NATHALIE MAKOMA: Diva chrétienne congolaise, lauréate du Prix ADMA (VIDÉO) - Africa Nouvelles

AFRIQUE

Elle a commencé sa carrière comme chanteuse principale du groupe Makoma, groupe de musique chrétienne, avec ses frères et sœurs Duma, Tutala, Martin, Annie, Penganie et son beau frère Patrick Badine.

Nathalie Makoma, née le 24 février 1982 à Kinshasa, République Démocratique du Congo, est une chanteuse de gospel, pop, R&B hollandaise, d'origine congolaise (République Démocratique du Congo).

En 2008, Nathalie Makoma participe à Idols, l'équivalent néerlandais de la Nouvelle Star où elle finit deuxième, derrière Nikki Kerkhof. Elle sort en 2009 son premier single chez Sony Music intitulé «I Won't Forget». En mai 2010, elle sort «I Just Wanna Dance».

En 2014, elle a remporté l'African Diaspora Merit Awards (ADMA) à Amsterdam, aux Pays Bas. ADMA Awards est un événement annuel organisé par Stichting Imaani pour célébrer les Africains de la diaspora. L'événement vise aussi à donner une image positive de l'Afrique.

Pour son single «One more try», Nathalie Makoma était nominée dans 4 catégories à savoir:

♦ Best video of the year 

♦ Best artist of the year

♦ Best new single of the year

♦ Most creative video of the year.

Le single, en version CD et DVD est produit par le label Goody Goody Records, créé par Nathalie Makoma elle-même, dans le but, explique-t-elle, «de faire la musique comme je l'entends» et d'aider d'autres artistes..

Dans «One more try», le personnage campé par la chanteuse implore son homme d'accorder une nouvelle chance à leur couple en phase de rupture. Dans l'opus, la chanson «One more try» est déclinée en deux versions: l'instrumental et la version avec les paroles.

A rappeler que Nathalie Makoma a également remporté le Prix "Best female artist" au Congo Achievement Awards 2014.

La chanteuse congolaise, qui a élu sa résidence en Hollande, a déclaré qu'elle chantera plus souvent en anglais, même si certaines de ses chansons seront également en lingala, français ou encore swahili.

L'ancien membre du groupe religieux Makoma n'a pas totalement coupé les ponts avec son ancien orchestre, mais une réintégration n'est cependant pas à l'ordre du jour.

«J'étais à leur répétition. J'ai vu qu'ils sont en train de travailler. Malheureusement, je ne serai pas avec eux», avait indiqué Nathalie Makoma qui, malgré les rumeurs qui courent sur sa personne, se proclame toujours chrétienne et chanteuse de gospel.

«J'ai un travail que je fais qui est la musique. Pour moi, le gospel n'est pas un travail mais une croyance. C'est la relation personnelle que j'ai avec mon Dieu. Je chanterai toujours pour lui. Mais j'ai un travail que Dieu m'a aussi donné et c'est toujours la musique afro beat», a expliqué l'ex front-woman du groupe religieux homonyme.

Après son duo à succès avec Papa Wemba sur la chanson «Six Millions Ya Ba Soucis», l'ancienne chanteuse phare du groupe Makoma a aussi à son palmarès des featuring avec d'autres artistes comme Ferré Gola ou Fally Ipupa.

 

 

(makoma wemba)