Horoscope - Africa Nouvelles

Des astres sans désastres! 

Consultez votre horoscope quotidien, pour chaque signe du zodiaque!

alt

http://www.astroo.com/horoscope.php

 

alt

À l'écoute de l'autre des autres

Jusqu'au 23, le Soleil vous invite à multiplier les initiatives pour faire évoluer votre vie professionnelle mais parallèlement vous aide à améliorer votre quotidien. Vous déployez toute votre énergie pour apaiser d'éventuels conflits avec votre entourage, avec succès aux alentours du 6 et du 11 où quoique vous entrepreniez ami Bélier vous parvenez à marquer les esprits et les cœurs. À partir du 8, Vénus vous permet d'ouvrir le dialogue et de vous mettre à l'écoute de l'autre. Vous parviendrez ainsi à élever les débats le 13. Doté d'un flair et d'un sens de la stratégie à toute épreuve et bien décidé à élargir vos horizons sur tous les plans, vous avancerez lentement mais sûrement dans le bon sens, celui du consensus plus que de la chamaille.

Accords difficiles

Le temps se gâte hélas lors d'une 3ème semaine où vous heurterez parfois à des oppositions difficiles à identifier. Que ce soit sur le plan social ou privé, vous aurez parfois l'impression de vous battre contre des moulins à vent ou de vous colleter à une adversité déroutante qui vous oblige à vous adapter en permanence aux circonstances. Attention de ne pas tomber dans l'impasse, notamment aux alentours du 21 et du 22 où les échanges pourraient devenir houleux ami Bélier et le ton monter. Essayez alors de ne pas alimenter les éventuelles polémiques et de ne pas prendre les possibles critiques comme une affaire personnelle. Si les demandes de l'autre vous empêchent d'exprimer votre soif de liberté, d'autonomie vous aurez sans doute un peu de mal à lâcher du lest le 23.

Ciel bas et moral un peu en berne

Attention à la fin du mois (1er décan essentiellement) où vous n'êtes pas à l'abri d'une déception, d'une désillusion. Si vous aspiriez à étendre vos ailes et à tirer des plans sur la comète à long terme, vous devrez probablement réduire la voilure entre le 25 et le 30 où vos projets seront soumis à des blocages et devront être remis à plus tard. Vous aurez alors peut-être envie de baisser les bras et de jouer les victimes. Surtout pas. Vous aurez bientôt fini de manger votre pain noir (d'ici à la fin décembre) et pourrez bientôt reprendre du poil de la bête, sortir enfin de l'impasse ami Bélier et décoller pour une destination qui vous plaît si possible bien accompagné.

1er décan (21 mars-1er avril) :

 Patience! 

Si la première quinzaine vous permet de jeter des ponts entre vous et l'autre, vous risquez fort de clore le mois déprimé par des obstacles qui surgissent de partout et surtout de nulle part et semblent vouloir vous empêcher de réaliser vos rêves.

En couple, vous réussissez à faire passer vos messages en douceur aux alentours du 13 mais la fin de mois s'annonce plutôt nuageuse et risque de vous pousser dans vos retranchements. Vous avez l'impression d'être bloqué dans vos avancées et de vous retrouver un peu seul au monde ? Attendez la fin de l'automne pour échapper enfin à la chape de plomb saturnienne qui vous empêche depuis septembre de réaliser vos rêves à votre idée.

Célibataire, , si vous parvenez lors d'une première quinzaine où le courant passe, à communiquer vos sentiments et émotions, vous ne parviendrez pas forcément en novembre à faire des étincelles. Surtout pas en fin de mois où le ciel se couvre et où vous avez un peu l'impression de vous retrouver cloué au poteau, contraint de composer avec des freins qui vous oblige à revoir pour l'instant vos projets à la baisse.

2ème décan (2 avril-11 avril) :

Mois contrasté! 

Si la première quinzaine du mois vous permet de réaliser ce qui vous plaît et de jouir pleinement du moment présent, vous aurez plus de mal à exprimer vos sentiments à partir du 16. Les tensions surgissent, les passions sont plus difficiles à canaliser et le ton pourrait alors monter entre vous et l'autre.

En couple, profitez de la première quinzaine pour rallumer la flamme et resserrer les rangs autour de projets exaltants car à partir du 16, les antagonismes seront plus nombreux que les terrains d'entente. Attention les 21 et 23 aux échanges qui pourraient tourner à l'aigre. Certes, vous aspirez à protéger votre indépendance mais tâchez pourtant de faire quelques concessions sur le fond en novembre si vous souhaitez clore le mois en douceur plutôt qu'à cran.

Célibataire, , vous usez de votre magnétisme torride pour séduire qui vous voulez en début de mois où vous aurez sans doute envie de tout et de préférence tout de suite. Ce sera plus tendu à partir du 16 où vous serez moins-cool et aurez peut-être plus de mal à obtenir ce que vous voulez. La faute à une nervosité mal canalisée, à des désirs impérieux pas tout à fait satisfaits ? Pour ne pas finir le mois frustré et seul, soyez moins gourmand et plus patient.

3ème décan (12 avril-20 avril) :

À l'abri! 

Vous profiterez des vibrations électriques du début de mois pour assouvir vos passions, exprimer vos appétits et jouir pleinement du moment présent. Si la première semaine vous permet de faire des étincelles, vous devriez ensuite profiter d'une agréable immunité cosmique qui vous mettra à l‘abri des intempéries.

En couple, vous miserez sur le duo Vénus Mars (le 3, le 7) pour rallumer la flamme et embraser un automne plutôt hivernal pour les autres. Si la première semaine du mois favorise les grands élans, vous surferez ensuite sur des courants plutôt bienveillants et échapperez ainsi aux bourrasques qui devraient un peu décoiffer les deux premiers décans.

Célibataire, , un petit coup de cœur sur votre lieu de travail. Votre libido se manifeste et vous pousse à flirter, à séduire tous azimuts. Vous miserez en outre sur votre sixième sens pour envoûter qui vous voudrez et devriez voir défiler le mois sans avoir trop à vous soucier du temps (très gris) qu'il fait dehors et des nuages qui pèsent sur la tête et les cœurs des deux premiers décans.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Novembre commence bien et fort. À partir du 21, les nuages s'amoncellent au-dessus de votre tête et il vous sera alors vivement recommandé de mettre de l'eau dans votre vin et de positiver si vous souhaitez clore le mois sans perdre quelques plumes et le moral dans de vaines batailles.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Occupez-vous de votre vie affective pendant la première quinzaine, à la fin du mois, le ciel s'assombrit et vous pourriez entretenir d'inutiles tensions. Profitez du printemps épanoui pour vous ressourcer à l'extérieur, respirez !

alt

Un début de mois prometteur! 

Depuis la mi-août, Jupiter protège et favorise même votre vie amoureuse. D'ici à la fin de l'été 2016, la chaleureuse planète se charge de multiplier les opportunités d'aimer et de l'être, de faire des rencontres prometteuses ou (et) de rallumer la flamme, de fonder une famille ou de l'agrandir. En novembre, vous disposez en outre du soutien du Soleil qui vous invite à ouvrir le dialogue, à vous mettre à l'écoute de l'autre. Pas (plus) question donc de faire cavalier seul en novembre mais bien de partager vos émotions ami Taureau et de tout mettre en œuvre pour enchanter l'âme sœur ou dénicher la perle rare, ancrer une idylle récente ou approfondir encore vos amours anciennes.

Le quotidien fait de la résistance

Profitez ainsi des bonnes ondes de ce mois automnal dont les flux porteurs vous permettront sans doute de vivre quelques moments forts tout du moins lors d'une première quinzaine qui devrait vous laisser quelques bons souvenirs (le 3, le 11). Le temps pourrait se gâter dans la deuxième mi-temps d'un mois plutôt contrasté. Vos initiatives pour améliorer vos conditions de vie et celles de votre entourage, votre bonne volonté risquent de se heurter à des impondérables qui vous obligeront à réduire un peu la voilure ami Taureau et à composer avec des imprévus qui généreront une frustration qui pourra vous mettre les nerfs en boule.

Leçons de vie à apprendre

Certains (natifs du 1er décan) auront ainsi bien du mal à faire passer leurs messages et à concrétiser leurs espérances en fin de mois où les nuages s'amoncellent au-dessus de leur tête entre le 25 et le 30 où l'avenir leur paraîtra soudain bien sombre et leurs perspectives d'avenir plutôt bouchées. Ne baissez surtout pas les bras. Saturne qui s'est immiscé dans le domaine de votre thème qui gère les grands changements de la vie vous demande de faire le tri entre essentiel et superflu, parfois en renonçant à une vision de la vie et du couple qui ne correspond plus vraiment à vos besoins. Sous la coupe de l'austère planète, il est toujours question de grandir. On le sait toute phase de croissance comporte quelques mises à l'épreuve et tests pas toujours agréables à vivre mais indispensables pour évoluer et franchir un cap vers plus de conscience. Il s'agira in fine de vivre des histoires qui vous ouvrent des perspectives ami Taureau plutôt que des romances qui vous relient encore et toujours à certains schémas du passé à dépasser.

1er décan (21 avril-1er mai) :

Des pressions et tensions en fin de mois

Si Saturne approfondit vos amours aux alentours du 13, le grand enseignant du zodiaque ne vous évitera pas en fin de mois de remettre en question certains projets d'avenir peut-être en vous privant des ressources nécessaires pour les concrétiser. Avec à la clef des leçons à apprendre et à intégrer.

