DIYE NDIAYE: L'Adjoint au maire (Assessore) à l'Education, à la Formation et à la Coopération en course avec la liste civique "Il Colore del Rispetto - Le persone prima di tutto" aux prochaines élections locales à Scandicci - Africa Nouvelles

ITALIE

Après 5 ans de glorieux labeur en tant qu’Adjoint au maire chargé de l'Education, de la Formation et de la Coopération, (Assessore all'Educazione, la Formazione et la Cooperazione) à la Mairie de Scandicci, l'italo-sénégalaise Diye Ndiaye (Anthropologue et présidente de l'Association des Sénégalais de Florence et Alentours) se remet en jeu aux élections locales du 26 mai; une campagne électorale basée sur un quinquennat plein de substances, forte des importants résultats et réalisations affichés par la Commune, avec le concours pleinement engagé de tout son département, notamment à travers de nombreuses initiatives qui ont rencontré le consensus et fait l’objet de vives appréciations participées de la part de la population locale.

 

Diye Ndiaye participe activement à la campagne électorale avec la liste civique "Il Colore del Rispetto – Le persone prima di tutto" (La Couleur du Respect – Les personnes avant tout) dont elle est la promotrice, et qui court pour soutenir la candidature du maire sortant Sandro Fallani.

La liste civique "Il Colore del Rispetto – Le persone prima di tutto", présente aux prochaines élections locales du 26 mai, est née à Scandicci. C'est un mouvement de personnes désireuses de concrétiser les valeurs du respect, du dialogue et de la résolution pacifique des conflits, en les transformant en pratiques concrètes.

«Tous les droits acquis dans le passé sont menacés et doivent être défendus. Rien n'est conquis à jamais: chaque individu, groupe, communauté, génération, participe à la redéfinition et à la construction de ce qui représente notre identité», affirme Diye Ndiaye.

La promotrice de la liste civique "Il Colore del Rispetto – Le persone prima di tutto" mène sa bataille à la tête de son mouvement, forte de sa conviction qu'«un groupe de citoyens généreux, engagés, conscients et responsables peut avoir la force et la détermination de changer le monde. Ce n'est pas impossible. C'est déjà arrivé. Nous voulons que la politique redevienne une politique des couleurs, affranchie des peurs et axée vers le respect des droits. La beauté des gens mérite le respect, toujours. La couleur du respect, ce sont les gens avant tout».