KENYA - Découvert le premier médicament anti-Sida: le pays monte sur le podium de la recherche scientifique mondiale - Africa Nouvelles

AFRIQUE

Il doit encore faire face à l'épreuve de l'expérimentation humaine, mais il semble qu'il n'y ait aucun doute: le médicament UniPron produit sous forme de gel par la recherche scientifique kenyane au cours des douze dernières années, a déjà obtenu la reconnaissance d'institutions prestigieuses de la médecine mondiale. 

 

Après l'obtention du brevet en 2007, pour un coût d'environ 2 millions d'euros, UniPron agit non seulement contre le VIH, mais utilisé avant l'acte sexuel, il a également une fonction spermicide qui en fait un contraceptif efficace. L'équipe de scientifiques qui a réalisé cet incroyable succès se réjouit et a tout à fait le droit de le faire. C'est la première fois dans l'histoire que les modestes structures de recherche scientifique d'un pays émergent, battent le gigantesque appareil international qui, depuis plusieurs décennies, tente d'atteindre le même résultat, avec des investissements milliardaires. 

Peter Gichuhi Mwethera, Kavoo Linge et Hastings Ozwara, sont les trois médecins qui, pour leur expertise, ont dirigé les recherches menées à l'Agence d'Etat de l'IPR (Institute of Primate Research). Maintenant que le succès de cette découverte extraordinaire a été décrété, il ne manque plus que l'expérimentation humaine et si elle confirme l'efficacité et la tolérabilité du médicament, le Kenya sera le premier pays au monde à avoir produit un produit antiviral efficace contre le fléau du Sida. Une grande fierté pour le Kenya et son énorme rédemption sur la scène internationale. Cela a certainement été pris en compte par la Royal Academy of Engineering de Londres pour rendre hommage au Kenya et à ses bons chercheurs. 

"Le médicament", explique le Dr Mwethera, "contient un composé fortement acide dans lequel le virus du VIH ne peut pas survivre, mais attaque également le sperme masculin, le détruisant et devenant ainsi un contraceptif valide. De même, comme l'ont montré les tests de laboratoire, UniPron est capable de vaincre toute autre infection d'origine sexuelle". 

"Il s'agit d'un médicament au potentiel extraordinaire", a déclaré Stuar Nichol, de l'organisme scientifique britannique qui fait autorité. Reste maintenant à décider(après que la phase d'essai chez l'homme ait été conclue avec succès) comment identifier les bons canaux pour produire et commercialiser le produit sur les marchés étrangers, sans que le succès extraordinaire obtenu par les médecins kenyans soit phagocyté par les géants pharmaceutiques du monde.