NATIONALITÉ ITALIENNE: Puis-je présenter une demande de nationalité unique pour toute la famille? - Africa Nouvelles

ITALIE

Je suis en train de préparer les documents pour la demande de nationalité italienne. Si je joins le certificat de mariage et j'écris dans la demande le nom de ma femme aussi, ma demande de nationalité italienne est-elle valable pour elle aussi? 

Quand on remplit la demande de nationalité italienne, et on indique la composition de son propre noyau familial, cela ne signifie pas qu'on est en train de demander la nationalité italienne pour les membres majeurs de la famille.

FILS MINEURS 

C'est différent si on indique dans la demande les noms des fils mineurs et cohabitant avec le parent demandeur. En effet, selon la Loi actuelle, les fils qui cohabitent effectivement avec leur patent demandeur de la nationalité italienne, prennent eux aussi automatiquement la nationalité italienne, en même temps que le parent qui l'a acquise.

MEMBRES DE FAMILLE ADULTES 

Lorsque les membres de la famille sont majeurs (âgés de plus de 18 ans), chacun d'eux devra faire une demande de nationalité italienne individuelle, montrant de remplir toutes les conditions requises par la Loi de l'Immigration n° 91/92.

La demande de nationalité italienne étant une demande subjective (propre au demandeur), il n'y a que le direct intéressé qui peut décider s'il veut acquérir la nationalité d'un pays ou non. Cela signifie que le choix de devenir un citoyen italien est un choix très personnel, et de ce fait, il n'est pas possible qu'une tierce personne fasse la demande de nationalité italienne au compte, ni au nom d'une personne adulte, même s'il s'agit du propre conjoint(e) ou des parents / enfants adultes .

Dans ce cas, les membres de la famille adultes qui veulent faire la demande de nationalité italienne, ont deux choix:

1) présenter une demande individuelle de nationalité italienne pour motif de résidence, (conformément à l'art. 9 de la loi n. 91/92), à condition de remplir toutes les conditions requises (On peut faire le cumul des revenus des conjoints). Dans ce cas, la demande peut être présentée le même jour que le chef de la famille;

2) attendre que le conjoint devienne italien et, après avoir rempli toutes les conditions requises (conformément à l'art. 5 de la loi n. 91/92), présenter la demande de nationalité italienne pour motif de mariage. 

CONSEIL:  Si on opte pour cette dernière solution, il est recommandé de transcrire l'acte de mariage, s'il a été célébré à l'étranger (hors de l'Italie), avec l'acte de naissance au moment du serment de la nationalité italienne de celui qui obtient le premier la nationalité italienne. 

D.ssa Maria Elena Arguello