GHANA: Les anciens présidents du Ghana et du Brésil lauréats du prix mondial de l'alimentation - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

Pour leurs actions visant à une alimentation satisfaisante dans leurs pays respectifs.

Les anciens présidents du Ghana, John Agyekum Kufuor, et du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, ont accepté le Prix mondial de l'alimentation, lors d'une cérémonie à Des Moines, capitale de l'État agricole de l'Iowa.

«Les présidents Kufuor et Lula da Silva ont établi des critères élevés pour les autres dirigeants du monde par leurs actions visant à accroître la production alimentaire et à assurer à leur population, en particulier les enfants, une alimentation satisfaisante», a déclaré le gouverneur de l'Iowa.


En 2000, l'Organisation des Nations unies a adopté divers objectifs à atteindre d'ici 2015, dont celui de réduire de moitié la pauvreté et la faim dans le monde. Cependant, divers facteurs défavorables, notamment des hausses des prix alimentaires, des événements climatiques extrêmes et des épreuves politiques ont gonflé à un milliard le nombre de personnes atteintes d'une faim chronique. Or, le Ghana et le Brésil font exception à cette mauvaise tendance: ils figurent parmi les premiers pays à pouvoir prévoir de dépasser l'objectif de réduction de la faim, grâce aux efforts de leurs deux anciens présidents, selon la Fondation du Prix mondial de l'alimentation.

«J'accepte ce prix en toute humilité, non seulement pour moi-même, mais pour le peuple ghanéen», a déclaré M. Kufuor, qui a présidé aux destinées de son pays de 2000 à 2008, et a en particulier dédié le prix aux petits agriculteurs: «C'est sur leurs épaules que pendant longtemps le Ghana est demeuré le premier producteur mondial de cacao».

Durant sa présidence, M. Kufuor a résolument accordé la priorité à la politique agricole nationale, si bien que pendant ces années, la production ghanéenne de cacao a doublé et celle de produits alimentaires a considérablement augmenté. Le Ghana est actuellement le deuxième producteur mondial de cacao.

M. Kufuor a également lancé un programme visant à assurer au moins un repas par jour aux enfants scolarisés âgés de 4 à 14 ans, et surtout aux filles. A la fin de 2010, plus de 1 million de ces écoliers avaient profité de ce programme. Pendant cette période, le Ghana est devenu le premier pays d'Afrique à réduire effectivement de moitié la proportion de la population souffrant de la faim.

Enfin, M. Kufuor a encouragé les investissements étrangers au Ghana durant sa présidence. Grâce en partie à ses actions, l'économie nationale du pays a quadruplé pendant sa présidence.