TROPICALE AMISSA BONGO: L'espagnol Aristi Gardoki enlève la première étape (VIDÉO) - Africa Nouvelles

AFRIQUE

La première étape de la Tropicale Amissa Bongo 2017 a été courue, lundi entre Monada et Akieni, sur une distance de 150 km. 

La première étape du Tour cycliste international du Gabon, Tropicale Amissa Bongo 2017 n’a pas été de tout repos pour le peloton. En témoigne l’arrivée à la bagarre et la victoire de l’Espagnol Mikel Aristi Gardoki. Mais dès le départ, ce fut mouvementé. 

La faute dans un premier temps à l’absence de l’équipe gabonaise lors de la présentation des différentes formations. Malgré la présence des responsables de l’équipe à Moanda, point de coureurs. On apprendra plus tard les raisons. Puis au moment de donner le départ, crack. Des crevaisons par ici, des selles qui tombent, des dents de chaîne mal ajustées, multiples soucis mécaniques dans le peloton. 

Initialement prévu à 11h (heure locale), c’est finalement 25 minutes que le départ réel de la course est donné. Cap sur Akieni pour 150 km. Et dès le km 1, 4 coureurs tentent l’échappée. L’Erythréen Selemun, le Rwandais Nizeyimana, le Marocain Mraouni et l’Ethiopien Buru. 30km plus tard, c’était fini. Partie sous la pluie, l’étape trouve de l’éclaircie avec le soleil qui fait son apparition. Mraouni remporte le premier pointage du Meilleur grimpeur puis lâche prise. 

Le numéro en solo de Afewerki! 

La nouvelle échappée est composée de Nizeyimana, Sobal et Bechelaghem. Mais encore une fois, ils n’iront pas bien loin. Rattrapé par un groupe de 2 avec Afewerki et Buru qui décident d’y aller seuls. Ils cheminent pendant longtemps avant que l’Erythréen ne s’envole à 50 km de l’arrivée. Poussé par le public au bord des routes, le dossard 34 résiste. Mais il est trop seul. Malgré un super numéro en solitaire jusqu’au kilomètre 20, il est aspiré par un groupe de 10 coureurs qui vont se disputer le sprint final. La suite, on la connait avec le succès d’Aristi (Delko Marseille Provence) devant Tony Urel (Direct Energie) et Stanilau Bazhkou de Minsk Cycling Club. 

A la fin c'est donc l'espagnol Aristi Gardoki Mikel de l’équipe Delko Marseille Procence qui a enlevé cette étape 1 devant Hurel Tony de Direct Energie et Bazhkou Stanilau de MCC. Aristi Gardoki prend également le maillot alors que l’Erythréen Afewerki est meilleur grimpeur et 1er classement points chauds. 

Abraham Meron prend la place de meilleur jeune et meilleur africain.