En couple, vous voilà bien disposé lors d'une première quinzaine plutôt harmonieuse à améliorer votre vie quotidienne et les conditions d'existence de votre entourage. C'est en toute fin de mois (à partir du 25) que le ciel se voile et que vous vous heurtez à un mur. N'essayez alors pas de forcer le passage et contentez-vous pour l'instant de vous adapter à des circonstances pas nécessairement agréables.

Célibataire, , si la première quinzaine vous invite à sortir de votre bulle et à vous relier au monde qui vous entoure, la dernière semaine du mois risque d'être un peu moins favorable à vos relations plombées par un environnement ou un entourage qui bride vos désirs et vous retient à quai. Si vous avez envie de ruer dans les brancards ou de baisser les bras, préférez pourtant faire pour l'instant contre mauvaise fortune bon cœur en attendant la fin décembre où Saturne vous oublie enfin.

2ème décan (2 mai-11 mai) :

Bon début, fin plus délicate

La première quinzaine du mois vous offre quelques belles occasions de décoller ou d'embarquer pour Cythère. Vous profitez d'une conjoncture cosmique plutôt enchantée pour convoler, vous engager (le 11) et vivre quelques moments forts en excellente compagnie. C'est en deuxième quinzaine de mois que le temps se gâte et le ton monte.

En couple, vous renouez jusqu'au 15 avec une complicité qui vous réchauffe le cœur et émoustille vos sens. Vous resserrez les rangs, rallumez ensemble la flamme et pourriez avoir envie (le 11) de donner une tournure plus officielle (si ce n'est déjà fait) à votre lien le 11.

Célibataire, , si la première quinzaine favorise vos élans, les grands serments et les délicieuses envolées, méfiez-vous, à partir du 16, de contrariétés qui pourraient bien finir par vous exaspérer et vous faire sortir de vos gonds. Pour éviter de "péter les plombs", reposez les pieds sur terre avant qu'il ne soit trop tard et acceptez de composer avec une réalité peut-être un peu moins affriolante qu'elle n'y paraît (le 21 et le 23).

3ème décan (12 mai-20 mai) :

À l'abri de tout sauf de l'amour

En tout début de mois, vénus intensifie vos échanges et vous jouirez ensuite d'une délicieuse immunité cosmique qui semble vous mettre à l'abri des embruns qui ne manqueront pas de ternir un peu le tableau amoureux des deux premiers décans.

En couple, le début du mois s'annonce chaud, bouillant. Les passions se réveillent, la température monte (le 3) et vous avez la possibilité de vivre de grands moments avec le partenaire. Ensuite, vous explorerez ensemble la carte du tendre protégé des nuages qui n'épargneront a priori personne sauf vous.

Célibataire, , vous pourriez éprouver des sentiments forts (coups de cœur, de foudre) aux alentours du 3 où vos sentiments et désirs seront exacerbés. Vous disposerez ensuite d'un ciel plutôt harmonieux pour développer une histoire qui vous plaît ou en faire naître une qui vous inspire.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois qui commence bien et favorise votre épanouissement affectif mais qui vire à l'orage lors d'une deuxième quinzaine où des tensons apparaissent (réapparaissent) et pourraient vous plomber les ailes, le moral et le cœur. Pour éviter d'alimenter rancœurs et drames, veillez surtout à ne pas reproduire les schémas du passé et à rester ouvert à tout, surtout au dialogue.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Ce mois est mitigé, entre soleil et nuages, entre passions et conflits, entre vous et les autres… Ne rabâchez pas vos rancœurs qui vous empoisonnent lentement mais sûrement, faites table rase d'un passé révolu et entrez gaillardement dans un nouveau cycle, plus épanouissant.

alt

En quête d'harmonie familiale

Jusqu'au 22, le Soleil vous invite à gérer au mieux l'intendance et à tout mettre en œuvre pour améliorer vos conditions de vie. Vous redoublez alors d'énergie lors d'une première quinzaine active pour mettre en place un cadre de vie qui vous convient et vous permet ami Gémeaux de vous épanouir en famille. Depuis la mi-août, Jupiter vous presse d'ailleurs de repousser les murs, de déménager ou tout du moins d'embellir votre habitation pour qu'elle corresponde davantage à un idéal et qu'elle favorise votre bien bien-être et celui de vos proches. Comptez sur l'influence conjuguée des deux planètes pour atteindre votre but aux alentours du 11 où vous disposerez sans doute des moyens de concrétiser vos projets familiaux.

Profitez des vents porteurs

Vous bénéficierez en effet d'excellentes conditions pour obtenir les moyens de mener à bien vos plans et pourriez éventuellement recevoir les fonds nécessaires pour lancer des travaux, acheter un bien (ou en vendre un) entre le 10 et le 13 où la conjoncture vous sourira et où vous ne manquerez ni d'audace ni d‘appuis pour aller de l'avant. N'attendez surtout pas la fin du mois pour vous lancer dans l'aventure ou tenter de progresser dans vos réalisations ami Gémeaux car dès le 16, le vent tourne et vous risquez alors de faire les frais de remous cosmiques plus contrariants.

Qui retombent en deuxième partie de mois

Si Vénus dès le 8 vous donne envie de rallumer la flamme, de séduire et de faire des conquêtes, Si la délicieuse planète booste votre libido, elle devra composer avec un background un peu électrique qui exacerbera peut-être vos envies mais pourrait également vous pousser aux excès, à dépasser les bornes alors à vos risques et périls. Méfiez-vous ainsi de vos lubies aux alentours des 21 et 23 où votre gourmandise ne sera pas forcément bonne conseillère et où vous seriez bien avisé de réduire un peu la voilure et de freiner vos appétits en tout genre ami Gémeaux plutôt que de laisser libre cours à vos désirs. Prudence également en toute fin de mois où les heurts avec le partenaire seront parfois difficiles à éviter. Vous ne partagerez pas forcément la même vision du monde et si vous vous divisez sur vos choix professionnels ou sur un parcours de vie, évitez de vous buter et préférez ouvrir et maintenir le dialogue ouvert si vous ne souhaitez pas terminer le mois dans l'impasse, le cœur et le moral en berne.

1er décan (21 mai-31 mai) :

Bon début et fin plus difficile

Vous êtes inspiré, créatif en début de mois et disposez jusqu'au 13 d'excellents atouts pour mener à bien vos projets familiaux. Le temps se gâte en fin de mois où vous pourriez vous heurter à un mur si vous faites fi des conseils du partenaire et suivez votre rêve sans consulter l'autre.

En couple, si vous parvenez à faire passer vos messages les 6 et 13, à resserrer les rangs autour d'un projet commun, ce sera beaucoup plus difficile en fin de mois où vous ne vous rejoindrez pas sur l'essentiel et risquez alors de creuser un fossé entre vous et votre alter ego. Pour éviter d'altérer trop votre complicité, faites des concessions et restez à l'écoute de votre entourage.

Célibataire, , la première quinzaine vous trouve bien décidé à profiter de la vie et à séduire tous azimuts. Vénus et Mars vous mettent en appétit mais ne vous éviteront pourtant pas de vous éloigner de l'autre (provisoirement ou pas) entre le 25 et le 30 où vous aurez peut-être tendance à vous prendre pour une victime et à croire que personne ne vous aime. Préférez alors rester ouvert au dialogue plutôt que de vous enfermer contre-productivement dans votre tour d'ivoire.

2ème décan (1er juin-10 juin) :

Ne vous emballez pas trop

La première quinzaine s'annonce productive et vous aurez l'impression de toucher du doigt un rêve. Si vous aspirez à améliorer votre cadre de vie, c'est le moment de concrétiser ce qui vous tient à cœur. En deuxième partie de mois, vous serez tiraillé entre désirs et réalité qui ne feront a priori guère bon ménage aux alentours du 21 et du 23 où vous serez contraint de reposer les pieds sur terre.

En couple, vous marquez les esprits et ralliez sans peine les suffrages de votre partenaire aux alentours des 6, 11 et 13 où votre charme et votre efficacité à pourvoir aux besoins de chacun rassurent votre entourage. Évitez alors ensuite (les 21 et 23 entre autres) de faire n'importe quoi, de céder à vos moindres désirs (et caprices) au risque de voir alors s'écrouler l'édifice. Célibataire, , vous disposez de nombreux atouts lors d'une première quinzaine propice à la réalisation de vos espérances pour mener à bien un projet immobilier ou (et) familial. Vous serez apprécié et suivi les 11 et 13. Moins aux alentours des 21 et 23 où l'on vous reprochera votre audace qui sera sans doute assimilée à de la témérité. Essayez alors de freiner un peu votre ardeur si vous souhaitez entretenir votre cote de popularité plutôt que de finir le mois battu en brèche et critiqué.

3ème décan (11 juin-20 juin) :

Protégé des embruns

Les échanges sont animés en famille en début de mois. Vénus et Mars se mobilisent aux alentours des 3 et 7 pour mettre de l'ambiance et passionner les débats. Vous profiterez alors d'une première semaine effervescente pour mettre de la rumba dans l'air et déroulerez ensuite le mois plus paisiblement à l'abri des remous qui affecteront les deux premiers décans.

En couple, le début du mois vous permettra sans doute de rallumer la flamme et de vivre en famille quelques moments forts. Vous ferez alors le plein d'émotion et surferez ensuite en douceur sur des flux plutôt porteurs qui n'auront d'indulgence a priori que pour vous.

