Musique - Africa Nouvelles

"7" fois encore la musique est... Magic!

Le groupe ivoirien étoffe sa discographie avec la sortie d'Afraicainement vôtre, son 7ème album studio

altSorti lundi 19 mai, Africainement vôtre comporte quinze morceaux, parmi lesquels on trouve le titre Mamadou, qui avait été dévoilé avant la sortie de l'album.

On retrouve également le tube Magic in the air, paru en mars dernier et produit par RedOne, un producteur marocain à succès connu pour avoir travaillé avec de nombreux artistes comme Jennifer Lopez, Lady Gaga et les One Direction.

Depuis plusieurs années déjà, les quatre amis d'enfance qui composent le groupe enchaînent les succès en Afrique et en Europe grâce à leurs mélodies entraînantes.

Ce nouvel album tient ses promesses et s'inscrit dans l'univers musical du groupe. Toujours dans une atmosphère positive et festive, Africainement vôtre mêle le zouglou et d'autres styles musicaux en vogue auprès du grand public.

Les Magic System, qui n'avaient pas sorti d'album depuis 2012, vont reprendre la direction de la scène. Pour accompagner ce nouvel album, ils ont prévu une série de concerts de plusieurs mois à travers différents pays. Cette tournée devrait s'achever en 2015.

Foot en musique!

La chanson officielle de la Coupe du Monde Brésil 2014 est «We are one». Elle sera interprétée par le rappeur américain Pitbull, en featuring avec la sulfureuse Jennifer Lopez et la célèbre chanteuse brésilienne Claudia Leitte.

alt«Il n'y a que la musique et le football qui peuvent attirer 80.000 personnes dans un stade, mais dans un concert il n'y a qu'un artiste, alors qu'ils sont 22 dans le football», a déclaré le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.

Les paroles de la chanson, écrites par les trois chanteurs, sont en portugais, en espagnol et en anglais.

«La musique est là pour briser les barrières et montrer qu'à travers le sport et la musique, nous sommes unis», a déclaré Pitbull, d'origine cubaine, pour expliquer le titre.

«Cette musique est un "golazo"!» (beau but), a dit pour sa part Claudia Leitte.

Le tube "Waka Waka" de la Coupe du Monde 2010 de Shakira a connu un succès. "We are one" est très attendu!

(Vidéo: "We are one"): http://www.youtube.com/watch?v=1hHsB3SlOtk

http://www.youtube.com/watch?v=TGtWWb9emYI&feature=player_detailpage

Rappeur frappeur!

Très créatif, l’artiste ivoirien Tchêlê Micke (24 ans) a donné une originalité à son clip «Je t’invite", un single qui donne l’envie de le regarder à longueur de journée. Maitrisant parfaitement son genre, le rappeur Tchêlê Micke évoque son quotidien avec un art surprenant. 

altQui est Tchêlê Micke?

Tchêlê Micke est un rappeur  Africain d’origine ivoirienne de  24 ans  est mon  nom  est Michael N’Ko

Quand avez-vous fait votre entrée dans le monde musical?

Mon entrée dans le monde musical c’est faite très tôt. J’ai un grand frère qui fait de la musique également et je copiais sur lui , il m’est déjà arrivé de  sécher les cours pour aller en studio enregistrer .

Quel est votre genre musical?

Je fais du Rap.

Quels sont les sujets que vous abordez dans  vos chansons

C’est vaste. A la base ce que je fais est très satirique, c’est aussi et surtout mon état d’esprit du moment. Je peux aussi bien parler  d’espoir (L’avenir m’appartient),   d’amour (Je t’invite) ou faire de l’ego tripe (Babi sous les bombes). Grosso modo, j’essaye de dépeindre une certaine réalité que je vis et que je vois au quotidien.

Combien d’album ou mixtape avez-vous?

En tout et pour tout, j’ai  déjà enregistré 3 Mixtapes. Là je suis en préparation d’un album et je travaille parallèlement avec mon collectif 3431 sur un projet qui sort bientôt.

Quel est votre dernier bébé?

«Echecs Succés» qui est une vidéo qui date du 25 avril 2014

Quel sont vos projets actuels?

Dans l’état actuel des choses le projet qui est en cours s’appel le « TchêlêFriday «  qui consiste à la sortie un vendredi par mois d’une vidéo, d’une chanson,  ou d’un freestyle de Tchêlê Micke . Et dans les mois à venir en termes de spectacle je me produirai avec mon collectif sur scène.

