AHMED MUSA: Arrivé du Darfour comme réfugié, il a décroché son Doctorat en Sciences Internationales à Turin - Africa Nouvelles

ITALIE

Ahmed Musa est un migrant arrivé du Darfour et il a soutenu sa thèse de doctorat sur le génocide duquel il s'est échappé. Au Darfour, après ses études, il a commencé à travailler comme professeur, mais en 2008, les miliciens du gouvernement Janjawid, accusés de massacres de masse, sont entrés dans sa ville, à Entkena, et ont capturé son père et lui.

 

Ahmed Musa est un migrant arrivé à Lampedusa en provenance du Darfour en 2011 et il a célébré son doctorat en Sciences Internationales à l'Université de Turin. La thèse est dédiée à son fils qu'il a appelé "Nelson Mandela", comme le héros sud-africain prix Nobel de la Paix, mort en 2013. Ahmed a déjà un doctorat en Economie, pris à l'Université de Khartoum, en 2007.

Après ses études, il a commencé à travailler comme professeur, mais en 2008, les miliciens du gouvernement Janjawid, accusés de massacres, sont entrés dans sa ville, à Entkena, et ont capturé son père et lui. Son père a été torturé et tué alors que, lui, est resté en prison pendant 7 mois, au cours desquels il est tombé gravement malade. Ses bourreaux le crurent mort et décidèrent de l'abandonner dans un champ. Heureusement, il fut retrouvé peu de temps après par des paysans qui parvinrent à le secourir à temps. 

Ayant survécu dans sa fuite, Ahmed Musa décida d'aller en Libye, mais après la chute de Kadhafi, il s'enfuit de nouveau en 2011, sur un petit bateau à destination de Lampedusa. Le voyage durera environ une semaine et pendant la traversée, beaucoup de ses compagnons mourront dans la misère. Dès son arrivée en Italie, il est d'abord accueilli dans un hôtel en Calabre, dans le cadre d'un projet d'accueil. Mais assez tôt, il se retrouve à nouveau dans la rue, sans rien.

Il repart pour Turin et, avec l'aide de ses compatriotes, parvient à trouver un logement. Commence ainsi une phase de majeure tranquillité: le jeune soudanais s'inscrit à l'Université et se finance les études en faisant toutes sortes de boulot, de garçon au nettoyage.

Après des années de sacrifice, le 5 septembre, il a réussi à obtenir son doctorat avec mention honorable. Dans sa thèse, il explique les raisons du conflit au Darfour et reconstruit son histoire à travers les témoignages oraux de dix autres réfugiés. Ses recherches ont permis d'obtenir un score de 90 sur 110, une rachat non seulement pour lui, mais pour toute sa famille: sa femme est réfugiée et a récemment donné naissance au petit Mandela.