Célibataire, , la première semaine pourrait être incandescente et vous réserver quelques surprises en famille ou coup de cœur en amour. Les trois semaines suivantes se dérouleront plus en douceur. Un rythme que vous apprécierez d'autant plus que vous serez certainement le seul profiter de la clémence du ciel qui vous garantit en novembre d'une certaine immunité cosmique.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Novembre commence en douceur et déroule une première quinzaine plutôt constructive. C'est en deuxième mi-temps de mois que les nuages s'amoncellent et que vous devrez vous montrer prudent si vous souhaitez sauver les meubles et maintenir la paix au foyer.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Ce beau mois de novembre commence bien et finit un peu plus abruptement, malgré tout, vous restez un petit privilégié qui n'aura que des broutilles à gérer, entre tolérance et patience, il vous suffit de rengainer votre habituelle ironie pour sauver la paix avec vos proches.

alt

Un bon début! 

Le Soleil booste votre libido, favorise les rencontres, les retours de flammes et vous assure d'un charme irrésistible dont vous n'hésiterez pas à user pour épater la galerie ou séduire tous azimuts. Vous ne manquerez ainsi pas de faire quelques délicieuses victimes consentantes notamment dans les deux premières semaines du mois où le ciel vous pare de toutes les grâces. Comptez sur Jupiter qui encourage et la communication et vous permet de marquer les esprits depuis la mi-août pour placer sur votre route des êtres qui sauront retenir votre attention ami Canceret que vous aurez envie d'ajouter à la liste de vos amis ou proches. Vous disposez a priori d'un allié de taille pour enrichir votre carnet d'adresses.

Attention aux dérapages en famille

À partir du 8, vous mettrez tout en œuvre pour améliorer votre vie de famille, resserrer les rangs avec votre alter ego, vos enfants ou vos parentes et arrondir les angles si des conflits apparaissent ou polluent un peu l'ambiance. Vous ne manquerez ni de conviction ni de diplomatie pour faire passer vos messages en douceur et ainsi traverser une première mi-temps du mois bien entouré et plutôt en harmonie avec le monde. Profitez bien de cette heureuse passe car à partir du 16, le temps change et les nuages risquent de s'amonceler au-dessus de votre tête. Gare à vous si vous provoquez le partenaire ou si vous feigniez d'ignorer les signaux (de mécontentement) qu'il vous envoie. Si des tensions apparaissent, des conflits latents, récurrents électrisent les échanges, essayez d'ouvrir et de maintenir le dialogue ouvert ami Cancer plutôt que d'attendre que "ça passe".

Prenez du recul sur les événements et de la distance par rapport à vos émotions

Peut-être vous reprochera-t-on de n'en faire qu'à votre tête, de n'agir qu'en tenant compte de vos désirs ou intérêts. Si ces objections vous irritent, examinez les toutefois de près. Il est possible en effet que vous manifestiez de manière souvent très (trop) explicité votre besoin d'autonomie ou de gérer votre vie à votre idée. Essayez de mettre un peu d'eau dans votre vin si vous souhaitez terminer le mois sans faire trop d'étincelles. Entre le 25 et le 30, le climat pourrait se détériorer et vous pourriez vous sentir soudain bien seul au monde. Trop de responsabilités à assumer, une intendance trop lourde à gérer et le poids du monde qui pèse sur vos épaules. Ne dramatisez surtout pas la situation ami Cancer et tâchez de composer pour l'instant avec des blocages, de surcharges de travail qui vous empêchent d'accéder à vos rêves. Ce n'est en effet ni le moment ni l'heure de décoller mais bien de garder les pieds sur terre et de relever les défis de la vie.

1er décan (21 juin-1er juillet) :

Apprendre

Saturne tend à plomber votre quotidien et votre moral. Si la première quinzaine vous permet de resserrer les liens familiaux, prenez garde en fin de mois au découragement qui pourrait vous inciter à baisser les bras face à un quotidien exigeant.

En couple, vous parvenez (le 6, le 13) à tirer parti de votre créativité pour faire face à un surcroît de travail qui pourrait finir par vous plomber les ailes entre le 25 et le 30 où vous aurez tendance à voir tout en noir. Pour résister à la déprime, faites ce qu'il y a

À faire en évitant de jouer les victimes et opérez sans états d'âme un tri entre l'essentiel et le superflu.

Célibataire, , vous avez l'impression que le monde se ligue contre vous en fin de mois ? Certes, vous avez beaucoup de travail à accomplir et de responsabilités à assumer, l'horizon vous semble quelque peu obstrué mais ce n'est pourtant pas le moment de baisser les bras mais bien de tirer parti des situations présentes pour comprendre vos modes de fonctionnement et tâcher de conserver ce qui fonctionne et d'éliminer ce qui vous plombe encore et toujours.

2ème décan (2 juillet-12 juillet) :

Composer plutôt que se démarquer

Jusqu'au 16, vous bénéficiez de flux porteurs qui pourraient bien vous soulever de terre pourquoi pas jusqu'au Nirvana. Ensuite, ce sera plus compliqué.

En couple, profitez d'une belle première quinzaine pour renouer avec une complicité un peu oubliée ces temps derniers, rallumer la flamme et engager un dialogue constructif avec le partenaire. La deuxième quinzaine s'annonce plus orageuse. Vous ne parvenez plus à faire passer vos messages et risquez de déplaire à l'élu de votre cœur si vous faites ostensiblement passer ses désirs avant les seins.

Célibataire, , misez sur la première mi-temps du mois pour marquer les esprits, faire mouche notamment aux alentours des 6, 11 et 13 où vous serez a priori irrésistible. À partir du 16, essayez de composer en famille plutôt que d'imposer quoi que ce soit à vos proches qui pourraient mal interpréter vos initiatives qu'ils jugeront souvent trop personnelles. Pour éviter les conflits (le 21, le 23), ne mettez en aucun cas d'huile sur le feu et renoncez pour un moment à vos désirs de liberté trop marqués pour rallier les suffrages de l'entourage.

3ème décan (13 juillet- 22 juillet) :

À l'abri.

Si les deux premiers décans doivent composer avec un climat contrasté en novembre, vous évoluerez pour votre part sous la protection d'un ciel qui booste vos amours en première semaine et vous promet une traversée en douceur jusqu'à la fin du mois.

En couple, vous échafauderez avec le partenaire des projets inspirants et regarderez ensemble dans la même direction le 6. Vos échanges sont passionnés et vous ne risquez pas de vous ennuyer en début de mois (le 3). Vous échapperez aux coups de vent et remous qui altéreront l'harmonie des deux premiers décans et traverserez le mois protégé par une belle immunité cosmique.

Célibataire, , lors d'une première semaine propice aux élans passionnés et aux rencontres exaltantes, vous rayonnerez et séduirez tous azimuts. Vous parcourrez ensuite le mois à l'abri des embruns qui noirciront le tableau des deux premiers décans.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois mitigé. La première quinzaine légère et favorable aux élans amoureux et aux rencontres inédites vous ravit tandis que la deuxième mi-temps du mois vous trouve chagrin et peu disposé à faire des efforts pour améliorer la situation. C'est pourtant bien en vous adaptant et en participant que vous tirerez votre épingle d'un jeu qui ne vous enchantera pas mais vous permettra de grandir, de mûrir si toutefois vous acceptez d'agir en conscience plutôt que de survoler les sujets qui s'imposent.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Au cœur de ce printemps survolté, profitez de la première quinzaine pour asseoir vos acquis ou susciter de nouvelles ouvertures. La fin du mois sera plus morose, vous serez plus centré sur vous-même, vos doutes et votre anxiété chronique, au risque de laisser votre imagination prendre les rênes, ce qui, chez vous, est rarement positif…

alt

De belles réalisations à portée de main

Le Soleil vous invite à vous mobiliser prioritairement pour assurer le bien-être de vos proches, gérer l'intendance et tout mettre en œuvre pour apaiser les éventuels conflits qui pourraient surgir ou persister au sein du clan. À partir du 2, Mercure vous dote en outre d'une ouverture d'esprit et d'un sens du dialogue qui devraient vous aider à harmoniser vos liens et à distribuer équitablement les rôles en famille. Si vous aspirez à améliorer vos conditions d'existence, votre cadre de vie, vous pourriez ami Lion lors d'une première quinzaine favorable à l'expression et à la réalisation de vos désirs, parvenir à concrétiser un projet susceptible de plaire et de répondre aux attentes de tout le monde, vous y compris. Misez tout particulièrement sur les 6, 10, 11 et 13 pour obtenir les fonds nécessaires à vos entreprises ou débloquer des situations qui entravaient votre épanouissement.

Pas sans obstacles à prévoir

Vous pourriez ainsi obtenir les moyens d'acheter un bien, de construire ou de vendre une maison ou de liquider un héritage qui libérera un fond de trésorerie pour vous aider à ouvrir l'avenir à votre idée. Profitez des vents porteurs et des bonnes ondes qui vous permettront de tirer des plans sur la comète et d'assurer la sécurité de votre entourage car à partir du 16, les vents tournent ami Lion et risquent alors de contrarier un peu vos avancées. Des freins pourraient survenir aux alentours des 21 et 23 et compromettre vos plans. Le quotidien pose problème et fait de la résistance. Vous avez plus de mal à faire passer vos messages et les échanges tournent court. Vous aurez parfois l'impression de vous heurter à un mur ou que des impondérables ralentiront votre marche en avant.

Un peu seul au monde ?

Ne tentez pourtant pas de regimber ou de vous opposer frontalement à ceux qui vous mettront des bâtons dans les roues ou aux événements qui se dresseront sur votre passage. Il serait en effet plus sage d'attendre que les tensions s'apaisent et que vous repreniez du poil de la bête pour relancer les débats et l'action à votre avantage (pas avant décembres). La fin du mois ne s'annonce guère plus fameuse. Vous êtes placé face à des réalités qui vous plombent un peu les ailes et le moral en amour. L'élu de votre, cœur, vos enfants vous échappent ou vous avez plus de difficulté à comprendre ceux que vous aimez. Résistez alors ami Lionà la tentation de vous croire abandonné, délaissé notamment entre le 25 et le 30 où vous aurez parfois envie de baisser les bras face à l'ingratitude du monde et de vos proches.