Parlez-nous un peu de votre source d’inspiration et du thème abordé dans le clip «Je t’invite»...

Ma première source d’inspiration c’est l’instrumental. C’est elle qui me guide,  à l’époque ou j’ai écrit «je t’invite»  je baignais dans une atmosphère qui m’a donné envie de d'écrire le coup de foudre à ma manière.

 Un mot de la fin

Je voudrais rajouter qu’il y a énormément d’artistes Africains qui ont du talent il ne faut pas que le public s’arrête à consommer local. Il faut qu’il soit curieux et qu’il se serve d’Internet  pour découvrir d’autres artistes  Africains  comme il le fait pour les Français ou les Américains.

(Vidéo:  "Je t'invite" - http://www.youtube.com/watch?v=i2R4hggcYY4)

Pour une agriculture qui en...chante!

19 artistes. 11 pays. 10 langues. 1 seul message aux dirigeants africains - "Do Agric. L'agriculture, ça paye!"

altL'organisation non gouvernementale ONE.org lance un titre suite à l'une des plus importantes collaborations musicales que le continent ait jamais connue: «Cocoa 'na chocolate». Cette collaboration vient soutenir la campagne «Do Agric. L'agriculture, ça paye» qui vise à redynamiser les investissements dans l'agriculture.

19 stars africaines, dont D'Banj du Nigéria, Fally Ipupa du Congo, RD et Tiken Jah Fakoly de la Côte d'Ivoire, Rachid Taha, de l'Algérie se sont réunies pour contribuer à redorer l'image de l'agriculture et dire à la jeunesse africaine que leur avenir se trouve sous leurs pieds, dans leurs mains.

Les artistes participant sont: A.Y.,  Diamond (Tanzanie), Bufallo Souljah (Zimbabwe), D'banj, Dontom, Femi Kuti, Kunle Ayo, Omawumi (Nigéria), Dama Do Bling (Mozambique), Fally Ipupa (R. D. Congo), Judith Sephuma, Vusi Nova (Afrique du Sud), Juliani, Liz Ogumbo, Victoria Kimani (Kenya), Nancy G (Swaziland), Tiken Jah Fakoly (Côte d'Ivoire), Rachid Taha (Algérie) et Wax Dey (Cameroun).

A travers cette chanson, les artistes font entendre leur voix pour mobiliser les jeunes, les appeler à  rejoindre ONE.org et à soutenir la campagne « Do Agric » qui appelle les dirigeants africains à adopter de meilleures politiques agricoles qui permettront de créer des emplois pour les jeunes, d'apporter un meilleur soutien aux petits exploitants, de dynamiser la productivité, de diversifier la chaine de valeurs agricole et de contribuer à sortir des millions d'Africains de l'extrême pauvreté.

La chanson «Cocoa 'na chocolate» vise à montrer l'importance de l'agriculture tant pour l'avenir de l'Afrique que pour la lutte contre l'extrême pauvreté. L'exemple du cacao illustre un paradoxe : alors que des tonnes de fèves de cacao sont produites en Afrique, le chocolat y est vendu à un prix exorbitant. En effet, les fèves exportées pour transformation le sont à un prix insignifiant par rapport à celui du produit fini, le chocolat. Ce qui montre clairement que l'Afrique rate ainsi une opportunité économique clé, celle de la transformation et le marketing du produit fini. L'avenir de l'Afrique est donc dans l'agriculture. Une chaine de valeurs agricole prospère est un excellent moyen de créer des emplois et des opportunités entrepreneuriales viables, générer de meilleurs revenus pour les agriculteurs et atteindre une productivité efficace qui permettra de réduire les prix des denrées alimentaires.

Ces artistes populaires se sont engagés aux côtés de ONE.org, pour dire aux jeunes que non seulement l'agriculture est « tendance » mais que c'est aussi un bon moyen de gagner sa vie. Mais, en l'absence d'une volonté politique forte et du soutien du plus grand nombre de citoyens, la jeunesse africaine ne sera pas en mesure de jouir du potentiel de l'agriculture. C'est pour cette raison que ONE.org et les voix africaines les plus populaires s'associent pour dire aux dirigeants africains, aux investisseurs et aux jeunes «Do Agric, l'agriculture, ça paye.».

