ITALIE - Le ténor ivoirien Juliano Fadio, protagoniste du concert du projet «Lirica Senza Frontiere» (Opéra Sans Frontière), pour contruire une école d'opéra en Côte d'Ivoire - Africa Nouvelles

ITALIE

Un concert dans l'objectif de construire une école d'opéra en Côte d'Ivoire est le projet «Lirica Senza Fontiere» (Opéra sans frontières), parrainé par l'Association HAMEF, qui aura lieu le 27 mai 2017 à la salle des Barons Maschio Angiovino, à Naples. Protagoniste sera le ténor ivoirien Juliano Fadio, avec la participation des jeunes soprano coréenne Lee Hyewoo et pianiste japonaise Junko Mashima. 

L'histoire de Juliano Fadio est un exemple du fait que l'opéra, typiquement italien par naissance et diffusion, est dans les rêves des jeunes chanteurs d'opéra de partout dans le monde et surtout en Afrique. 

Juliano Fadio est un ténor ivoirien, actuellement inscrit au Conservatoire de Terni, qui est en train d'émerger au niveau national après que, orphelin sans soutien, il fut remarqué par hasard lors d'un concert au Togo, par une hôtesse, qui en signe d'aide,lui a payé le premier voyage en Italie et la première année du conservatoire. Il est actuellement soutenu par l'Association HAMEF qui le prend totalement en charge. Et c'est dans l'objectif de partager à son tour la bonne fortune qui l'a embrassé, qu'est né le projet de construction d'une école d'opéra dans son pays d'origine, afin de donner aux jeunes Ivoiriens et Africains en général, la possibilité d'étudier et d'apprendre l'opéra sans abandonner leurs proches, vu que le manque de structures adéquates locales n'offrent souvent pas aux jeunes talents aucune chance de s'exprimer, les poussant à des aventures migratoires. 

Le projet «Lirica Senza Frontiere», soutenu par les associations HAMEF - ITALIENS DANS LE MONDE - CENTRE DE SOUTIEN POUR ETHIOPIE, et né de la conviction que la force unificatrice de la musique devrait créer des liens entre les personnes ayant une affinité spirituelle, valorisant les différences de cultures et d'origines ethniques, a été promu par la Présidente de l'Association Onlus HAMEF à Naples, Fatou Diako. Cette dernière a heureusement trouvé en la personne de Maître Claudio Luongo de Venafro (Province d'Isernia), un support précieux pour réaliser ce projet, dans l'intention commune d'impliquer les jeunes talents de différents pays, à l'enseigne justement d'un opéra dont l'art et la musique déborde des limites étroites de la vie ordinaire, en valorisant les différences et les compétences et offrant une expérience aux participants lesquels, tout en gardant leur identité culturelle, peuvent élargir leurs horizons à travers un parcours d'enrichissement. 

Pour sa part, l'un des nombreux objectifs de l'Association HAMEF, toujours engagée à la protection des faibles et de leurs droits, est la diffusion de la culture italienne dans le monde et de celle Ivoirienne à l'étranger. Un but heureusement atteint dans le projet «Lirica Senza Frontiere». 

Des remerciements spéciaux vont également à l'Association "3 Febbraio" (3 Février), la ville de Naples et l'Association "Italiani nel Mondo" (Italiens dans le Monde), cette dernière, promotrice d'un prix réservé aux musiciens italiens et étrangers engagés dans la diffusion de la culture de l'opéra italien dans le monde, sous la direction artistique de Fabio Andreotti.