1er décan (23 juillet-2 août) :

L'amour passé au crible

Saturne vous cherche des noises et vous recommande d'examiner de près vos attachements ; Retour sur terre obligatoire en fin de mois où vous aurez beau dire et faire, les événements ne tourneront pas en votre faveur et vous risquez fort d'être déçu par ceux que vous aimez. Ne vous laissez surtout pas abattre et profitez au contraire d'éventuelles confrontations pour tirer l'essentiel du superflu.

En couple, si la première quinzaine favorise la compréhension et vous permet d'ouvrir un dialogue constructif avec l'entourage il n'en sera pas de même en fin de mois où vous vous heurterez probablement à un mur d'incompréhension et serez alors tenté de baisser les bras. Attendez la fin décembre pour être débarrassé des freins saturniens et en attendant, examinez à la loupe ce qui empêche vos liens de fonctionner et votre cœur de battre.

Célibataire, , si aux alentours du 6 et du 13 vous parvenez à resserrer les rangs en famille et à élever les débats en amour, vous devrez en fin de mois supporter un climat d'hostilité ou plutôt de frustration, de déception qui vous incitera à jouer les victimes. Renoncez à ce rôle qui ne vous mènera à rien et optez pour l'examen en conscience de vos histoires passées, de votre approche de l'amour qui sous la tutelle de Saturne devra d'ici à la fin décembre être revue et corrigée.

2ème décan (3 août-13 août) :

Une deuxième quinzaine mitigée

La première quinzaine du mois vous invite à concrétiser un projet privé et à tout mettre en œuvre pour sécuriser votre clan. À partir du 16 cependant, vous peinerez à vous faire entendre et comprendre et devrez composer avec une kyrielle d'embêtements qui auront tendance à vous plomber les ailes et le moral.

En couple, si vous aviez envie d'investir, d'acheter un bien et de solidifier les bases familiales, vous pourriez miser sur des rentrées conséquentes ou une aide de proches pour concrétiser ce qui vous tient à cœur. La deuxième quinzaine du mois s'annonce plus mitigée. Des imprévus ou impondérables à gérer, des malentendus et tensions qui s'accumulent. Ne tentez surtout pas de passer en force et attendez le mois prochain pour rebondir.

Célibataire, , vous disposez jusqu'au 15, d'atouts sérieux pour améliorer votre cadre de vie ou donner des couleurs à votre existence. Vous avez envie de construire, de fonder un foyer. Vous en aurez les moyens le 11 et le 13 mais à partir du 16, vous devrez composer avec des obstacles de taille (événements contrariants, freins divers ou incompréhensions familiales) qui vous obligeront à ralentir le mouvement. Vous ne pourrez repartir de plus belle avant décembre alors contentez-vous d'ici à la fin novembre de limiter les dégâts et de préserver vos acquis qu'ils soient affectifs ou financiers.

3ème décan (14 août-22 août) :

Protégé des embruns

La première semaine de novembre vous réservera quelques émotions fortes et la passion ne sera pas exclue du jeu amoureux les 3 et 7. Ensuite, vous échapperez aux turbulences promises aux deux premiers décans et (sauf tendances du thème personnel) déroulerez le mois en douceur.

En couple, profitez d'une première semaine effervescente pour partager des moments forts avec l'autre et revisiter ensemble la carte du tendre. Si les retours de flamme ne sont pas à exclure le 3 et le 7, vous poursuivrez ensuite le mois a priori à l'abri des remous qui affecteront les deux premiers décans.

Célibataire, , vous serez magnétique et vraisemblablement irrésistible en début de mois. Misez sur le 3 et 7 pour faire des étincelles, mouche et pourquoi pas des touches. Les trois semaines qui suivront vous favoriseront votre épanouissement et Jupiter qui aspecte votre décan à partir du 22 ne vous réserve d'ici à la fin de l'hiver que du bon ou presque.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois contrasté que vous seriez bien inspiré de gérer en conscience pour optimiser les bons flux d'une première quinzaine constructive et relativiser les tensions que le ciel vous réserve en deuxième mi-temps.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Les tensions de cette fin de printemps sont perceptibles par tous les signes mais vous pouvez tirer votre épingle du jeu en communiquant efficacement pendant la première quinzaine, vous vous construirez ainsi de belles protections pour une fin de mois plus contraignante mais toujours stabilisatrice.

alt

Première mi-temps estivale

Vénus vous assure d'un rayonnement optimal jusqu'au 8. Vous êtes a priori irrésistible et ne vous ferez pas prier pour exercer vos charmes tous azimuts. Vous bénéficiez également de l'énergie de Mars qui jusqu'au 12 booste votre signe, exalte votre pouvoir de séduction, vos appétits et vous dote d'une libido exigeante. Vous commencez donc le mois sous la délicieuse tutelle d'un duo de chic et de choc qui pourrait vous permettre de vivre quelques moments forts (le 3, le 7) susceptibles de réchauffer votre cœur ami Vierge et d'embraser votre corps. D'autant que depuis la mi-août, Jupiter traverse également votre signe et vous permet de faire des étincelles. Vous initiez une nouvelle phase, un nouveau cycle de croissance qui vous permet d'exprimer plus largement, plus librement vos désirs et devriez d'ici à la fin de l'été 2016 en combler quelques-uns.

Le temps se gâte

Si jusqu'au 22 le Soleil favorise a priori les échanges et vous invite à vous relier à votre entourage, à nouer de nouveau liens et à vous ouvrir au monde qui vous entoure, profitez d'une première quinzaine sans nuages pour jouer toutes vos excellentes cartes et jouir pleinement du moment présent. Car si la première mi-temps du mois s'annonce prometteuse, la seconde quinzaine pourrait vous obliger à réduire un peu la voilure et à vous contenter de moins, voire de peu et pour certains de rien. Prenez garde ainsi à bien canaliser vos sentiments, vos émotions si vous ne voulez pas soulever d'incompréhensions (de tempêtes) entre vous et l'être aimé aux alentours des 21 et 23. Vous n'êtes pas à l'abri de tensions voire de règlements de compte, ami Vierge, si vous laissez la passion dégénérer et vos élans virer à la tragédie grecque.

Un peu seul au monde ?

Vous si prompt à analyser (à critiquer) les situations que vous traversez ne serez guère à l'aise avec une conjoncture qui ébranle et dérange votre esprit plutôt analytique. Veillez alors à ne pas alimenter les tensions (jalousie entre autres) et misez sur la communication pour résoudre les conflits et apaiser les esprits et les mœurs. Attention également en toute fin de mois (1er décan essentiellement) où une problématique familiale pourrait dégénérer en guerre de tranchées. À moins que vous ne vous heurtiez à un mur et échouiez provisoirement à vous faire entendre et comprendre de l'autre. N'essayez alors pas de convaincre à tout prix ami Vierge et attendez un peu (le mois prochain) pour sortir de l'impasse, de votre isolement, éclairer et surtout élever les débats sans trop risquer de vous éloigner du partenaire ou même de rompre les bans.

1er décan (23 août-3 septembre) :

Nuages à prévoir en fin de mois

Saturne vous cherche des noises et jette une ombre sur votre vie de famille. Des problématiques récurrentes vous obligent à creuser les sujets qui fâchent. À moins qu'une atmosphère lourde (responsabilités difficiles à assumer) ne vous plombe les ailes et le moral en fin de mois.

En couple, si le courant passe bien entre vous et l'autre en début de mois (le 6, le 13) vous risquez fort de déchanter en fin de mois où le courant le passe plus et où vos échanges tournent court. Vous avez l'impression qu'un voile d'incompréhension (de mensonge) contrarie votre communication avec le partenaire. À moins qu'un ennui lié à un proche ou à la gestion de votre foyer ne vous éloigne provisoirement l'un de l'autre. Pour évier de terminer le mois en déprime, veillez à exprimer le plus clairement possible vos idées, opinions et sentiments.

Célibataire, , vous séduisez en début de mois grâce à un charme tout en nuance et à votre capacité à rassurer l'autre. Vous serez cependant beaucoup moins à l'aise avec vos émotions en fin de mois où la famille vous pose problème et vous demande de prendre en charge un parent, d'assumer certaines responsabilités et vous pousse dans vos retranchements. Résultat, entre le 25 et le 30 vous avez la nette impression d'être seul au monde. Pour gérer le mieux possible cette traversée du désert provisoire mais non moins pénible, relativisez les pressions alentour, prenez du recul sur tout et surtout sur le rôle que vous devez jouer au sein de la fratrie.

2ème décan (4 septembre-13 septembre) :

Deuxième quinzaine à risque

La première quinzaine de novembre favorise votre épanouissement et des échanges enrichissants avec les autres, l'autre. Vous rayonnez tous azimuts et parvenez sans problème à marquer les esprits et les cœurs. Attention pourtant à une deuxième mi-temps du mois qui s'annonce plus perturbée et perturbante.

En couple, si vous jouez de vos charmes et savez parfaitement quoi dire et quoi faire pour rallumer la flamme et enchanter le partenaire les 6 ; 10, 11 et 13, vous devrez prendre garde aux alentours des 21 et 23 aux tensions qui s'accumulent entre vous et votre alter ego. Vous n'êtes ainsi pas à l'abri de tensions susceptibles de surgir (de resurgir) et de diviser votre duo. Jalousie, règlements de compte ? Pour éviter de partir en vrille, misez sur le dialogue et surtout évitez de mettre de l'huile sur le feu en provoquant inutilement (et dangereusement) le partenaire à cran.

