MOKODOU FALL: Peintre sénégalais dont le talent s'est affirmé en Italie - Africa Nouvelles

ARTS & CULTURES

Venu en Italie, en 1996, le frère sénégalais Pape Macodou Fall dit "Mokodu" est bien connu dans le milieu de l'art, par son dévouement et son amour dans le métier.

Après avoir débuté au Sénégal comme caricaturiste dans pas mal de journaux sur la place, c'est à son arrivée en Italie qu'il a été tenté par la peinture. Et, depuis, Mokodou fait parler de lui par ses beaux tableaux. Dans cette interview (reproposée mais encore actuelle) qu'il a accordée à votre journal Africa-Nouvelles, le jeune talentueux artiste parle et de son parcours et de ses ambitions, notamment dans le milieu de la production.

 Afri-Nous: Vous voulez bien nous parler de votre parcours en Italie?

Pape Mokodou Fall: C'est en 1996 que j'ai commencé entre le cinéma et la production musicale (Bayefall Productions), pendant des années dans la capitale italienne, Rome. C'est au milieu des montagnes de l'Emilia Romagna que j'ai commencé à toucher le pinceau et les couleurs.

Afri-Nous: Qu'est-ce que vous faisiez au Sénégal?

Pape Macodou Fall: Au pays, je faisais le caricaturiste dans plusieurs journaux de la place.

Afri-Nous: Est-ce facile pour un jeune de faire le métier d'artiste ici en Italie? Comment avez-vous fait pour arriver à ce niveau?

Pape Macodou Fall: Non, je ne crois pas du tout. Pour transmettre la culture à travers les couleurs, ça demande surtout beaucoup d'inspiration. '

Afri-Nous: Quels sont les problèmes que vous rencontrez souvent?

Pape Macodou Fall: C'est à travers le travail et l'expérience de la vie.

Afri-Nous: Pouvez-vous nous faire le bilan de l'activité de vos expositions?

Pape Macodou Fall: Positif! Les habitants répondent nombreux. Je rappelle entre autre l'exposition que j'ai réalisée à Bolzano, et pour laquelle je tiens à remercier Lilli Martini de la Galerie Capuccini et le grand peintre bolzanais Max Radisson.

Afri-Nous: Que dites-vous des expositions que vous  réalisées?

Pape Macodou Fall: c'est depuis 2006 que j'ai commencé à faire des expositions. La chose la plus importante est le public qui me donne toujours le courage de continuer de l0avant dans mon art.

Afri-Nous: Outre les expositions d'art, vous organisez souvent des évènements avec des artistes sénégalais. Comment faites-vous pour réussir toutes ces activités?

Pape Macodou Fall: Le respect, la discipline et le travail: ces trois éléments sont la clé de ma réussite.

Afri-Nous: Envisagez-vous des expositions au Sénégal?

Pape Macodou Fall: Bien sur! Le Sénégal c'est mon pays. 

Afri-Nous: Actuellement quels sont vos projets?

Pape Macodou Fall: Toujours, c'est de me concentrer sur l'art et son univers, faire beaucoup de voyages, faire les galeries du monde entier. On se donne rendez-vous pour les prochaines expositions, la participation à la Fête de l'indépendance du Sénégal, avec notre Ambassade à Rome et la collaboration avec beaucoup d'artistes italiens et africains, notamment. Cela dans l'objectif de permettre de tisser  une grande ouverture d'intégration entre ces deux pays, l'Italie et le Sénégal, et le monde entier. 

Ndèye Fatou Seck