ITALIE - "Reddito di cittadinanza" et "Quota 100": modifications en vue. Qu'est-ce qui change - Africa Nouvelles

ITALIE

 Avec le changement de gouvernement entre M5S (Mouvement 5 Etoiles) et PD (Parti Démocrate), des changements substantiels sont apportés aux deux principales mesures de l'exécutif précédent: "Reddito di cittadinanza" (Revenu de citoyenneté) et "Quota 100".

 

«Tout peut être amélioré, avec les collègues du PD, il en a été question. Je pense que tout peut être amélioré». Ainsi a répondu Laura Castelli (vice-ministre sortante de l'Economie du dernier gouvernement Conte), à qui lui demandait si, selon les rumeurs qui courent, le "Reddito di cittadinanza" et "Quota 100" subiront des modifications avec le nouveau gouvernement.  Et de conclure: «Qui fait la politique doit apprendre, comme nous l'avons appris cette année et demie, que les choses peuvent etre améliorées: on fait, on observe et quand on peut l'améliorer, on le fait».

DEVIS 100 (Restyling) 

En attendant de comprendre en quoi consistera exactement le restyling signé M5S - PD, il y a le véritable pivot du réaménagement: établir officiellement la fin du "Quota 100" en 2021, à l'issue des trois années d'expérimentation. Un chemin qui pourrait être ultérieurement raccourci. Anticipant la fin d'un an, à la fin de 2020, en laissant un trou pas trop étroit pour la sortie anticipée, tout d'abord pour les travailleurs impliqués dans les crises des entreprises, surtout avec le renforcement de l'APE Sociale (Anticipation de la Pension), qui expire actuellement fin 2019.

«Une intervention de ce genre permettrait d'économiser plus de 8,6 milliards euros déjà alloués pour 2021, dont seulement une tranche seraient absorbés par l'extension de l'APE Social renforcée, à travers un prêt bancaire. Resteraient disponibles au moins 6,5 à 7 milliards euros, qui s'ajouteraient aux 2,5 à 3,5 milliards euros d'épargnes prévues pour l'année prochaine en raison du taux d'adhésion beaucoup plus faible que celui initialement prévu (demandes inférieures de plus de 30% aux prévisions). Mais la mineure dépense en 2020 pourrait grimper à 4,5-5 milliards euros avec la "manutention" en chantier. Au total, la dot à récupérer du "Quota 100" pourrait alors atteindre 12 milliards euros en deux ans, dont plus d'un tiers pouvant déjà être utilisés sur 2020», écrit le quotidien financier italien "Il Sole 24 Ore". 

RAPPEL: Dans tous les cas, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour ceux qui ont mûri le droit d'accéder au "Quota 100" cette année, en 2019.

"REDDITO DI CITTADINANZA" (Sanctions plus sévères)

Avec le nouveau gouvernement, quelque chose va changer en ce qui concerne les conditions requises pour pouvoir bénéficier de la subvention et le mécanisme d'insertion dans le monde du travail.

La possibilité d'augmenter les sanctions contre ceux qui ne se présentent pas aux initiatives et projets d'orientation indiqués par les opérateurs des CPI (Centres pour l'Emploi) est discutée.

Actuellement, les sanctions sont prévues en trois étapes, en cas de renonce au:

♦ premier entretien: suspension de la prime pour 1 mois;

♦ deuxième entretien: suspension de la prime pour 2 mois; 

♦ troisième entretien: annulation de la subvention.

ATTENTION: Parmi les hypothèses qui circulent, l'intention est de le révoquer dès la deuxième absence injustifiée.