« Cocoa 'na Chocolate » a été co-produite par Cobhams Asuquo et DeeVee de DB Records. Godfather Productions a tourné le clip vidéo qui sortira le 3 avril. Les couplets ont été écrits par chaque artiste et le refrain par D'Banj. DKM Media et ONE sont partenaires dans ce projet. La chanson est disponible pour téléchargement gratuit sur ONE.org après que les internautes ont signé la pétition «Do Agric».

ONE remercie chaleureusement RFI et CFI pour leur soutien dans la promotion et la distribution de «Cocoa 'na chocolate».

SOUS L'ARBRE A PALABRES

Dr Sipho S. Moyo (Directrice Afrique, ONE.org)

«Ces grands artistes sont des modèles pour les jeunes africains. Le fait qu'ils soutiennent l'agriculture lance un message puissant à ces jeunes. Il est temps que nos dirigeants investissent plus dans l'agriculture et mettent en place des politiques ciblées qui favorisent les petits exploitants qui produisent 80% de notre nourriture. L'augmentation des investissements publics permettra également de répondre au chômage des jeunes, d'encourager la participation du secteur privé et de déclencher le vaste potentiel économique du continent. Le continent a le potentiel de se nourrir, d'en finir avec l'extrême pauvreté et d'atteindre une transformation économique et sociale durable.

En effet, selon la FAO, la croissance agricole en Afrique subsaharienne contribue 11 fois plus à la réduction de la pauvreté que celle des secteurs non agricoles comme les services publics et le secteur minier. « Do Agric » est un mouvement qui vient de l'ensemble du continent pour appeler les gouvernements africains à respecter leur promesse d'allouer au moins 10% de leur budget national à l'agriculture à travers des investissements ciblés, une promesse faite à Maputo en 2003, et de le faire de manière transparente et redevable. Nous sommes fiers et privilégiés de collaborer avec un groupe d'individus si extraordinaires. Nous voulons passer le message qui souligne que l'Afrique peut non seulement se nourrir mais contribuer à nourrir le monde».

D'Banj (Superstar nigériane)

«En tant que musiciens africains, l'agriculture est la seule cause pour laquelle nous devons nous engager, tous ensemble, et je suis fier de dire que nous l'avons fait. Ici, au Nigéria, alors que le gagne-pain de 70% de la population dépend de l'agriculture, le budget fédéral alloué à l'agriculture est à la baisse, il est de seulement 1,7% aujourd'hui. C'est un problème très sérieux, surtout quand on sait que le Nigéria dépense, chaque année, des millions de nairas dans l'importation de denrées alimentaires.

Il y a plusieurs années, la plupart des gens regardait les musiciens de haut car ils pensaient que la musique n'était pas rentable. Aujourd'hui les musiciens gagnent bien leur vie et sont respectés. De la même manière, l'agriculture a été identifiée comme une source d'emploi et je suis convaincu que les jeunes africains la voient maintenant non seulement comme tendance et rentable, mais aussi comme le moyen le plus rapide de créer des jobs et de nourrir nos familles.

A travers cette chanson, nous demandons aux jeunes d'aller sur internet, de rejoindre ONE. org  et d'appeler nos dirigeants à agir et à augmenter leurs investissements dans l'agriculture. Et ce, pour que les jeunes aient plus de chance de réussir».

(Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=jrEX4jpVtzQ)

Football en musique! 

L’hymne officiel de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, intitulé «Dar um Jeito» (Nous trouverons un moyen), sera interprété durant la cérémonie de clôture à Rio par le rappeur haïtien Wyclef Jean ainsi que le guitariste mexicain Carlos Santana, le chanteur brésilien Alexandre Pires et le DJ suédois Avicii.

altL’hymne officiel de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, intitulé «Dar um Jeito» (Nous trouverons un moyen), sera interprété durant la cérémonie de clôture à Rio par le rappeur haïtien Wyclef Jean ainsi que le guitariste mexicain Carlos Santana, le chanteur brésilien Alexandre Pires et le DJ suédois Avicii.

C’est ce qu’indique un communiqué  conjoint publié par  la FIFA et Sony Music Entertainment.

Wyclef Jean sera donc en concert le 13 juillet 2014, lors de la finale de la coupe du monde 2014 au Brésil.

Quatrième titre du programme musical officiel du tournoi, «Dar um Jeito» figurera sur l’Album officiel de la Coupe du Monde aux côtés de la chanson officielle «We Are One (Ole Ola)» interprétée par Pitbull, Jennifer Lopez et Claudia Leitte, ainsi que le titre lauréat du concours "Super Song" interprété par Ricky Martin et la "Chanson Officielle de la Mascotte", à laquelle le chanteur brésilien Arlindo Cruz a prêté sa voix en 2012.

