SÉNÉGAL - Le film «Sama Rak» du réalisateur belge Lionel Croes: un projet prêt de devenir réalité - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

Le film "Sama Rak", écrit et réalisé par le belge Lionel Croes, lauréat des Trophées des Belges du Bout du monde fut entièrement tourné au Sénégal , par le metteur en scène lui-même, qui vit depuis 10 ans au Sénégal. La cagnotte pour faire aboutir le film se clôture dans quelques jours ; si près du but, Lionel Croes ne désespère pas et compte sur l'élan de solidarité des Belges et des Sénégalais.

 

Ce film tourné en partenariat avec Action Sénégal a pour but de sensibiliser à la problématique des enfants mendiants du Sénégal à travers l’humour. Il met en scène différents acteurs sénégalais et est tourné à Saint-Louis, Louga, Toubab Dialaw, Saly, Dakar et Dindéfello.

Moustache Ciss (18 ans) interprétera le rôle du jeune mendiant qui verra sa vie bouleversée à cause d’un sorcier.  

L’autre personnage clé du film est le marabout qui exploite et maltraite les enfants. Ce dernier sera incarné par Mame Mbodj Gaye. "Sama Rak" sera pour cet habitué des pièces de théâtre le premier film en tant qu’acteur. 

"Etre lauréat des Trophées des Belges du Bout du monde au Sénégal est honorable,  mais s'investir pour la population, c'est meilleur"

Le tournage du film, au-delà de son caractère de sensibilisation, a aussi pour objectif de former l’équipe technique sénégalaise grâce à l’appui de techniciens venus de la Belgique. Un échange de compétences riche pour les deux parties.

L’équipe avait pu présenter le tournage du film lors de la fête du Roi organisée par Monsieur Philippe Colyn, l'Ambassadeur de Belgique à Dakar.

"Sama Rak", qui veut dire en wolof «Mon petit frère», est donc un projet de film international, fruit de la collaboration entre une association de solidarité belge (ASBL) et une fondation sénégalaise.

Contribuer c'est d'engager

Pour la réussite de ce projet, l’équipe avait besoin à ses débuts d’une somme de 50.000 euros. Cette somme englobe tous les frais auxquels ils sont liés sur place, ainsi que les frais liés au poste de traitements. C’est pourquoi ils ont mis en place une cagnotte pour récolter de l’argent et financer le film. Aujourd’hui le collectif a atteint 80% de la somme dont il a besoin. Il ne reste plus que 21 jours pour atteindre leur objectif et ainsi terminer le tournage du film en fin octobre.

http://www.sama-rak.com/

Binta Sagna  (Africa Nouvelles)