Nouvelles - Africa Nouvelles

 

Il remplacera la nigériane Obiageli Ezekwesili.

L'ancien ministre de l'Economie et des Finances du Sénégal, Makhtar Diop, a été nommé vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique, devenant ainsi le premier Africain francophone à occuper ce poste.

 

MDiop prendra fonction en mai prochain en remplacement d'Obiageli Ezekwesili qui est de nationalité nigériane dont le départ a été annoncé par Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, selon la même source.

Actuellement directeur des opérations de la Banque mondiale au Brésil depuis janvier 2009, Makhtar Diop y gère le plus gros portefeuille de la Banque mondiale avec des prêts à ce pays atteignant, en moyenne, trois milliards USD par an.

Avant le Brésil, M. Diop a été tour a tour directeur de la Stratégie et des opérations pour l'Amérique latine et les Caraïbes (2007-2009) et directeur du Secteur "Finances, secteur privé, infrastructure" pour la même région (2005-2003).

M. Diop est cependant entré à la Banque mondiale par la Région Afrique, en janvier 2002, comme directeur des opérations pour le Kenya, l'Erythrée et la Somalie.

Makhtar Diop avait quitté son poste d'économiste au siège du Fonds monétaire international (FMI) à Washington pour devenir ministre de l'Economie et des Finances entre 2000 et 2001 dans le premier gouvernement issu des élections de l'an 2000 qui ont porté au pouvoir l'actuel président du Sénégal, Me Abdoulaye Wade.

Makhtar Diop qui, dans les années 80, a été très implique dans les grandes reformes macro-économiques du Sénégal, devrait quitter le Brésil en mars prochain pour rejoindre le siège de l'institution à Washington.

 

 

Une tournée avec des étapes éclair politiquement symboliques.

La secrétaire d'Etat américaine se rend d'abord au Liberia, où elle assistera à la cérémonie d'investiture de la présidente élue Ellen Johnson Sirleaf. Puis elle ira successivement en Côte d'Ivoire, au Togo et au Cap-Vert. Une tournée éclair de 4 pays en deux jours forte en symboles.

 

Hillary Clinton assistera d'abord à la cérémonie d'investiture d'Ellen Johnson Sirleaf ce lundi 16 janvier 2012, à Monrovia, la capitale du Liberia. Sa présence est doublement symbolique. D'abord pour l'importance que les Etats-Unis accordent à la stabilité du Liberia et de la région. Ensuite, parce que la secrétaire d'Etat américaine et la présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, réélue en novembre, sont toutes les deux d'ardentes militantes des droits des femmes. Ellen Johnson Sirleaf a récemment confié qu'elle rêverait de voir, un jour, une femme entrer à la Maison Blanche.

Toute aussi symbolique, la première visite de la secrétaire d'Etat américaine en Côte d'Ivoire, depuis l'élection présidentielle. Les Etats-Unis avaient été l'un des premiers pays à appeler au départ de Laurent Gbagbo. Si le journal Le Patriote se réjouit à Abidjan que le pays soit «à nouveau devenu fréquentable», Washington insiste sur le fait que la rencontre avec Alassane Ouattara vise «à montrer le soutien américain à la réconciliation nationale» en Côte d'Ivoire.

Avant d'achever sa tournée éclair au Cap-Vert, Hillary Clinton se rendra au Togo pour quelques heures. Rencontre, là-aussi, avec le président Faure Gnassingbé dont le pays vient d'être élu au Conseil de sécurité de l'ONU. La secrétaire d'Etat pourrait venir chercher à Lomé du soutien dans les dossiers syrien et iranien.

 

Il n'y aura pas de dévaluation du franc CFA entretenue par les rumeurs.

La BEAC (Banque des Etats d'Afrique Centrale) a annoncé que le taux de croissance de la CEMAC (Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale) sera de 6% en 2012 contre 4% en 2011 soit une évolution de 2,2%.

Selon le communiqué, pour l'année 2012, l'inflation devrait se situer aux environs de 2,2% et il n'y aura pas de dévaluation du francs CFA entretenue par les rumeurs.

La bonne orientation actuelle des indicateurs macroéconomique des pays de la CEMAC démontre la complexité extrême des économies de la zone CFA, ajoute le communiqué, concluant que tous ces chiffres montrent que les pays de la CEMAC et leurs partenaires extérieurs n'ont pas intérêt qu'une dévaluation du franc CFA ait lieu.

Signe de bonne santé de la diplomatie ivoirienne.

Hillary Clinton effectue une visite en Côte d'Ivoire les 16 et 17 janvier prochains. Cela montre l'efficacité de la nouvelle diplomatie du pays ». Cette information a été donnée hier, au terme du premier conseil des ministres de l'année 2012 tenue au Palais présidentiel sous la présidence du Président Alassane Ouattara, par le porte-parole du gouvernement.

 

Le ministre Koné Bruno a indiqué que le gouvernement s'est réjoui de la mise en place effective de tous les ministères, soulignant que 2012 marque le début de la réalisation de l'ambition du Président de la République de faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent à l'horizon 2020.

Il a révélé trois grands sujets ont été débattus:

■ la création, organisation et fonctionnement du Tribunal de commerce, dont l'objectif est de créer un cadre que puisse rassurer les investisseurs, à travers le traitement rapide des litiges liés aux affaires économiques et commerciales. Ce tribunal sera présidé par un juge professionnel qui sera toujours secondé par deux spécialistes;

■ l'assurance retraite et le régime de sécurité sociale. Des décisions ont été prises pour équilibrer la branche retraite de la CNPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) qui enregistre un déficit de plus de 100 milliards CFA. Ainsi:

● l'âge de départ à la retraite passe de 55 à 60 ans;

l● e taux de cotisation passe, cette année, de 8% à 12% et, à partir de 2013, il sera de 14%.

