Vade-mecum de l'Union Européenne pour démentir les "faux mythes" sur les migrants - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

La Commission Européenne a publié un vade-mecum pour aider les autorités nationales et régionales à définir des stratégies et des projets pour l'intégration des migrants et à identifier les ressources communautaires disponibles. L'objectif du vade-mecum est d'aider, toujours dans la période budgétaire actuelle 2014-2020, à définir des stratégies d'intégration locale soutenues par les ressources communautaires utilisées en synergie.

 

Le vade-mecum identifie cinq priorités pour des stratégies d'intégration globales et efficaces à long terme : accueil, éducation, emploi, logement et accès aux services publics. Il énumère les défis les plus urgents dans le cadre de ces cinq priorités et propose des mesures de soutien appropriées, chacune combinée avec le bon fonds communautaire.

Par exemple, dans le domaine de l'éducation, différents fonds de l'UE peuvent être utilisés ensemble pour rendre les écoles plus inclusives et non ségréguées. Le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) peut être utilisé pour rendre les installations plus modernes et plus accessibles. Le Fonds Social Européen (FSE) et le Fonds d'Asile, Migration et Intégration peuvent soutenir la formation spécifique des éducateurs pour les aider à faire face à l'abandon scolaire précoce, tandis que le Fonds Européen d'Aide aux plus démunis peut fournir une aide matérielle aux étudiants dans le besoin.

Les États membres et les régions disposent d'un large éventail d'instruments de financement de l'UE pour soutenir différents types de projets d'intégration : des cours de langue et des soins de santé à l'arrivée, au soutien à la recherche d'un emploi, d'un logement et d'une place dans la société. Il s'agit notamment de financements au titre des Fonds Structurels et d'Investissement Européens (SIE), du Fonds pour l'Asile, Migration et Intégration (AMIF) et du Fonds Européen d'aide aux plus démunis.