Musique - Africa Nouvelles

Six lustres illustres! 

Pour célébrer les 30 ans de son orchestre le «Daande Leñol», le chanteur sénégalais Baaba Maal ne se contentera pas d'un, de deux ou de trois jours. Un communiqué précise qu'il faudra toute une longue année au chanteur, et que ses premiers pas le mèneront d'abord à Nouakchott, dans la capitale de la République Islamique de Mauritanie à qui l'artiste «reconnaissant» dit être lié par l'histoire. 

alt

Ne serait-ce que pour l'aide que ce pays voisin du Sénégal ainsi que son peuple lui auront apportée dès les premiers jours du «Daande Leñol» ; c'était en 1985.

On retrouve aussi, au cours de ce trentenaire, un slogan à la fois humaniste et panafricaniste, «Dignité Humaine et Unité Africaine par la Citoyenneté Active», qui sera du voyage avec le chanteur qui le soumettra aux présidents des différents pays où il séjournera.

Le programme a commencé, le week-end des samedi 14 et dimanche 15 février, où il a été question de la «responsabilité citoyenne de Baaba Maal pour le développement économique et social».

De la Mauritanie, l'artiste était en direct sur la 2STV. L'itinéraire de la tournée prévoit que celle-ci se poursuive ensuite en Afrique centrale, d'où elle s'envolera pour l'Europe. Pour finir par rentrer au bercail. Le Sénégal, dernière étape de ce long périple accueillera Baaba Maal et son groupe au mois de décembre prochain.

Gospel façon makossa!... "Makospel"? 

Il est rarement chanté de cette manière. Du gospel façon makossa. Cette tournure apparaît comme une inspiration spirituelle de Grace Decca. C'est la griffe de "Mouna" (Le fardeau), sorti le 5 décembre 2014.

alt

Des louanges à Dieu exécutées avec la volonté pieuse d'une convertie, voilà toute la recette de ce nouvel album, produit par les bons soins de George Duke, auteur-compositeur-interprète américain, disparu en 2013. Grace Decca a eu le privilège de figurer sur la liste très fermée des artistes africains ayant collaboré avec ce regretté virtuose du jazz, de la soul et de la pop.

De cette rencontre naît "Mouna", fleuron de reprises de cantiques populaires à la sauce Decca, mais aussi de créations personnelles. L'auteur de "Munyengue", "Appelle-moi princesse" et "Donne-moi un peu d'amour" s'engage donc sur ce terrain spécialisé non sans assurer ses arrières. En plus des titres conçus avec George Duke: "You turned my life around" et "These are my people" aux frontières de la soul, la chanteuse, de son séjour aux Etats-Unis, a recueilli nombre de collaborations juteuses dans le gratin du gospel.

Kirk Franklin, l'homme qui a apporté une vision contemporaine à ce rythme musical porté sur le Seigneur, est du projet. Grace Decca reprend " «Imagine me», un titre de l'artiste américain. Le timbre envoûtant et gonflé de maîtrise vocale de Grace forme une symbiose, aux limites de l'extase, avec les chœurs et autres arrangements du chanteur aux 7 Grammy Awards. Dans cet opus, l'entente est cordiale entre langues douala et anglaise.

Les instruments font la force de certaines plages où les mots s'écoutent, sans autre forme de procès. Illustration par ce duo avec le Sud-africain Jonathan Butler "You are worthy", emballé par le son mélancolique d'une guitare acoustique. Et pour une autre reprise de classe, Grace Decca se tourne vers une voix mûre de l'heure, Josh Groban. Le succès mondial du baryton américain "You raised me up" prend une allure exotique avec la star du makossa. Là encore, le ton est modulable à souhait, flirtant entre gravité, douceur et fluidité. Les fans de gospel seront tentés par cette reconversion de Grace Decca en 13 morceaux. Et peut-être, même les moins emballés par les questions religieuses se laisseront eux aussi séduire par les qualités instrumentale et vocale de ce "Mouna", qui à l'oreille n'a rien d'un fardeau. 

