ITALIE - Il embauche un pizzaiolo noir, les clients boycottent son restaurant: «Je m'en fiche: les racistes n'entrent pas» - Africa Nouvelles

ITALIE

Le propriétaire: «Question de dignité. Quand je lui ai parlé des commentaires, il s'est mis à pleurer, il ne voulait plus venir travailler, nous l'avons convaincu de rester».

 

Un restaurateur choisit d'embaucher un jeune Africain, Masamba, comme pizzaiolo et à partir de ce moment, son restaurant se vide: c'est ce qui s'est passé  Montescudo-Montecolombo, un petit village dans la province de Rimini. «Je devais le faire, c'est une question de dignité, on ne peut pas attaquer un noir: c'est du racisme. Et pour moi, c'est inacceptable», déclare le protagoniste de l'histoire, Riccardo Lanzafame, directeur d'une auberge historique. 

Lanzafame a décidé d'accrocher une pancarte à l'extérieur de sa chambre avec un message clair: «Dans ce local, nous avons engagé un garçon africain, si t'es raciste, n'entre pas».

L'affaire a éclaté à la suite d'un commentaire paru sur la page Facebook du village, plein d'insultes racistes contre le jeune gambien de 20 ans, aide-cuisinier. Il y qui a écrit qu'on pouvait se passer d'un Africain, peut-être que c'était mieux un Pape noir. Après les commentaires désagréables, pour Lanzafame et son restaurant ont meme subi un boycotté.

«Dimanche dernier, les appels téléphoniques ont commencé: ils commandaient des pizzas puis ils ne passaient pas les prendre. Mais je continue», a dénoncé le restaurateur.

Le choix d'embaucher le jeune gambien fut fait sur la base des références fournies par l'école hôtelière qu'il fréquentait. Aujourd'hui, le restaurateur défend son employé et raconte: «C'est un très brave garçon, il sait faire des pizzas. Quand je lui ai parlé des commentaires, il s'est mis à pleurer, il ne voulait plus venir travailler; nous l'avons convaincu de rester. Pourquoi ce racisme? Les gens doivent faire un examen de conscience».