ITALIE - Carola Rackete (commandante du navire Sea Watch) interrogée par le procureur. Estocade contre Matteo Salvini - Africa Nouvelles

ITALIE

L'interrogatoire au tribunal d'Agrigento a duré quatre heures. La commandante est arrivée à pied.

 

L'interrogatoire de Carola Rackete a duré quatre heures au tribunal d'Agrigento, devant le procureur adjoint Salvatore Vella. La commandante du navire Sea Watch 3, accompagnée de ses avocats Leonardo Marino et Alessandro Gamberini, était arrivé peu avant 10 heures à la procure, pour être entendu dans le cadre de l'enquête qui l'a vu faire l'objet d'une enquête pour aide à l'immigration illégale et désobéissance à un navire de guerre. 

«J'étais très heureuse d'avoir eu l'occasion d'expliquer tous les détails du sauvetage du 12 juin. J'espère qu'après l'élection du nouveau Parlement, la Commission Européenne fera de son mieux pour éviter ces situations et que tous les pays accepteront les personnes sauvées par la flotte des navires civils», a dit Rackete en quittant le tribunal. 

Puis, aux journalistes qui lui ont demandé ce qu'elle pensait de Matteo Salvini, le commandant allemand a répondu: «Rien».

L'avocat Gamberini a dit à l'Adnkronos que «Carola n'est plus membre de l'équipage du Sea Watch, donc, à ce stade, elle va faire autre chose. Dans sa vie, elle n'a pas seulement été commandante de navire, mais beaucoup plus d'autre. Elle fera ce qu'elle pense qu'elle fera».