(Vidéo: "Mouna" - https://www.youtube.com/watch?v=q36TW1J3WSU)

A la... "Racine" de la beauté africaine! 

C’est pour revaloriser l’Afrique que l’album «Afrodandy», un nouvel opus de 12 titres, a été conçu. Son auteur, le chanteur Jean Racine Mbaye dit vouloir magnifier ce continent.

alt

A la présentation de ce produit à la presse, il a laissé entendre que le berceau de l’Humanité avait de belles images à partager, précisant aussi que ce coffret constitué des 10 chansons de son 1er album, est agrémenté de 2 autres titres enregistrés entre Paris et Dakar. «L’Afrique, ce beau continent a son coté positif qu’il faut magnifier à l’opposé de ce qu’on a l’habitude de nous montrer à la télé».

Cependant explique le musicien, «Afrodandy» incarne un personnage très classe, raffiné de l’extérieur mais aussi de l’intérieur car il aime l’art en général, la littérature, la musique, les arts plastiques.

Les thèmes les mieux développés dans ce coffret sont l’amour, la politique ou tout simplement les maux de la société ou alors la vie quotidienne de manière générale. A entendre l’artiste originaire de Kaolack où il a grandi, avant de vivre pendant plus de 13 ans entre les Etats-Unis et la France après son Bac, ce projet hybride est spécialement conçu pour le public sénégalais.

L’artiste Jean Racine Mbaye indique que ce nouveau produit de 12 titres, est constitué des 10 chansons de son premier album, agrémentées de 2 titres inédits enregistrés entre Paris et Dakar dont l’un en wolof, «Soralélma» où il rend un vibrant hommage à sa mère qui dit-il a by Lollipop">joué un très grand rôle dans sa vie, et un autre en français.

L’artiste qui dit s’inscrire dans la dynamique senghorienne qui consiste à s’enraciner davantage dans sa culture, a profité de l’occasion pour rendre un hommage au chanteur Souleymane Faye.

Quelqu’un qu’il considère comme un poète immense et une bibliothèque vivante. «Souleymane Faye a tout dit dans une de ses chansons où il explique que dans la vie, il faut toujours avoir un objectif et chercher la voie pour y arriver, pour réussir» dit-il. Il suggère d’ailleurs d’enseigner cette chanson dans les écoles parce que c’est une leçon de morale.

Pour ce qui est de son genre musical, Jean Racine Mbaye laisse entendre qu’il est très difficile de le définir, mais que cela ressemble plus à du Groovy-Afro-Folk car dit-il, il aime les sons organiques. Il tient aussi à préciser qu’il ne souhaiterait pas avoir une carrière linéaire, mais qu’il veut plutôt être libre et indépendant dans ce qu’il fait.

Jean Racine Mbaye a indiqué aussi qu’il est venu au Sénégal pour faire non seulement la promotion de son album, mais également la connaissance de pas mal d’artistes pour avoir une base plus solide dans sa carrière musicale et surtout, avoir une double expérience.

Ses sous à Sassou! 

Le leader vocal du groupe ivoirien Magic System a offert une somme de 15 millions CFA à l'épouse du chef de l'État, Antoinette Sasou N'Guesso. Un encouragement pour les actions humanitaires qu'elle mène à travers sa Fondation Congo Assistance.

alt

Le leader vocal du groupe ivoirien Magic System a offert le 10 décembre une somme de 15 millions CFA à l'épouse du chef de l'État, Antoinette Sasou N'Guesso. Un encouragement pour les actions humanitaires qu'elle mène à travers sa Fondation Congo Assistance. «C'est une sorte d'encouragement et de soutien que nous voulions apporter à une dame qui se bat dans le domaine social. Nous savons qu'elle a mené beaucoup d'actions à l'endroit des populations. Elle s'est beaucoup battue pour le bien-être des populations et surtout dans les secteurs de l'éducation et de la santé. Étant ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco, chargé de l'alphabétisation et de la Culture de la paix, il était important pour moi de venir lui apporter mon soutien et dire aussi que les Africains sont fiers d'elle. Nous sommes auprès d'elle à tout moment et nous sommes aussi disponibles de pouvoir lui apporter notre contribution», a déclaré Traoré Salif dit Asalfo au sortir de son entretien avec l'épouse du chef de l'État.

