ONU: L'énième blablabla sur l'aide aux réfugiés africains en 2019? - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

Le haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo grandi, a demandé plus de ressources pour aider les réfugiés africains en 2019.

 

Ces grandes déclarations ont été lâchées, lors d'une visite de deux jours en Egypte, où il a rencontré le Président Abdel Fattah Al-sisi et d'autres fonctionnaires du gouvernement. Son voyage au Caire se passe au moment même où l'Egypte se prépare à prendre la présidence de l'UA (Union Africaine) en février.

Grandi a déclaré que «85% des 68 millions déplacés et réfugiés ne se retrouvent pas dans ces pays du Nord, mais dans le sud du monde». Pour le Haut-Commissaire, le moment est venu de «puiser des ressources pour l'Afrique», soulignant que celles qui ont déjà été affectés au continent sont «limitées». Grandi a également noté que, bien que l'Egypte accueille "de nombreux réfugiés", elle n'est pas pleinement reconnue comme un "pays hôte de réfugiés". 

(Bizarre mais les paroles ce Haut-commissaire de l'ONU aux réfugiés, ça résonne comme des énièmes blablablas qu'on a déjà entendus et réentendus, de la bouche de tant de dirigeants de cette même organisation internationale).