ITALIE: Burkinabé, lauréat du prix de l'entrepreneur immigré de l'année en Italie! - Africa Nouvelles

ITALIE

Le meilleur entrepreneur immigré de 2016? C'est le burkinabé Madi Sakande, qui s'est adjugé jeudi 16 juin, le prix le plus prestigieux des MoneyGram Awards 2016! 

Sakande, né au Burkina Faso, vit actuellement à Calderara di Reno (Bologne). En 2011, ensemble avec d'autres associés, il a repris une entreprise historique de réfrigération. Avec sa compagnie, Cold New System Srl, il traite la conception, la fabrication et la commercialisation de composants pour la réfrigération et la climatisation. 

Il a 9 employés pour un chiffre d'affaires total de 2 millions d'euros. Il est également professeur et consultant pour la certification des techniciens et des sociétés aux normes CE 303/08. Dans le passé, il a été élu meilleur Entrepreneur pour l'Afrique dans le cadre de l'Africa-Italy Excellence Award (Prix Excellence Afrique-Italie). 

Selon le jury, il représente l'excellence dans les 5 catégories du Prix: Croissance, Emploi, Innovation, Jeunes Entrepreneurs et Responsabilité sociale. A également été décerné un prix spécial Art et Culture. 

Ci-dessous, cependant, les gagnants des catégories individuelles: 

Croissance: c'est l'égyptiens Ghapios Garas qui remporté le prix. Il a 47 ans et vit à Buccinasco où il dirige son entreprise, Simpatico Réseau Srl, spécialisée dans l'informatique. 

 Jeune Entrepreneur: ce prix est revenu au Chinois Sijie Xie (26 ans) qui vit à Cinisello Balsamo. Sa société Woodhouse traite des logements et des services de loisirs à bas coût pour les étudiants chinois et italiens. Sijie fournit des services de soutien à la vie universitaire. La valeur ajoutée des services offerts est garantie par le fort engagement à l'intégration entre les jeunes étrangers et italiens dans le milieu universitaire. 

 Innovation: le lauréat a été l'iranien Reza Paya. A Sassari, où il vit actuellement, il a fondé en 2015, ARMnet, une start-up qui permet aux opérateurs de surveiller et de localiser les points d'intervention et les passages des réseaux souterrains. Son idée a été évaluée et financée par un opérateur majeur de l'industrie des télécommunications qui a cru en son projet.

 Emploi: ce prix a été remporté par le philippin Nestor Malabanan, qui vit à Pescara où il dirige sa chaîne de restaurants "Jelnest et Gernor et Bluefin", distribuée entre Pescara et Chieti. Nestor a 35 employés, dont 12 Italiens, et il propose une cuisine gourmet japonaise utilisant des matières premières italiennes, première avant tout le poisson de la mer Adriatique. Il est également très actif au sein de l'Association Philippine. 

 Responsabilité Sociale: La médaille d'or de cette catégorie est allée au péruvien Roberto Carlos Falconi Rivero. Agé de 34 ans, il vit à Pise et est en Italie depuis l'âge de 19 ans. Il a travaillé pendant de nombreuses années dans l'assistance aux personnes âgées, obtenant une qualification d'opérateur socio-sanitaire. En 2012, il a ouvert la coopérative "Ama Ridi Vivi", ensemble avec son meilleur ami, victime la sclérose en plaques, qu'il gère avec passion et dévouement. 

 Art et Culture: Ce Prix spécial a été décerné à Takoua Ben Mohamed, fille d'un réfugié politique tunisien, qui vit en Italie depuis l'âge de 8 ans. Aujourd'hui elle est une illustrateur et journaliste graphique qui raconte, à travers le livre "Woman Story" (Histoire de Femme), les aventures quotidiennes d'une jeune fille avec un hijab (le voile non intégral) en Italie, exploitant l'immédiateté et la puissance des mots unis à la bande dessinée. 

LIRE AUSSI: 

Interview de l'homme d'affaires italo-burkinabé Madi Sakandé à la conférence Italia-Africa