Rappelons que le fondateur du groupe Magic System est au sommet de sa gloire avec le 16ème disque d'or remporté en septembre dernier avec «Africainement vôtre», dernier album du groupe. Avec le titre «On air» devenu l'hymne de l'équipe de France à la récente Coupe du monde, la réputation de Magic System a dépassé les frontières de la Côte d'Ivoire. La notoriété d'Asalfo et son implication dans les domaines de l'éducation et la culture lui ont valu, en septembre 2014, la prorogation de son mandat d'ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO. 

En effet, la star du Zouglou avait gracieusement offert une école maternelle à la commune de Marcory Anoumabo (Abidjan), dans le quartier où le groupe a vu le jour dans les années 1990. Avant cette énième distinction, Asalfo a été élevé au rang d'Ambassadeur des Droits de l'homme par le ministre ivoirien de la Justice, des droits de l'homme et des libertés publiques, Mamadou Gnénéma Coulibaly, en août 2014. Officier de l'ordre de mérite en 2007, Asalfo est également Ambassadeur culturel pour la réconciliation en Côte d'Ivoire.

Foot en musique! 

Il est enfin là. C’est «Hola Hola», l’hymne officiel de la CAN 2015. Il est composé et arrangé par le duo togolais Toofan et interprété avec une dizaine d’artistes africains. 

alt

Il est enfin là. C’est «Hola Hola», l’hymne officiel de la CAN 2015. Il est composé et arrangé par le duo togolais Toofan et interprété avec une dizaine d’artistes africains. Molare de la Côte d’Ivoire, Wizboy du Nigéria, Singuila (Congo), Fally Ipupa de la RDC, Eddy Kenzo de l’Ouganda, la Camerounaise Mani Bella, Arielle T. du Gabon sans oublier l’Equato-guinéen Cano, ont participé au projet soutenu par la chaine musicale Trace Africa.

«Quand on parle de football, on parle forcement d’ambiance. Pour nous les moments de football, c’est des moments intenses de joie. L’Afrique se sent unie, l’Afrique parle le même langage et l’Afrique est ambiancée», a déclaré Master Just du groupe Toofan sur Africa 24. 

«Hola Hola», chanté samedi 17 janvier, lors de la cérémonie d’ouverture de la CAN 2015 à Bata, avant le match inaugural de cette 30è édition entre la Guinée équatoriale et le Congo, a été déjà adopté par les fans du football africain.

Le clip a été réalisé par le Togolais Jeff Attiogbé

Maestro de la kora!  

Le Prix LKD, qui porte les initiales d’un des maîtres de la kora, Lalo Kéba Dramé, est une «distinction indépendante et symbolique» qui récompense un joueur de kora de l’espace sénégambien. 

alt

Le joueur de kora sénégalais Lamine Cissokho est le lauréat de l’année 2014 du Prix LKD Musiques pour la promotion de la kora. L’artiste décroche ainsi la première place, juste devant son compatriote Youssouph Koutoudio. Lui succèdent entre autres le gambien Jalimansa Kuyateh et le sénégalais Mamadou Dramé, qui occupent respectivement les 3ème et 4ème place. Le Prix LKD est une «distinction indépendante et symbolique» qui récompense un joueur de kora de l’espace sénégambien.

Fin 2014, Lamine Cissokho mettait sur le marché un single composé de deux titres: «Sama» et «Retourne-toi», et il a eu raison… Puisque c’est la chanson «Retourne-toi» qui lui a valu cette récompense.