Célibataire, , profitez d'une première quinzaine qui exalte vos atouts cœur et vous dote d'un charme irrésistible pour faire des conquêtes et enrichir votre carnet d'adresses. Les occasions de faire mouche ne devraient pas manquer. Prudence en deuxième mi-temps de mois où des émotions disruptives, des sentiments confus et des comportements inconscients (et un peu destructeurs) pourraient compromettre votre félicité et mettre la pagaille dans vos histoires. Pour terminer le mois en beauté, renoncez donc à suivre vos instincts et gardez le contrôle de vos désirs et pulsions.

3ème décan (14 septembre-22 septembre) :

À l'abri de tout pas de l'amour

Vous faites le show en début de mois, rayonnez et séduisez tous azimuts. Vous devriez ensuite traverser le mois sur votre lancée ou tout du moins en douceur, évitant frictions et intempéries qui ne manqueront pas de déstabiliser les deux premiers décans.

En couple, profitez d'une première semaine volcanique pour rallumer la flamme et embraser le cœur et le corps du partenaire. Vous bénéficierez ensuite d'une immunité cosmique qui vous permettra de dérouler le mois à votre idée et d'explorer ensemble et en douceur la carte du tendre.

Célibataire, , un coup de cœur, de foudre possible en début de mois ? Soyez attentif les 3 et 7 où vous n'êtes en effet pas à l'abri d'émotions fortes et de surprises enivrantes. Vous n'aurez alors pas trop des 3 semaines suivantes pour explorer les bonnes pistes et accueillir en sus Jupiter qui débarque le 22 dans votre univers et devrait encore booster votre aura alors quasi irrésistible.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois qui commence sous les meilleurs auspices mais vire à l'orage sous l'effet d'une dépression cosmique qui atteindra alternativement les deux premiers décans à partir du 16. Pour éviter de trop fragiliser votre vie affective, jouez l'apaisement et préférez même vous retirer provisoirement du jeu plutôt que d'y perdre des plumes.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Un petit coup de stress avant l'été, restez vigilant et prenez des dispositions pratiques en début de mois, cela facilitera la gestion de la deuxième quinzaine qui s'annonce éprouvante pour tout le monde. soignez particulièrement vos relations avant qu'elles tournent à l'orage… de printemps.

alt

Des tensions à redouter

Jupiter s'est immiscé dans l'ombre de votre signe le 11 août et veillera discrètement sur vos intérêts d'ici à la fin de l'été 2016. Si cette configuration ne favorise pas les mises en vedettes (mais ne les empêche pourtant pas), elle vous invite cependant à développer pour l'instant vos atouts, à cultiver vos amours en secret. Un temps de gestation qui vous permettra à terme de commencer un nouveau cycle d'évolution en pleine possession de vos moyens. À charge pour vous ami Balance, d'éliminer ce qui freine votre évolution, votre épanouissement et de développer, d'entretenir et même d'enrichir les relations qui comptent et ont fait leurs preuves. En novembre, vous devrez ainsi veiller à apaiser vos échanges en famille qui risquent d'être un peu tendus, difficiles lors d'une deuxième quinzaine où des conflits latents (récurrents, anciens) surgissent ou resurgissent et vous obligent à face à des problématiques pas toujours évidentes à cerner et donc à régler.

Une première quinzaine favorable à la réflexion

Si depuis un bail certains sujets fâchent et clochent, vous devrez-vous efforcer de les aborder avec le plus de détachement possible notamment le 21 et le 23 où le partenaire peut vous mettre au pied du mur. Essayez, autant que faire se peut d'éclairer certaines zones d'ombre qui perturbent vos relations probablement depuis longtemps. Profitez d'une première quinzaine plus fluide pour sonder votre cœur, débusquer les regrets, amertumes, souvenirs et regrets qui peuvent encore empoisonner plus ou moins votre existence. Vous serez alors plus en mesure d'examiner vos sentiments et passions lucidement.

Une deuxième quinzaine plus explosive

Ensuite, gare aux rancœurs sournoises, rivalités et jalousie qui risquent fort de polluer l'ambiance et peut-être de dégénérer en fin de mois où le courant ne pas, plus et où les discussions tournent court, les malentendus s'accumulent et le quotidien se charge de gros nuages que vous peinerez à dissiper entre le 25 et le 30. Misez sur votre intuition, votre honnêteté pour venir à bout des différends qui vous opposent au clan ou à votre alter ego ami Balance et ne cherchez surtout pas à noyer le poisson au risque d'installer une atmosphère de doute et de suspicion at home. Comptez également sur Jupiter qui assure actuellement vos arrières pour élargir vos horizons et commencer à sortir de vieux schémas du passé bientôt dépassés, vous préparer à accueillir la nouveauté et déjà travailler à votre remontée vers la lumière annoncée pour 2016.

1er décan (23 septembre-3 octobre) :

Du vague à l'âme ?

Saturne vous pousse dans vos retranchements et vous fait broyer du noir depuis la mi-septembre ? Vous serez bientôt débarrassé (fin décembre) des pressions exercées par le grand enseignant du zodiaque qui, s'il vous expose à des baisses de régimes, à des pannes de communication en fin de mois vous permet également de vous interroger sur l'essentiel et de grandir, de mûrir.

En couple, profitez d'un début de mois qui favorise le dialogue et vous permet d'aborder le plus sereinement possible les problèmes de fond pour creuser les sujets qui fâchent. Prudence en fin de mois où vous serez peut-être tenté de baisser les bras face aux incompréhensions et malentendus qui s'accumulent. Pour éviter l'impasse, ne vous isolez surtout pas et attendez un peu (le mois prochain) pour resserrer les rangs.

Célibataire, , si le début du mois vous donne envie d'ancrer un lien, de fonder un foyer stable ou vous permet de faire une rencontre sérieuse, vous n'aurez guère le cœur en fête entre le 25 et le 30. Saturne vous place devant une réalité qui ne vous enchante guère et vous oblige vraisemblablement à faire un examen de conscience que vous auriez préféré éviter. Ne vous découragez pourtant pas, relevez les défis et débarrassez-vous d'un passé qui vous encombre et vous empêche d'avancer.

2ème décan (4 octobre-14 octobre) :

Polémiques familiales

Jupiter vous invite à développer vos potentiels et à préparer ce qui vient et promet mais en novembre, lors d'une deuxième quinzaine plutôt houleuse, veillez à ne pas mettre d'huile sur le feu si vous ne voulez pas vous brûler les ailes et semer la pagaille (ou l'entretenir) au sein d'un clan un peu divisé.

En couple, si vous usez de vos talents (les 6, 10, 11 et 13) pour améliorer votre vie matérielle, vous devrez, aux alentours des 21 et 23, éviter de nourrir en famille des polémiques qui pourraient dégénérer en guerre de tranchée et vous opposer au partenaire. Essayez de clarifier les zones d'ombre qui perturbent l'harmonie du clan et ne cherchez pas la petite bête car vous risqueriez fort de la trouver.

Célibataire, , vous mettez les bouchées doubles en affaires et progressez à vive allure dans vos projets perso lors d'une première quinzaine qui sert vos intérêts mais sur le plan privé, vous n'êtes pas à l'abri de rivalité, jalousie ou querelles de clan qui auront le don de vous irriter. Pour couper court aux polémiques et ne pas gaspiller votre énergie dans des batailles perdues d'avance, préférez vous concentrer sur votre travail que polariser sur de vieilles rancœurs qui remontent à la surface.

3ème décan (15 octobre-23 octobre) :

À l'abri des intempéries

Vous serez hypersensible en début de mois et pas à l'abri de certaines émotions fortes (pas forcément désagréables) qui pimenteront un peu votre quotidien relativement préservé par rapport aux deux premiers décans titillés par une conjoncture plutôt brumeuse.

En couple, des relents de passion, un retour de flamme ou des souvenirs brûlants qui vous hantent aux alentours des 3 et 6 ? Vous serez un peu émotif et pourriez profiter de votre sensibilité éruptive pour épicer votre quotidien qui devrait se dérouler plutôt en douceur jusqu'à la fin du mois.

Célibataire, , misez sur une première semaine excitante où vos sens seront affûtés, vos fantasmes exacerbés et vos désirs à fleurs de peau pour vous mettre en quête de l'âme sœur. Le reste du mois devrait vous permettre d'explorer vos envies même si pour l'instant le pouvoir de l'imagination domine sur la concrétisation de vos plans enivrants.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois où vos amours seront un peu en berne, surtout lors d'une deuxième quinzaine propice au réveil de vieilles rancœurs à traiter sans tarder pour ne pas laisser le malaise s'installer et vous déprimer inutilement. Pour aplanir le terrain une seule solution jouer franc jeu, ouvrir et maintenir le dialogue ouvert entre vous et les autres, l'autre.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Avec Mars et Vénus chez vous, vous débordez de charisme et de bonnes volontés mais votre charme ne suffira pas toujours si vous n'ajoutez pas une bonne mesure de diplomatie dans vos échanges, ne la jouez pas trop individuel, ce n'est pas à votre avantage à l'arrivée…

alt

L'avenir en ligne de mire

Le Soleil présent dans votre signe jusqu'au 22 vous invite à prendre des initiatives, à occuper le devant de la scène et à entamer un nouveau cycle d'évolution (à partir de votre date anniversaire). Vous ne vous ferez pas prier et vous lancerez bille en tête dans des projets qui vous exalteront (le 11) et vous ouvriront à de nouvelles perspectives. Depuis la mi-août, Jupiter a pris en main les clefs de votre avenir et vous pousse à innover, à tirer des plans sur la comète sur tous les plans. En amour, vous ressentez le besoin de sortir de votre cocon, de vous relier à la communauté pour enrichir votre vie privée. Pas question donc de ronronner à l'abri du monde qui vous entoure ami Scorpion mais bien de participer (ensemble) à l'élaboration de plans qui vous permettent de communiquer avec les autres et de vous engager d'une manière ou d'une autre dans la société.

