FORUM AFRICAIN DE LA JEUNESSE POUR LE DIALOGUE ET LA PAIX (FJADP) - Interview au charismatique président Alhaiba Addi - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

Les gens charismatiques attirent l'attention. Tout de suite, ils vous dynamisent et vous motivent pour avancer, pour agir..  Naît-on charismatiques ou apprend-on à le devenir? C'est probablement un peu les deux à la fois, dans tous les cas les personnes charismatiques inspirent et font parler d'elles. A Africa Nouvelles, nous avons eu l'occasion d'interviewer le Président du Forum Africain de la Jeunesse pour le Dialogue et la Paix, M. Alhaiba ADDI, une personne brillante et charismatique qui œuvre fortement à dessiner l'avenir de la Jeunesse Africaine.

 

Binta SAGNA: Monsieur Alhaiba ADDI, merci pour le temps que vous nous accordez; ma première question serait: Comment vous est venue l'idée de concevoir ce forum?

Alhaiba ADDI: L'Afrique a vécu sous le colonialisme, l'exploitation et l'évacuation; ce qui a provoqué une dure réalité qui menace le présent de l'Afrique et l'avenir de ses peuples. L'Afrique était sous le joug de la violence, de l'ignorance, de la pauvreté, des maladies et de la tyrannie qui ont massacré la vie de millions de citoyens dans de nombreux pays africains. L'Afrique a vécu en complète absence des besoins les plus élémentaires à une vie décente, comme requis par toutes les chartes, alliances et lois divines internationales et nationales. 

Face à cette réalité et tout en renforçant les efforts et les luttes des peuples et nations africaines qui aspirent à construire un continent vivant dans la paix, la stabilité et la prospérité ; compte tenu du patrimoine historique et culturel de l'Afrique et de son rôle important dans l'évolution humaine et tout en défendant les nobles et nobles objectifs de nos ancêtres contre l'oppression, le colonialisme et l'exploitation pour la diffusion de la paix, de la sécurité et de la démocratie; et tout en reconnaissant le précieux rôle central que jouent les jeunes dans la stabilité des nations et des peuples, le Forum Africain de la Jeunesse pour le Dialogue et la Paix (FJADP) inspire et évoque la foi en la détermination et la fermeté des peuples africains, dans leur lutte pour la sécurité et la stabilité, afin de construire un futur collectif meilleur, basé sur la lutte contre la violence et le terrorisme et les sources politiques des conflits militaires, religieux et ethniques, et de nouer des liens de coopération, de dialogue et de communication entre les peuples, les religions et les cultures africaines. 

Binta SAGNA: Quelle était votre mission au départ? 

Alhaiba ADDI: Partant de cette base, le Forum Africain de la Jeunesse pour le Dialogue et la Paix, issu d'une initiative de la population civil, défendant les causes des peuples africains, cherche l'appui de stratégies de soutien, motivation et coopération mutuelle pour une résolution pacifique des différends et un approfondissement de la culture de la paix, du dialogue, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l'éradication de la pauvreté, des maladies, de l'ignorance et de l'autonomisation des femmes et de la jeunesse, pour le développement durable, en créant une perception holistique avec les organisations internationales et régionales et les pays africains concernés, afin de traiter des parcours de paix. 

Binta SAGNA: Comment s'articule la promotion de votre forum? 

Alhaiba ADDI: Le Forum Africain de la Jeunesse pour le Dialogue et la Paix dépend principalement des sites de réseaux sociaux et de la publication d'articles et de rapports sur les questions d'intérêt liées à l'Afrique. Le FJADP est également une initiative qui a été lancée par des jeunes Marocains et d'autres pays africains: Côte d'Ivoire, Tchad, Nigeria, Sénégal, Gabon, Libye, Mauritanie, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, ce qui a été un important moyen de promotion du forum dans toute l'Afrique. 

Binta SAGNA: Quels sont les objectifs de votre organisation? 

Alhaiba ADDI: Le Forum vise à: 

- Promouvoir la paix et le dialogue et garantir le droit des peuples à vivre dans la dignité et la liberté.

- Défendre et soutenir les bonnes causes des peuples et des nations.

- Encourager les organisations internationales et régionales à résoudre les différends par des moyens pacifiques.

- Renforcer les fondements du dialogue et de la paix.

- Hausser le niveau de communication, de solidarité et d'inclusion sociale chez les jeunes Africains.

- Encourager les initiatives de dialogue Sud-Nord et Sud-Sud.

- Travailler à la réalisation des principes et des Objectifs de développement du 3ème Millénaire.  

- S'intéresser à la notion de genre dans le but de donner aux femmes africaines l'occasion idéale de défendre leurs intérêts et leurs droits dans les communautés africaines. 

Binta SAGNA: Travaillez-vous au niveau local, national? 

Alhaiba ADDI: Le Forum des Jeunes Africains pour le Dialogue et la Paix (FJADP) travaille localement et nationalement, il organise tout aussi bien des séminaires et des ateliers pour la défense des causes arabes et africaines afin d'établir des règles de fraternité, de développement économique et social et d'initiatives de solidarité, héberge un groupe de chercheurs, d'activistes et de penseurs de différents pays. Ce forum a également décidé d'organiser, tous les deux ans, une conférence de l'Union de la Jeunesse Africaine, dans un pays africain. 

Binta SAGNA: Quelle est la particularité de votre forum? 

Alhaiba ADDI: Le FJADP est l'espace jeunesse par excellence et joue aujourd'hui un rôle important dans l'éducation des jeunes, les éloignant du terrorisme et de la pensée extrémiste. 

Binta SAGNA: Quelles sont vos responsabilités en tant que fondateur? 

Alhaiba ADDI: Je suis le président élu par l'Assemblée Générale du Forum. Je suis le représentant légal du forum aux niveaux national et international. Je travaille à la bonne mise en œuvre du Bureau exécutif des résolutions du forum. Et je recherche des partenariats de liaison avec des organisations internationales et régionales. 

Binta SAGNA: Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir ce type de sujet: Paix - Jeunesse? 

Alhaiba ADDI: Nous avons choisi la jeunesse et la paix, car l'actuel processus de consolidation de la paix, le besoin le plus urgent du continent africain, ne peut être réalisé qu'à travers la jeunesse et par la jeunesse en particulier, et que c'est le maillon le plus faible dans les conflits armés et les guerres civiles, mais c'est aujourd'hui un élément ciblé par les groupes terroristes et l'idéologie extrémiste qui menace la paix et la stabilité des pays africains ; c'est pourquoi nous avons choisi d'établir un espace de propagation civile des valeurs du dialogue et la paix, et cherchons à diffuser les valeurs de la tolérance, d'amour localement, nationalement et internationalement.