■ la réforme de la filière café-cacao, avec le démarrage des ventes à terme, qui permettront de garantir un prix aux producteurs.

Le nouvel hôtel, qui a 30 étages, est anti-sismique! Et meublé en plus!

Un gratte-ciel a été érigé en 360 heures près du lac Dongting, dans la province chinoise du Hunan. Sa structure est capable de résister à un séisme de magnitude 9 sur l'échelle de Richter.

 

Construire un gratte-ciel peut prendre des mois, voire des années. Mais pas en Chine!

L’entreprise Broad Group a réussi la performance de construire, fin 2011, un hôtel de 30 étages en seulement 360 heures, soit 15 jours (hors temps nécessaire pour les fondations).

Des modules préfabriqués ont été assemblés dans une usine, puis placés sur des structures en acier, sur le chantier situé près du lac Dongting (province du Hunan).

Cet hôtel d'une superficie de plus de 150'000 m2 est capable de résister à un séisme de magnitude 9.0 sur l’échelle de Richter(!), assurent ses concepteurs.

AAA... 100 jours de la présidentielle, la France perd son précieux "AAA".

Rira bien qui rira le dernier. Le verdict de Standard & Poor's (S&P est un coup de tonnerre au pire moment pour Nicolas Sarkozy, à l'orée de l'élection.

 

Cette décision de l'agence de notation consacre un décrochage entre les deux premières économies de la zone euro, l'Allemagne ayant finalement préservé sa note, la meilleure possible.

Le président Sarkozy avait longtemps fait du maintien du "triple A" une priorité y voyant "un objectif et une obligation".

La décision de S&P était attendue depuis début décembre quand l'agence avait menacé d'abaisser la note de 15 Etats de la zone euro, dont les six notés "triple A". La France risquait un abaissement de deux crans. Paris n'en perd finalement qu'un seul, à AA+.

Mais selon S&P il y a encore "au moins une chance sur trois" qu'une nouvelle dégradation puisse intervenir en 2012 ou 2013, notamment "si ses finances publiques devaient dévier du chemin tracé en matière de consolidation budgétaire".

Pour l'instant, Paris conserve toujours son triple A auprès des deux autres grandes agences de notation internationales, Moody's et Fitch.

La rumeur de l'imminence d'une dégradation française s'est répandue sur les marchés, avant d'enflammer la classe politique.

"Cette perte du triple A sanctionne la politique suivie depuis 2007", a lancé au nom du Parti socialiste Martine Aubry, pour qui Nicolas Sarkozy "restera le président de la dégradation de la France". Le chef de file des députés PS, Jean-Marc Ayrault, a évoqué "un sentiment d'humiliation" et "la rançon d'un quinquennat calamiteux qui a affaibli la crédibilité du pays".

On se souvient de la conférence de presse franco allemande à Bruxelles où, à la demande de son opinion sur l'affidabilité des mesures d'assainissement économique illustrées par l'alors Premier ministre italien Silvio Berlusconi, Nicolas Sarkozy, avant meme de répondre s'était mis à ricaner sarcastiquement, en un clair signe de moquerie de l'Italie, fort comme il était de la suprématie de l'économie de son pays. Cest du moins ce qu'il croyait ou... ce qu'il vouliait faire croire?

"Rira bien qui rira le dernier!"  dit le proverbe. On ajouterais aussi "Si tu n'a pas traversé l'autre rive, ne te moque pas de celui qui se noie".

 

 

Pressing du Gouvernement sur les immigrés: qui ne parle l'anglais ne pourra pas bénéficier de l'allocation de chômage.
Le Premier britannique David Cameron aux immigrés chômeurs: «Ça sert pour trouver le boulot». Avec l'accord d'intégration, en Italie aussi les immigrés doivent connaître l'italien.



Pressing du Premier ministre britannique, David Cameron, lequel, face aux chiffres inquiétants du chomage en Grande Bretagne, a menacé d'oter les allocations aux immigrés chomeurs qui ne connaissent pas l'anglais.
«Nous devons nous libérer de la vieille idée qu'on peut recevoir des aides de l'État sans conditions. Il y a quelque chose que vous pouvez faire pour trouver du boulot et pouvoir parler l'anglais fait partie de cela», a déclaré David Cameron, qui a souligné: «Si les immigrés parlent anglais, c'est une bonne chose  pour eux et c'est une bonne chose pour le contribuable, parce qu'on ne gaspille plus les fonds de la Sécurité sociale. C'est bon pour l'économie parce qu'on veut plus de gens qui travaillent, ce qui fait l'économie plus solide et productive».
La réforme du chomage du Gouvernement britannique prévoit que les travailleurs potentiels puissent être tenus à fréquenter  des cours de langue.

En Italie, pour l'instant, le test d'italien est obligatoire seulement pour la carte de séjour.
Toutefois à peine le "contrat d'intégration" (accordo d'integrazione) entrera en vigueur, pour rester en Italie, tous les nouveaux immigrés devront démontrer d'avoir acquis, dans l'espace de deux années, une connaissance de base de la langue italienne.

Sur la réforme britannique, c'est le cas de dire: «No spic, no fric!» Comme quoi: «Parle pas? Pas de 'sous!»

Elvio Pasca