ITALIE - "Reddito di cittadinanza" (Revenu de citoyenneté): premiers contrats des "navigators" à partir du 19 juillet - Africa Nouvelles

ITALIE

Il y a 16 régions qui ont signé des accords pour le recrutement des "navigators", la Région Campania n'a pas encore signé l'accord avec ANPAL Servizi (Agence Nationale des Politiques Actives du Travail).

 

La 2ième phase du "Reddito di cittadinanza" (Revenu de citoyenneté) a commencé, la phase opérationnelle. Le 18 juillet, commencent les convocations des 2.980 navigateurs à l'ANPAL. A partir du 19 juillet, les premiers contrats biennaux pour ceux qui doivent servir de médiateurs entre ceux qui ont obtenu le "Reddito di cittadinanza" et les possibles métiers adaptés à leur profil professionnel. Le contrat, valable jusqu'à fin avril 2021, prévoit un salaire annuel brut de 27.338,76 euros outre à des remboursements forfaitaires pour les frais de déplacement. 

Les "navigators" seront opérationnels à partir de la mi-août dans les CPI (Centres d'emploi) et, avant, devront suivre une formation de deux semaines. Une fois pris en charge par les CPI, ils devront encore suivre un cours de 16 modules de formation sur le tas, pour un total de 200 heures, à effectuer au cours des 4 premiers mois d'activité pour obtenir la certification ANPAL pour la nouvelle figure professionnelle.

RÉGIONS PRÊTES A DÉMARRER 

Dans la perspective du départ des contrats des navigateurs, les 16 premières conventions ont été signées entre les Régions et ANPAL Servizi (Agence Nationale des Politiques Actives du Travail) pour définir les actions d'assistance technique que la société fournira à travers les "navigators". C'est ce qu'a annoncé le ministère du Travail, selon lequel il s'agit d'une «étape essentielle et fondamentale pour entrer dans la phase opérationnelle du "Reddito di cittadinanza"». Avec la signature de ces actes, à partir du 19 juillet, les contrats des navigateurs commenceront sur une base territoriale. 

Au total 16 Régions (Abruzzo, Calabria, Emilia-Romagna, Friuli-Venezia-Giulia, Lazio, Liguria, Marche, Molise, Piemonte, Puglia, Sardegna, Sicilia, Toscana, Umbria, Val d'Aosta et Veneto) «ont déjà envoyé la version approuvée et les documents ont été préparés pour la signature», déclare ANPAL, précisant que la Région Basilicata «a partagé les textes mais ira au Conseil régional durant le week-end tandis que la Région Lombardia a partagé les textes et nous attendons de recevoir la documentation». 

EXCLUE LA RÉGION CAMPANIA 

Demeure encore le nœud de la Région Campania qui n'a pas signé la convention et avec laquelle il y a encore une confrontation en suspend. C'est la région qui a le plus besoin de "navigators" en Italie et les gagnants du concours qui attendent de savoir s'ils seront contractualisés ou non sont au nombre de 471. 

«Ne badinez pas sur la peau des précaires, sur les filles et les garçons, les femmes et les hommes, qui cherchent un emploi et qu'ils espèrent d'avoir comme alliés le secteur public et son action administrative», écrit dans une note officielle l'assesseur déléguée au Travail de la ville de Naples, Monica Buonanno. Sans la convention, les "navigators" ne peuvent pas commencer à opérer.  «On peut considérer le "Reddito di cittadinanza" comme une mesure appropriée ou inappropriée, les "navigateurs" comme une initiative appropriée ou inappropriée, mais nul ne peut certainement pas ignorer les 471 vainqueurs d'une sélection très articulée».