé à créer un petit coin de paradis sur terre…