«C’est fantastique de voir tous ces artistes participer au programme musical officiel de la Coupe du Monde 2014», a déclaré Thierry Weil, Directeur Marketing de la FIFA.

«C’est un honneur de participer à la Coupe du Monde 2014. Le choix de Dar um Jeito, comme hymne officiel nous a fait très plaisir. Avec mes frères Wyclef, Avicii et Alexandre Pires, nous avons hâte d’être au mois de juillet pour partager ce message de lumière et d’espoir à Rio de Janeiro, sur la plus grande scène du monde», souligne pour sa part, Carlos Santana.

Jacko forever!

5 ans après la mort du roi de la pop, la maison de disque Epic Records, filiale de Sony, annonce la sortie de Xscape pour mi-mai

altEpic Records a classé près de 4 décennies d'archives et choisi 8 chansons pour lesquelles Michael Jackson avait fini d'enregistrer les parties vocales.

«Michael a laissé derrière lui des performances vocales que nous sommes fiers de présenter à travers la vision de producteurs avec lesquels il a travaillé ou souhaitait fortement le faire», a expliqué L. A. Reid, le Pdg d'Epic Records.

Et ces producteurs ne sont autres que Timbaland (Justin Timberlake, 50 Cent), Stargate (Beyoncé, Rihanna), Rodney Jerkins (Black Eyed Peas, Lady GaGa), Jerome «J-Roc» Harmon et John McClain. Bref, des archives sonores tombées entre des mains professionnelles, pour un résultat se devant d'être à la hauteur.

Le projet se décline en deux versions: l'une standard avec les chansons remasterisées par les producteurs, l'autre de luxe, comprenant les musiques retouchées ainsi que leurs versions originales et deux vidéos bonus.

Concernant le choix de ce titre pour le nom de l'album, le label explique sur son site: «Michael Jackson choisissait toujours le nom d'un morceau présent sur l'album pour nommer son projet et, à commencer par Thriller, ne choisissait qu'un seul mot, définissant toujours les qualités premières du disque».

Xscape sortira le 12 mai.

Une carrière posthume

Le 25 juin 2009, l'annonce soudaine de sa disparition a fait le tour du monde en quelques minutes et laissé orphelins des millions de fans. Le chanteur est mort d'une intoxication au propofol, un médicament qui lui a été prescrit en surdose, alors qu'il répétait pour la tournée de son retour sur scène "This Is It", prévoyant 50 concerts entre le 13 juillet 2009 et le 6 mars 2010.

Les images des répétions de l'événement qui n'a jamais pu voir le jour ont été compilées sur le film "This Is It", ultime hommage visuel à Michael Jackson, sorti au cinéma quelques semaines après sa mort.

En 2010, quelques mois après le film documentaire, vient le premier album posthume du chanteur américain, sobrement intitulé "Michael", dévoilant une petite dizaine de chansons inédites.

Les légendes ne s'éteignent pas si vite. Avec "Xscape", feu Michael Jackson compte maintenant 2 albums et un film. La question de la publication d'œuvres posthumes suscite des débats et divise les fans.

Quoiqu'il en soit, Sony Music, avec qui le chanteur avait pourtant eu des relations houleuses, restera détenteur de l'œuvre de Michael Jackson jusqu'en 2017. D'autres productions pourraient donc encore voir le jour, d'ici là.

Happy afrobeat!

Mixage du titre «Happy» de l’Américain Pharell Williams par Dj100proof. Le mélange de la voix de l’artiste à un instrumental  du musicien nigérian Fela Kuti  (mort en 1997) donne un son afro aussi intéressant que l’original.

altIntitulé «Happy Mentality» le son fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux  et est téléchargé par de milliers d’internautes.

La musique de Pharell emportera-t-elle également les capitales africaines comme le clip? Pour rappel plusieurs villes à l’instar de Cotonou, Dakar, Ouaga, Lomé, Abidjan, ou encore Kpalimé ont déjà réalisé leur clip Happy.

Fela Kuti est considéré comme le père de l’Afrobeat, le genre musical qui fusionne à la fois des sonorités occidentales et africaines. Auteur de plus d’une trentaine d’albums, il fut longtemps censuré sur les médias nigérians  avant de rendre l’âme en 1997.

(Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=Y6OT62LoJ6w)