Installé en Suède, l’artiste sénégalais songe à son prochain album qu’il prépare déjà. La sortie de cet opus est prévue pour ce mois de février 2015. Un album plus acoustique, avec la rencontre métissée de la kora avec des instruments comme la contrebasse et la clarinette.

Le Prix LKD porte les initiales d’un des maîtres de la kora, Lalo Kéba Dramé. Originaire de la Gambie, c’est en adaptant la kora au «djembéseng», ces «rythmes mandingues très entraînants que donne le djembé», qu’il devient célèbre. Une originalité qui introduit une certaine révolution dans l’univers de la kora. Lui qui avait commencé en animant des cérémonies familiales comme les mariages ou les baptêmes, se construit, dès 1967, une notoriété internationale. Mais en 1974, le virtuose disparaissait tragiquement. 

VIDEOS 

Lamine Cissokho - "Retourne-toi" 

https://www.youtube.com/watch?v=Srj5MyvFJwA 

Lamine Cissokho and Edo Bumba 

https://www.youtube.com/watch?v=IKPzy4ghfUg 

 

Le 27 décembre! 

Le Palais des congrès de Brazzaville va accueillir un concert live qui sera animé par l'une des grandes artistes de la musique nigériane du moment, Chidinma, et le célèbre duo togolais le 27 décembre prochain.  

alt

alt

Le Palais des congrès de Brazzaville va accueillir un concert live qui sera animé par l'une des grandes artistes de la musique nigériane du moment, Chidinma, et le célèbre duo togolais le 27 décembre prochain. Ces artistes partageront la même scène et feront déhancher le public brazzavillois au rythme de la célèbre Kedike et du fameux Gweta. Un cadeau qu'offre le réseau mobile Airtel aux Congolais à l'occasion des festivités de fin d'année. 

Après avoir envahi les salles d'Afrique de l'Ouest, la nouvelle perle de la musique nigériane dont le succès n'est plus à démontrer, mettra son incroyable talent et sa sublime voix à la disposition des mélomanes congolais. Son single «Kedike», véritable succès au Nigeria en particulier et en Afrique en général, est une belle chanson d'amour. Mêlé à son joli timbre vocal, «Kedike» laisse transparaître le naturel dans sa voix loin des artifices vocaux des «voice coders» dont beaucoup d'artistes se parent. Se démarquant par son style, Chidinma a su apporter une certaine fraîcheur au paysage musical nigérian, qui a tendance à être dominé par la gente masculine. On y retrouve dans sa musique des influences de RNB et de la pop américaine, de la musique traditionnelle nigériane, des rythmes afrobeat, le tout chanté en anglais et yoruba. Un bon mélange de tradition et de modernité qui met du baume au cœur de ses mélomanes.

Au Togo, ils sont actuellement les meilleurs. Les sociétaires du groupe Toofan Barabas et Master Just, donnent depuis 2005, à la musique togolaise une nouvelle identité. De «Gueta» en passant par «Cool Catché», les "Fils du Vent", comme on les surnomme, ont conquis l'Afrique. L'originalité de leurs concepts fascine plus d'un. Elle leur a permis de faire bouger l'Afrique et les principales capitales occidentales

Dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, «Aloledji» un de leurs titres à succès, le groupe a séduit sans appel le public mexicain. Nominé au BET Awards 2014, le groupe a également été honoré lors de l'édition de MTV Africa Music Awards de cette année. 2014 a été particulièrement riche pour le groupe togolais Toofan. Leur présence à Brazzaville, grâce à Airtel, ravira plus d'un.

VIDEOS 

Chidinma 

"Ketika" - https://www.youtube.com/watch?v=4N2my7aSjlM

"Oh Baby" - https://www.youtube.com/watch?v=4tLEGhvKQN0

Toofan  

"Gueta"  - https://www.youtube.com/watch?v=RJ2e_V_2XAk