SANTE - Mains et pieds froids sont la sonnette d'alarme typique. C’est le symptôme du soi-disant ''Syndrome de Raynaud'' - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

La maladie de Raynaud est caractérisée par une altération affectant les vaisseaux sanguins. En particulier, l'objectif de ce trouble, ce sont les soi-disant "artérioles", c'est-à-dire les minuscules artères qui irriguent les parties du corps les plus périphériques (comme justement les doigts de la main).

 

Au niveau de ces petites artères, se produisent des rétrécissements qui entravent, pour environ 30-60 minutes, la circulation normale du sang. La conséquence est que le sang (qui apporte la nourriture et l'oxygène) n'arrive pas, à certains moments, à irriguer comme il faut les différentes extrémités du corps. Les parties intéressées par la maladie deviennent "cyanosées" et refroidies, comme cela arriverait, par exemple, en étreignant fortement avec un élastique autour de la base d'un doigt pendant quelques minutes. Le nom vient du médecin français A.G. Maurice Raynaud, qui définit ce phénomène pour la première fois, en 1862. Sans traiter les causes, encore discutées aujourd'hui, Raynaud décrivit non seulement les signes typiques de pâleur et de cyanose des extrémités liées aux changements de température, mais aussi un cas probable d'implication systémique. 

Comment reconnaître la maladie de Raynaud: les vaisseaux sanguins concernés subissent un spasme, se refermant pour un court moment (5-20 minutes) et diminuant la quantité de sang qui irrigue les régions touchées. Les épisodes ne causent habituellement pas de dommages permanents. Les attaques sont déclenchées par le contact d'objets froids, l'exposition au froid ou des facteurs émotionnels. 

Durant la crise aiguë, les symptômes les plus courants sont:

enflure et picotements;

mutations de couleur (pâleur d'abord et ensuite cyanose);

perte de sensibilité; 

douleur sourde ou lancinante aux extrémités. 

Dans la plupart des cas, le phénomène de Raynaud peut interférer avec les activités quotidiennes des patients, mais ne provoque pas de dommages à long terme aux extrémités. Les attaques peuvent durer de moins d'une minute à plusieurs heures. Après le réchauffage, le plus souvent, il faut 15 minutes pour rétablir le flux sanguin normal dans la zone concernée. 

Les sujets qui souffrent le plus du phénomène de Raynaud sont principalement les femmes (3 à 1 par rapport aux hommes), en particulier celles entre 16 et 40 ans ou proches de la ménopause, les périodes les plus sujets à risque. Il s'agit d'une maladie capricieuse; en effet, elle pourrait apparaître et persister pendant des années, voire des décennies, puis s'estomper avec de nettes améliorations jusqu'à même disparaître pendant la grossesse. 

Lorsque la maladie est à un stade précoce, sont fondamentaux une visite spécialiste du rhumatologue et des tests ciblés, utiles pour exclure d'autres maladies, dont le phénomène de Raynaud pourrait juste être un symptôme. Font en effet la différence de diagnostic certains examens du sang comme FAN, Facteur Rhumatoïde, PCR, Complément C3 et C4, Cryoglobulines avec cryocrite et Électrophorèse Siéroprotéique qui recherchent les anticorps ou les inflammation anormales, et la microscopie capillaire.