Court-circuitages possibles

Jusqu'au 16, vous voilà a priori assuré d'exprimer sans trop de réserve vos intentions et de les réaliser vos désirs avec l'appui de tous et en harmonie avec vous-même. Profitez de cette période stimulante pour affirmer vos ambitions amoureuses et transmettre votre enthousiasme à ceux qui ne se feront pas prier pour vous suivre au bout de vos rêves. Ensuite ? Vous devrez composer avec des perturbations cosmiques qui n'épargneront personne (saut peut-être le 3ème décan). Attention, notamment aux alentours du 21 et du 23 où des tensions vives pourraient polluer vos échanges avec le partenaire et les autres en général. Vénus, alors tapie dans l'ombre de votre signe vous fait douter de vous et de tout. Des conflits anciens ou (et) latents refont surface. De vieilles rancœurs, des souvenirs douloureux, regrets ou remords semblent vouloir assombrir l'ambiance. Essayez de rationaliser le plus possible vos émotions ami Scorpion si vous ne voulez pas que le dialogue capote et vous retrouver alors dans l'impasse.

Assumez vos responsabilités

Le quotidien vous semble restrictif ? Vous ne parvenez pas à vous débarrasser de conditionnements qui vous empêchent de profiter pleinement du moment présent ? Préférez alors vous replier momentanément sur vous-même et sonder votre âme et votre cœur ami Scorpion plutôt que de reprocher à l'autre ce qui probablement vous appartient. La fin du mois s'annonce également plus hivernale qu'automnale notamment si vous appartenez au premier décan. Des problématiques d'argent pourraient semer le trouble entre vous et votre partenaire (ou vos enfants). Si vous traversez une période de vaches maigres ou devez faire face à des restrictions budgétaires quelconques (crédit à honorer, période de chômage), veillez à ce que vos soucis n'envahissent pas trop le périmètre privé et tâchez de ne pas trop faire peser la charge sur l'autre.

1er décan (24 octobre-3 novembre) :

Beau début, triste fin

La première quinzaine du mois favorise la communication et vous invite à vous ouvrir à l'avenir (le 6, le 13). Vous n'hésitez pas à transmettre vos iodées, vos désirs et vos propos font mouche. La fin du mois devrait pourtant noircir le tableau et vous contraindre à réduire la voilure.

En couple, si vous partagez les mêmes envies et parvenez à vivre en harmonie lors d'une première quinzaine plutôt favorable à vos projets d'avenir, méfiez-vous d'une fin de mois qui vous contraindra à revoir vos plans à la baisse. Votre moral pourrait alors chuter et vous pourriez être tenté de reprocher à l'autre une situation dont vous êtes cependant majoritairement responsable.

Célibataire, , vous saurez parfaitement convaincre qui vous voudrez (et vous plaira) de croire à vos projets, à vos beaux discours et pourriez faire des touches lors d'une première quinzaine où vous serrez en verve. Ce sera moins facile en fin de mois où vous serez vraisemblablement perturbé par des problèmes d'argent ou de pouvoir qui vous empêcheront de vous abandonner totalement au vertige de l'amour et en pousseront certains à saboter une histoire.

2ème décan (4 novembre-13 novembre) :

Ne gâchez pas vos chances

Des projets à la pelle et une détermination sans faille à les réaliser illico. Vous disposez en effet (le 6, le 11) dune enthousiasme communicatif qui vous permet de rallier les suffrages (surtout celui de l'élu) et de vous projeter dans un avenir qui vous répond à vos attentes. Méfiance cependant à partir du 16 où vous aurez bien du mal à contrôler des émotions qui pourraient alors perturber sérieusement les échanges.

En couple, vous ne manquez ni d'imagination ni de dynamisme lors d'une première quinzaine où vous devriez faire l'unanimité ou presque. Votre vision de l'avenir séduit le partenaire ? Évitez alors en seconde partie de mois de saboter vos échanges en vous penchant sur un passé qui vous plombe ou en faisant passer des messages un brin destructeur. À vous de voir.

Célibataire, , si la première quinzaine vous offre de belles opportunités de vous relier au monde, à vos fidèles et de tirer des plans enthousiasmants sur la comète, vous aurez tendance ensuite (le 16, le 21, le 23) à ruiner vos chances en doutant de vous ou en remuant un passé qui vous hante. Préférez positiver, ne pas (plus) vous laisser embarquer dans des émotions négatives qui perturberont peut-être votre fin de mois mais ne devraient pas in fine vous couper les ailes.

3ème décan (14 novembre-22 novembre) :

À l'abri des intempéries

Des émotions vives en début de mois. Vous envisagez l'avenir avec enthousiasme et recevrez à partir du 22 le soutien de Jupiter qui vous aidera à réaliser vos rêves.

En couple, vous aurez envie de pimenter le quotidien en sortant des cadres (le 3, le 6). Que vous participiez à des activités qui vous permettent d'élargir vos horizons ou de partager une passion, vous échapperez en novembre aux perturbations qui attendent les deux premiers décans et jouirez en outre dès le 22 des bonnes grâces de Jupiter qui vous permettra de voir loin, grand et large.

Célibataire, , vous avez envie de repousser les frontières du possible et de participer à un projet commun. Comptez sur vos amis pour vous stimuler et entreprendre. Un petit coup de cœur n'est pas à exclure en début de mois (une amitié qui évolue en idylle) et à partir du 22 Jupiter éclaire vos projets et accentue (pour le meilleur) votre capacité à faire cause commune.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois qui commence fort, dope votre imagination et votre envie d'élargir vos horizons mais devra être géré le plus en conscience possible (en apaisant vos doutes et en relativisant les éventuelles épreuves) pour tenter d'éviter une ligne nuageuse qui à partir du 16 pourrait vous ramener à une réalité moins exaltante.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Ne vous laissez pas déstabiliser par les tensions environnantes qui ne vous concernent pas mais énervent tout le monde. Restez intuitif mais aussi optimiste et surtout ne rentrez pas dans des jeux malsains qui n'apportent rien de positif à personne…

alt

La réflexion à privilégier

Jusqu'au 22, le Soleil tapi dans l'ombre de votre signe vous invite à vous retirer un peu du jeu, à prendre le temps de méditer sur l'année écoulée afin d'en tirer les édifiantes leçons et de vous préparer à entamer un nouveau cycle d'évolution (dès votre prochaine date anniversaire) en pleine possession de vos moyens. Vous aspirez à élargir vos horizons et à vous projeter dans un avenir qui vous inspire et vous interrogez sur les meilleurs moyens d'y parvenir. La première quinzaine du mois devrait vous permettre de prendre le recul nécessaire pour effectuer un tri nécessaire entre l'essentiel et le superflu et tirer le meilleur parti de soutiens qui œuvrent en secret à votre bonheur. Ainsi pouvez-vous espérer pérenniser une situation sociale (le 11) qui vous garantira une sécurité suffisante sur le plan matériel pour que vous puissiez faire vos choix en conscience ami Sagittaire et non seulement influencé par la nécessité.

Des atouts et des freins

Les deux premières semaines de novembre vous offrent ainsi une marge de manœuvre suffisante pour orienter votre existence dans le bon sens. Si vous vous mobilisez actuellement prioritairement pour faire bouger les lignes et progresser sur le plan professionnel, vous n'en êtes pas moins sensible à la tournure que prend votre vie sentimentale. Veillez alors sonder votre cœur et à examiner sans trop de concession votre quotidien amoureux pour déterminer s'il correspond réellement à vos attentes. La deuxième mi-temps du mois s'annonce plus rude et plus difficile à gérer. Vous avez soif de nouveauté, envie d'ouvrir les écoutilles et de booster votre vie privée, de lui donner (redonner) de l'élan. Vous ne manquez ni d'enthousiasme ni de détermination pour effectuer les améliorations et changements nécessaires à la réalisation de vos désirs ami Sagittaire mais vous pourriez être freiné (le 21, le 23) par un manque de moyens, des problèmes budgétaires ou de pouvoir qui vous irriteront et pourraient fragiliser votre embarcation amoureuse.

Fin de mois hivernale

Soyez alors certain que l'autre vous suit vraiment dans votre quête et prenez le temps d'échanger avec lui pour déterminer ce qu'il est réellement possible actuellement d'édifier ensemble. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises et désillusions ami Sagittaire si vous gardez les pieds sur terre et un certain sens des réalités en attendant mieux et surtout des envolées plus lyriques. Prudence en fin de mois (entre le 25 et le 30) où le ciel s'assombrit et vous expose à des épreuves familiales qui pourraient vous plomber un peu le moral et les ailes. Saturne, présent dans votre signe depuis décembre 2014 vous demande de grandir, de mûrir, de franchir un cap ? Il y aura, lors de cette traversée inévitable, des enseignements à intégrer et des pages à tourner.

1er décan (23 novembre-2 décembre) :

Une page à tourner ?

Si la première quinzaine du mois vous permet de faire passer vos messages en famille et de communiquer harmonieusement sur le plan social, méfiez-vous d'une fin de mois qui noircit le tableau et vous presse de clore d'une manière ou d'une autre un chapitre de votre vie affective.

