ITALIE: Sans les immigrés, 600.000 italiens privés de la pension - Africa Nouvelles

ITALIE

Quel que soit le point de vue sur l'immigration et les thèmes liés à la sécurité, il y a un chiffre impossible à ignorer: l'apport des travailleurs étrangers est nécessaire, sinon fondamental, pour la tenue du système italien des pensions.; du moins pour près de 600.000 italiens. Le solde entre les versements des immigrés à l'INPS (Institut National de Prévoyance Sociale) et les prestations reçues est de 5 milliards d'euros. Paroles de Roberto Garofoli, chef de cabinet du Ministère de l'Economie (MEF), selon lequel il y a en effet 600.000 italiens qui reçoivent la pension chaque année, grâce aux cotisations des étrangers.

 

LE COÛT  DES MIGRANTS

L'estime du MEF révèle que l'Italie a dépensé 3,3 milliards d'euros pour affronter le chapitre de l'urgence immigration, dont 3 milliards pour dépenses de nature courante.

Les dépenses ont plus que doublé et même triplé. La hausse se maintient aussi examinant les dépenses au net des contributions de l'UE.

LES PENSIONS  ITALIENNES

Si l'urgence a couté 3 milliards, les extracommunautaires ont versé à l'INPS 8 milliards de cotisations contre 642 millions de pensions et autres prestations de 2.420 millions. 

Les contributions des immigrés servent à payer la pension de plus de 600.000 italiens chaque année, contribuant ainsi à la tenue du système de prévoyance.

IRPEF ET IVA

Les étrangers ont déclaré 45,6 milliards d'euros de revenus, versant donc 6,8 milliards d'IRPEF (Impôt Régional des Personnes Physiques).

Sur le front de l'Iva au contraire, les "partite Iva" (code fiscal) ouvertes sont 58.407 et se réfèrent à des sujets nés en Afrique, Amérique, Asie, Océanie.

En détail, 40% concerne le commerce, 13,5% les constructions et la location, 10,5% les agences de voyage et les services de support aux entreprises.

La donnée est significative confrontée aux "partite Iva" ouvertes par des citoyens UE (13.259) et par les Italiens (297.649).

LES ENTREPRISES DES MIGRANTS

Il résulte 525.000 entreprises gérées par des immigrés, soit 8,7% de l'ensemble des sociétés enregistrées aux Chambres de commerce et 10,1% au Centro- Nord.

Enfin, les entreprises des immigrés sont 1/5ème du total des inscriptions (18,1%) et un peu plus de 1/10ème des radiations (10,9%).