ITALIE: Encore une fois, ça "tombe" mal au cimetière... - Africa Nouvelles

ITALIE

Deux tombes de fillettes ont été gribouillées dans le "Campo degli Angeli" (Champ des Anges) du cimetière de Novara. Les deux petites étaient africaines.

 

Le soupçon de l'origine raciste d'un geste que le maire léghiste Alessandro Canelli définit «indigne», est fort, mais ce n'est pas sur: «Nous ne pouvons encore pas faire d'hypothèses. Le même papa qui a découvert les gribouillages noirs sur la photo de la petite a noté qu'il y avait d'autres pierres tombales de tombes de petits noirs qui au contraire n'ont pas été touchées. Il est plus probable qu'il s'agisse du geste d'un fou qui a frappé au hasard, mais ça reste néanmoins un fait très grave», dit le maire. 

Un des parents a noté que la tombe de sa fillette, avait été gribouillée avec un bic feutre et a avisé le service du cimetière. 

Le fait a tout de suite été signalé à la Commune et au maire en personne, qui a appelé les familles impliquées pour leur porter sa solidarité. 

«Ces gribouillages sur les photos des gamines sont honteuses» a dit Canelli, demandant une enquête de la police municipale. 

Dans tous les cas, profaner une tombe au cimetière, ça "tombe" mal... toujours.