En couple, vous comprenez les besoins de vos proches (le 6) et parvenez à concrétiser certains de vos désirs le 13. Mais vous n'échapperez pourtant pas entre le 25 et le 30 à la pression cosmique qui vous presse de clarifier vos relations familiales, quitte à devoir accepter quelques deuils symboliques et frustrations douloureuses, voire à tirer un trait sur le passé.

Célibataire, , si la première quinzaine du mois vous permet de pacifier vos émotions et d'examiner de près vos besoins et attentes, la fin du mois ne risque pas de vous faciliter les choses. Un climat d'incompréhension, de méfiances règne en famille et vous vous sentez bien seul au monde. Cet état ne durera pas mais il pourrait vous aider à faire un tri nécessaire entre ce qui compte vraiment pour vous, pas ou plus.

2ème décan (3 décembre-12 décembre) :

À fleur de peau

Vous privilégiez votre ascension sociale en novembre ? Vous marquerez certainement des points le 11 mais prenez garde en deuxième mi-temps du mois à des tensions amoureuses qui pourraient perturber votre détermination à évoluer contre vents et marées.

En couple, vous aspirez à étendre vos ailes et à progresser dans votre job ? Vous devriez y parvenir en novembre mais pourriez lors d'une deuxième quinzaine plus éruptive rencontrer des perturbations dans votre vie privée. Veillez à ce que vos décisions et choix ne heurtent pas la sensibilité (ou la volonté) de l'autre, discutez de tout et surtout n'imposez rien. L'équilibre sera difficile à maintenir mais si vous canalisez vos possibles débordements émotionnels, vous devriez y parvenir.

Célibataire, , entre choix professionnels qui vous séduisent et vous engagent et options amoureuses qui vous fragilisent. Vous aurez parfois du mal à contenir vos émotions notamment en deuxième partie de mois où vos désirs ne s'accorderont pas toujours à ceux de l'autre. Si vous commencez une histoire ou voulez séduire quelqu'un, réfléchissez avant de vous lancer et le 21 et le 23, marchez sur des œufs.

3ème décan (13 décembre-21 décembre) :

D'autres priorités

Le début du mois vous met en transe. Vous n'êtes pas à l'abri de tensions liées à votre implication importante dans une vie sociale trépidante (le 3 et le 6). Sinon ? Vous n'avez pas grand-chose à redouter d'un mois qui s'annonce sensible pour beaucoup et jouirez de surcroît du soutien de Jupiter qui à partir du 22 vient booster votre plan de carrière.

En couple, si vous évitez les débordements émotionnels dus à une volonté de vous dépasser et de faire impression sur le monde qui vous entoure les 3 et 6, vous devriez dérouler le mois sans rencontrer trop de difficulté et vous recevrez dès le 22 le soutien de Jupiter qui se fera l'allié de vos ambitions professionnelles.

Célibataire, , vous serez la proie d'émotions un peu contradictoires en début de mois. Coup de foudre ou irritabilité soudaine ? Tout est possible et dépendra du contexte et de vos humeurs. Novembre vous épargnera toutefois la pression que subiront les deux premiers décans et vous dote à partir du 22 d'un allié de taille Jupiter. La chaleureuse planète si elle ne vous garantit pas forcément la béatitude amoureuse devrait toutefois vous aider à décoller sur le plan professionnel. On ne peut pas tout avoir tout du moins pour l'instant.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois contrasté où il vous est vivement recommandé de réfléchir aux conséquences de vos actes et à ne rien précipiter que vous pourriez bientôt regretter. À bon entendeur

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Vous êtes en pleine forme, disposé à prendre 1000 responsabilités, réfléchissez bien et ne promettez rien sur une impulsion, le mois est riche en soubresauts divers, restez prudemment en retrait pour ne pas faire de bêtise.

alt

Début de mois prometteur

Jusqu'au 22, le Soleil vous invite à tirer des plans sur la comète. Vous aspirez à réaliser des projets qui vous tiennent à cœur ami Capricorne et mobilisez toute votre énergie pour les concrétiser au plus vite. Plus question de vous contenter de mais bien d'ouvrir les écoutilles et d'atteindre un idéal qui vous inspire. Les deux premières semaines du mois devraient favoriser vos initiatives et vous permettre d'exprimer fougueusement, voire passionnément vos sentiments. Le courant passe bien entre vous et l'autre et vous parvenez à établir une communication quasi médiumnique le 6 où rien ne semble réellement s'opposer à vos réalisations communes. Profitez sans tarder de cette première quinzaine de novembre pour sortir des sentiers battus et d'un quotidien qui ne vous suffit plus. Aux alentours du 11, certains pourraient commencer à mettre en place une structure de vie qui leur permet de transcender certaines limitations qui freinent leur épanouissement ou dénicher l'âme sœur, celle qui saura leur faire oublier les épreuves récemment rencontrées.

Ne vous laissez pas rattraper par vos vieux démons

Si la première mi-temps du mois vous offre de multiples opportunités d'améliorer votre vie affective et d'ouvrir l'avenir à votre idée, vous aurez à composer en deuxième partie de mois avec des flux cosmiques qui risquent fort de compliquer la donne et de réveiller provisoirement certaines de vos angoisses métaphysiques liées à des situations anciennes à évacuer, des tensions et peurs à dépasser. Ainsi méfiez-vous aux alentours des 21 et 23 d'une tendance à noircir le tableau. Certes, vous devez gérer des problématiques complexes en amour, tirer un trait sur le passé et éclairer des zones d'ombre entre vous et l'autre. Ce n'est toutefois pas une raison pour vous replier sur vous-même ami Capricorne où vous poser en victime. N'éludez surtout pas les changements à faire, les mutations à opérer pour sortir de conditionnements familiaux qui vous étouffent et abordez les plus en conscience possible ce qui cloche et coince si vous souhaitez faire évoluer la relation.

Un temps de réflexion pas de dépression

À partir du 22, le Soleil vous recommande de vous retirer provisoirement du jeu pour méditer sur le passé et prendre le temps d'en extraire les précieux enseignements. Ne négligez donc pas de prendre du recul sur vos amours sans toutefois céder à la tentation de ruminer, de ressasser, de regretter ou de douter de vous et de tout. La fin du mois s'annonce pluvieuse (surtout pour le 1er décan). Vous ne parvenez plus à vous faire comprendre, les malentendus s'accumulent et une couverture nuageuse refroidit alors vos ardeurs et engouements. Évitez alors de grâce de céder au découragement et de baisser les bras face à des événements ou ressentis qui heurtent votre sensibilité. Profitez plutôt de cette baisse provisoire des températures pour sonder votre cœur ami Capricorne, faire le tri entre l'essentiel et le superflu et ne laissez pas un sentiment d'insécurité provisoire miner votre belle confiance en la vie et en l'avenir. À bon entendeur

1er décan (22 décembre-2 janvier) :

Averses à redouter en fin de mois

Si entre 2008 et 2013 vous avez exploré de force plutôt que de gré les profondeurs de votre psychisme et subi quelques épreuves censées vous faire évoluer, vous devez composer depuis décembre 2014 avec Saturne qui vous invite à éliminer ce qui retarde encore votre épanouissement et à tirer un trait sur le passé. La fin novembre pourrait ainsi ramener d'actualité de problématiques non résolues qu'il faudrait si possible aborder sans vous décourager. Plus facile à dire qu'à faire.

En couple, si le début du mois facilite les échanges en profondeur, méfiez-vous d'une dernière semaine qui vous contraint à replonger dans un passé qui vous hante. Réfléchissez alors en profondeur à ce que vous souhaitez conserver et éliminer mais évitez de trop vous isoler au risque de déprimer et vous croire seul au monde.

Célibataire, , vous aurez tendance à ressasser en fin de mois. Si la première semaine vous a ouvert des horizons, ne cédez pas alors à la tentation de saboter une histoire récente ou de vous juger trop sévèrement (je ne suis pas à la hauteur, pas digne etc.). Profitez plutôt de cette phase de repli conseillée pour faire le point sur ce que vous voulez vraiment, ne voulez pas ou plus en amour et sur ce que vous êtes prêt à faire pour l'obtenir.

2ème décan (3 janvier-11 janvier) :

Des atouts et des pièges

La première quinzaine du mois favorise la concrétisation de certains désirs et vous permet d'ouvrir l'avenir à votre idée. Dépêchez-vous alors d'ancrer vos projets car la deuxième mi-temps du mois vous hérissera le poil et vous invitera à tempérer face à des perturbations affectives et des débordements émotionnels que vous aurez parfois du mal à canaliser.

En couple, si vous avancez dans le bon sens et parvenez à poser les jalons d'une vie qui vous inspire le 11, la famille ou le partenaire vous donnera du fil à retordre les 21 et 23. Pour ne pas perdre patience face aux possibles contrariétés qui vous irritent (ou vous dépriment) réfléchissez avant d'agir et de réagir.

Célibataire, , vous avez le vent en poupe le 6, le 10 et le 11 où vous êtes bien proche d'atteindre un but espéré. Un projet d'avenir qui se concrétise, des voies enthousiasmantes qui s'ouvrent. Essayez alors de résister aux pressions affectives qui pourraient vous déstabiliser aux alentours des 21 et 23 où vous aurez certainement un peu de mal à composer entre vos attentes amoureuses, vos états d'âme perso et une famille parfois exigeante.

3ème décan (12 janvier-20 janvier) :

De belles perspectives

Si l'on excepte une tendance certaine à faire des étincelles et à céder en début de mois à quelques débordements émotionnels intempestifs (les 3 et 7), vous devriez dérouler le mois relativement protégé des intempéries qui secoueront vraisemblablement les deux premiers décans. Profitez alors de cette relative immunité cosmique pour tirer des plans sur la comète et vous donner toutes les chances de les concrétiser bientôt. À partir du 22, Jupiter arrive en renfort et devrait vous aider à élargir vos horizons, vous permettre de voir grand et loin.

