FEMUA: Quelle sacrée leçon d'humilité! - Africa Nouvelles

MONDE

Musique pour le développement! 

Le FEMUA (Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo) est un évènement culturel gratuit assez original de Côte d'Ivoire se déroulant au cours de la semaine pascale dans un quartier d'Abidjan (Anoumabo) au profit des plus démunis. L'évènement qui peut mobiliser par jour, plus de 100.000 personnes de divers horizons a, dans son programme, la musique, avec des prestations d'artistes de renommée internationale, la danse, l'humour, le sport et plusieurs actions sociales pour le développement du village. 

alt

En 2008, date de sa première édition, différentes manifestations coexistaient déjà, à savoir, marathon, remise d'équipements à l'hôpital et à l'école de football d'Anoumabo, danses, etc.

Sept ans après, le FEMUA se définit déjà comme un évènement culturel majeur sur le continent, il faut donc tirer la révérence au principal organisateur, le mythique groupe Magic System dont le leader Asalfo est le Commissaire général du festival.

La 8ème édition du festival se déroule du 21 au 26 avril et Asalfo nous promet une cuvée spéciale, qui tournera cependant autour de la célébration des 10 ans en Côte d'Ivoire de MTN, partenaire leader de l'évènement.

Il y a également un appui considérable, celui de la CEDEAO qui célèbre ses 40 ans, et, pour cette raison, a tenu à paraître aux côtés du festival pour la 8e édition en la parrainant.

Aussi le thème de cette année consacrer -t-il «L'intégration et le rapprochement des peuples». 

Il ne faut pas non plus perdre de vue que la Côte d'Ivoire se trouve dans une année électorale. Il est donc important, d'après le représentant de cette institution sous-régionale, de cultiver et de rappeler l'impératif du «vivre ensemble». C'est un idéal qui coïncide amplement avec les aspirations des sociétaires du groupe Magic System.

En sus de ces apports ô combien inestimables, l'émission de Rfi, «Couleurs tropicales», fête le 20ème anniversaire du groupe avec un Claudy Siar déchaîné qui fera son show.

L'édition se déroulera simultanément sur trois lieux, Anoumabo, dans le quartier Marcory, au Plateau, à l'Institut Français et à Koumassi. Plus de 14 artistes s'y déploieront parmi lesquels 9 représenteront 7 pays d'Afrique notamment Fally Ipupa (RDC), Bracket (Nigeria), le groupe Freshlyground (Afrique du Sud), Joel Sebunjo (Ouganda), Philip Monteiro (Cap-Vert), Habib Koïté (Mali), Smarty (Burkina Faso) sans oublier Bailly Spinto, Antoinette Konan, Ras Goody Brown et Zouglou Makers (Côte d'Ivoire).

Zaho et Meta (France) and Cornerstones (Etats-Unis) apporteront une touche mondialiste à l'évènement et les différents artistes invités se produiront chacun à deux reprises.

L'on devrait retenir du FEMUA que c'est aussi et avant tout un élan affectif qui se caractérise par un apport social et sportif. Au plan social, l'on s'était assigné d'offrir chaque année une école primaire et sur le plan sportif, organiser différents meetings. Après la construction d'une école primaire publique de 6 classes, le groupe a décidé d'offrir une école maternelle à la population abidjanaise cette année et sur le plan sportif, un cross populaire devrait rassembler plus de 7.000 participants d'Anoumabo à Koumassi. Il y aura également un tournoi de football Maracana dénommé «Tournoi de la CEDEAO».

Le projet initié par Magic system, de réalisation et de réhabilitation d'infrastructures de base dans les secteurs de l'éducation et de la santé en faveur des populations démunies en guise de reconnaissance pour leur soutien, suit son cours. L'on comprend aisément pourquoi l'UNESCO n'hésite pas un seul instant à soutenir le FEMUA dans sa vocation sociale et caritative, mais aussi dans celle de réconciliation en Côte d'Ivoire, puissions nous tous nous en inspirer.