LIBYE: Dos Santos demande à l'OTAN de cesser avec les frappes aériennes - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

José Eduardo Dos Santos est intervenu aussi sur la situation somalienne.

Le chef de l'Etat angolais et président en exercice de la SADC (Communauté de Développement de l'Afrique Australe) a, dans son discours de clôture du sommet de Luanda, demandé aux pays de l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord) à cesser avec les frappes aériennes en Libye, afin de favoriser la recherche d'une solution politique de sortie de crise. Ce sommet a permis aux Africains de faire preuve de plus des responsabilités.

Le numéro un angolais a appelé l'OTAN à cesser son intervention militaire en Libye et ouvrir l'espace pour la négociation d'une solution politique entre les belligérants, sans pré-conditions, en adoptant le "road-map" proposé par l'Union Africaine (UA).

Dos Santos a lancé cet appel, dans son discours prononcé à la cérémonie de clôture du 31ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la SADC, citant comme préoccupation, les situations de conflits qui existent dans le continent, notamment en Libye, où il est difficile de trouver une issue à la guerre que connaît ce pays.

Le Président Dos Santos a, d'autre part, appelé les pays de la région à prêter une attention particulière et à exprimer leur solidarité au peuple somalien, qui vit depuis de dizaines d'années, une guerre aggravée par la famine et la sécheresse.

Il a encouragé la Communauté Internationale à déployer ses efforts pour canaliser plus d'aide humanitaire qui permet atténuer la souffrance des populations, surtout des enfants, qui vivent cette situation dramatique.

S. Mabiala