En couple, l'autre aura intérêt à vous suivre dans vos délires en début de mois où vous aurez envie de tout et de préférence tout de suite. À partir du 22 et jusqu'en février 2016, vous pourrez compter sur Jupiter pour donner ou redonner du sens à votre histoire, réaliser quelques-unes de vos ambitions amoureuses et faire évoluer la relation dans le bon sens.

Célibataire, , tout feu tout flamme en première semaine ? À moins que vous ne piquiez une colère face à ceux qui vous empêchent d'avancer à votre idée ? Vous n'aurez toutefois guère à vous plaindre d'un mois qui vous épargne des remous et intempéries et vous place sur orbite à partir du 22 où Jupiter devrait se charger de vous pousser en avant, de dégager les issues et d'ouvrir la route vers le grand large et pourquoi pas vers l'amour fou.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Novembre vous ouvre les bras mais vous tend des pièges lors d'une deuxième quinzaine qui vous met à l'épreuve. Entre doute compréhensible, peurs irrationnelles et ménage à faire dans votre tête et dans votre vie, tâchez surtout de ne pas vous laisser envahir par le spleen qui pourrait vous rattraper et vous déprimer en fin de mois.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Le ciel donne en ce moment un beau coup de pouce à vos acquis et protège vos investissements, cependant, les tensions s'accumulent en fin de mois et vous pourriez en souffrir si vous ne compartimentez pas mieux vos soucis, dans le but de mieux les gérer.

alt

Peu concerné ?

Sans doute serez-vous davantage préoccupé par la tournure que prendront vos affaires que par l'évolution de vos histoires amoureuses en novembre où, jusqu'au 22, le Soleil vous place sur le devant de la scène sociale et vous invite à tout mettre en œuvre pour orienter votre vie professionnelle dans le bon sens. Vous défendez a priori vos couleurs contre vents et marées et ne trouverez sans doute que peu de temps à consacrer au partenaire ou à la quête de l'âme sœur. Toutefois si la première quinzaine ne titille guère vos sens et n'attise pas davantage vos désirs, vous pourriez bénéficier d'une bienveillante neutralité qui devrait vous encourager à ancrer, pérenniser vos liens, canaliser vos émotions ami Verseau en prévision d'une deuxième mi-temps de mois beaucoup moins lisse. En effet, à partir du 16, vous aurez sans doute tendance à vous laisser envahir et déborder par des pulsions plus ou moins conscientes, des peurs, qui pourraient alors nuire à l'entente du duo ou court-circuiter vos efforts pour dénicher la perle rare.

Méfiez-vous surtout de vous-même.

Prudence ainsi aux alentours des 212 et 23 où vos rêves, espérances devront vraisemblablement composer avec des souvenirs, doutes ou complexes qui mineront votre confiance en vous et en votre capacité à aimer et à l'être en retour. Vénus qui stimule pourtant votre soif d'atteindre un idéal, de vivre une histoire inspirante ou de faire évoluer la relation se heurtera successivement à Pluton (le 21) et à Uranus (le 23). Des rencontres cosmiques pour le moins troublantes, déstabilisantes qui troubleront le jeu amoureux bien davantage qu'elles ne vous rassureront sur vos chances d'atteindre la béatitude. Essayez alors ami Verseau de comprendre l'origine de vos peurs inconscientes qui vous poussent de temps à autre (et pour certains assez régulièrement) à saboter une histoire pour éviter sans doute qu'elle ne s'étiole d'elle-même. Il est temps d'intégrer que vous êtes vous-même à l'origine de la plupart de vos naufrages affectifs et de tout mettre en œuvre pour redresser la barre en vous retournant sur votre passé pour en sonder les épreuves et expériences les plus secrètes.

Pas de panique

La fin du mois ne s'annonce guère plus enthousiasmante. Depuis le 18 septembre Saturne vous encourage à tirer des plans sur la comète et à vous projeter sur le long terme pour sécuriser vos bases. Attendez-vous cependant à être quelque peu contrarié dans vos plans entre le 25 et le 30 où un manque de moyen, une déception liée a à vos finances ou à l'expression de vos potentiels de réalisation noirciront sans doute votre tableau personnel ami Verseau et influeront sur votre moral alors en chute libre. Consentez alors à prendre du recul sur les événements pour dédramatiser les situations et n'endossez pas le rôle de la victime qui ne vous aiderait en rien à sortir de cette impasse provisoire. Prenez votre mal en patience, accrochez-vous à vos rêves mais ne forcez pas le passage et surtout tâchez de partager vos états d'âme avec votre alter ego plutôt que de le manipuler, de le culpabiliser (pour tenter d'évacuer les pressions que vous subissez actuellement), stratégie perdante qui n'arrangerait en rien vos affaires amoureuses pas plus que sociales.

1er décan (21 janvier-31 janvier) :

Bof…

Si en première mi-temps de mois vous, avancez lentement mais sûrement vers vos objectifs amoureux (le 13), il n'en sera pas de même fin novembre où vos projets ont du plomb dans l'aile et où votre moral part en chute libre. Pour éviter de perdre trop vos moyens tâchez, entre le 25 et le 30 de prendre au sérieux les situations qui vous déstabilisent sans toutefois les dramatiser. Exercice difficile mais pas impossible.

En couple, préparez-vous en fin de mois à voir capoter un projet ou à subir freins et aléas qui vous déprimeront et vous mèneront à croire que votre avenir est définitivement bouché. Ce n'est pas vrai. Patientez jusqu'au moins prochain où d'autres perspectives s'ouvrent et où vous retrouverez alors confiance en vous et en l'autre.

Célibataire, , novembre ne vous aidera guère à sortir de votre isolement. Si la première quinzaine vous donne envie de vivre des relations au long cours, de vous installer dans une relation stable, la fin du mois ravive vos peurs les plus profondes et vous fait douter de tout. Évitez de grâce de trop nourrir vos petits démons intérieurs qui se feront une joie de dévorer tout cru votre idéal et attendez des jours meilleurs (le mois prochain) pour rouvrir vos ailes et reprendre du poil de la bête et pourquoi le fil d'une histoire pour l'instant en stand-by.

2ème décan (1er février-10 février) :

Des émotions à maîtriser

Vous œuvrez prioritairement en novembre pour faire évoluer votre situation sociale et marquerez des points lors d'une première quinzaine prometteuse. Veillez cependant à ne pas trop délaisser vos amours qui pourraient pâtir de votre désintérêt en seconde partie de mois où le doute s'installe et tend à miner votre confiance en vous et en l'autre.

En couple, la première quinzaine s'avère prometteuse sur le plan social et la deuxième quelque peu dangereuse pour vos amours. Attention aux alentours des 21 et 23 à vos peurs inconscientes qui pourraient saper l'entente et perturber la communication au sein de la relation. Sondez alors votre cœur et votre tête plutôt que de reprocher sans délai à l'autre d'être à l'origine du malaise. C'est bien en vous retournant sur vous-même, votre passé et vos comportements répétitifs à risque que vous parviendrez le mieux à identifier les problèmes qui perturbent actuellement l'harmonie de votre duo.

Célibataire, , ce n'est sans doute pas le meilleur moment, le meilleur mois de l'année pour faire des touches et encore moins vous engager dans une histoire. Si la première quinzaine relaie vos efforts pour transformer votre situation sociale à votre avantage, la seconde vous poussera dans l'impasse sur le plan affectif où la communication sera troublée par des émotions que vous aurez bien du mal à identifier et encore plus à contrôler. Préférez alors ruminer en solo plutôt que de projeter vos peurs et aigreurs sur qui vous plaît et pourrait être tenté de s'éloigner si vous lui menez la vie trop dure. À bon entendeur

3ème décan (11 février-18 février) :

À l'abri

Si vous évitez toute précipitation aux alentours des 3 et 7 où vos émotions sont en ébullition et pourraient vous pousser à l'excès, vous devriez traverser ce mois plutôt contrasté relativement protégé des remous qui affecteront les deux premiers décans.

En couple, vous vous emballez pour un projet en début de mois et ne supporterez guère qu'on vous freine dans vos élans. Si l'autre vous suit, pas de problème. Sinon, tâchez de clamer un peu votre bouillant tempérament pour ne pas altérer l'harmonie. Vous déroulerez alors le mois sans encombre et jouirez en outre à partir du 22 du soutien de Jupiter qui vous aidera à transformer positivement votre vie.

Célibataire, , vous êtes tout feu tout flamme lors d'une première semaine ou les coups de foudre ne sont pas à exclure, les débordements émotionnels non plus. Si vous parvenez à canaliser positivement vos émotions les 3 et 7, vous n'aurez rien à redouter d'un mois où vous jouirez d'une relative immunité. À partir du 22, comptez sur Jupiter (jusqu'en février) pour accélérer le mouvement, booster vos désirs et a priori vous aider à les réaliser.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l'hémisphère nord :

Un mois qui ne vous portera assurément pas au septième ciel mais pourrait vous permettre par le biais de prises de conscience et d'un travail sur vos petits démons intérieurs de comprendre un mode de fonctionnement amoureux pas toujours très positif et alors de tout faire pour en changer.

Si vous êtes dans l'hémisphère sud :

Le ciel vous ouvre grand les portes de l'amour mais il vous tend aussi des pièges sournois qui pourraient vous frustrer en deuxième quinzaine. N'hésitez pas à ouvrir votre cœur à l'être aimé pour aplanir tout quiproquo, toute tension qui risque fort de survenir…