NATIONALITÉ ITALIENNE: Mon fils est italien, puis-je prendre moi aussi la nationalité italienne? - Africa Nouvelles

ITALIE

J'ai eu un fils avec une femme italienne, mais nous ne sommes pas mariés. Vu que l'enfant est italien comme sa mère, puis-je moi aussi la nationalité italienne? Dans ces cas, y a-t-il des simplifications?

 

La loi italienne ne prévoit pas la possibilité que les enfants puissent transmettre la nationalité italienne aux parents, puisque l'article 1/92 établit que "est un citoyen italien de naissance, qui naît d'un père ou d'une mère italiens. En fait, le principe du "jus sanguinis" est basé sur la reconnaissance de la nationalité fondée sur l'ascendance en ligne directe.

Dans le cas en question, conformément à la Loi de la Nationalité n. 91/92, restent les deux façons d'acquisition de la nationalité italienne, c'est-à-dire: 

●  résidence (Article 9); 

●  ou mariage (Article 5). 

ATTENTION:  Dans les deux cas, si l'étranger est retenu comme personne menaçant la sécurité publique, la nationalité n'est pas accordée.

Naturalisation par résidence

Le demandeur doit démontrer d'être: 

◙ inscrit à l'Etat civil depuis un certain nombre d'années (nombre variant en fonction de la situation du demandeur); 

◙ citoyen UE (communautaire) ou extraUE (extracommunautaire);

◙ en possession d'un revenu régulier au cours des 3 années précédant la date de présentation de la demande de nationalité.

Naturalisation par mariage

Si le demandeur se marie avec le citoyen italien, parent de leur enfant, il peut demander la nationalité italienne conformément à l'art. 5 de la Loi de nationalité sur la citoyenneté, c'est-à-dire après 1 an de résidence avec son conjoint(e), à compter de la date du mariage.

D.ssa Maria Elena Arguello