SOUL SYSTEM - Le groupe d'italiens d'origine ghanéenne qui a triomphé à la 10ème édition de X-Factor Italy! (VIDÉO) - Africa Nouvelles

ITALIE

Nés à l'église, épanouis sur les podiums. Quatre d'entre eux ont des origines ghanéennes: «En Italie, quelque chose a changé». 

Leslie, Samuel (Don Jiggy), Alberto (Pizy), David (El Chorri) et Joel (AJ) ont remporté la 10ème édition de X Factor: le nom de scène, Soul System, en dit long sur leurs intentions musicales. Alberto ("le blanc, le seul avec le vitiligo," blaguent les autres) joue de la batterie depuis toujours; les autres ont abordé la musique depuis l'enfance, à travers l'Eglise évangélique: ils ont débuté en paroisse, la rencontre et le premier concert ont eu lieu, il y a un an et demi.

La foi, l'église comme un lieu de rencontre qui devient le collecteur pour canaliser les rêves: «Oui, nous devons dire merci à l'église - raconte Leslie - surtout pour le fait que cela nous a permis de grandir, de nous affectionner les uns aux autres et aller dans la même direction sans nous perdre. Nous sommes cinq garçons italiens, dont quatre sont d'origine ghanéenne, ayant tous la même passion du funk. Nous étions nés et avons grandi entre Vérone et Brescia, nous avons fréquenté les mêmes endroits, avons partagé une grande partie de nos vies. Beaucoup pensent que si vous tu es noir en Italie, tu ne peux rien faire. Et au contraire, nous, les choses les meilleures choses nous les avons faites en Italie, et l'Italie est prête à faire un pas de plus en avant: si nous avons reçu tant de votes et si une ville comme Vérone nous a fortement soutenus, quelque chose a changé».

Leslie s'était déjà fait remarquer à "Amici" (l'émission école des talents), dans l'édition à laquelle triomphèrent The Kolors: ce fut justement un défi perdu contre Stash, leur leader, qui l'empêcha d'entrer la «école» de Maria De Filippi. A X Factor, Les Soul System ont démontré une capacité inhabituelle de «maîtriser» un podium pas du tout petit et facile comme celui du Forum: le dur travail en salle de répétition et plus de 100 concerts dans les locaux ont pesé de tout leur poids. 

«Espérons que notre victoire donne un message clair aux jeunes, noirs et blancs: si vous avez une passion, cultivez-la et engagez-vous, les rêves peuvent devenir réalité», ont-ils dit.

L'un d'eux a laissé le travail de gardien de sécurité dans un grand magasin, un autre a arrêté d'accompagner sa mère à faire le ménage, un autre de faire le garçon: ils se sont tous dédiés à plein temps à la musique.

«Quand Alvaro Soler nous a préféré Jarvis, on s'en est pris jusqu'à un certain point: on serait partis le lendemain pour la Sardaigne, où on avait fait 40 soirées en 45 jours. Et quand est arrivé le coup de fil qui nous réadmettait, on ne savait pas si accepter ou non: on gagnait bien et on serait partis comme repêchés. N'aurait-on pas été antipathiques pour tout le monde?», dit Samuel. 

De sceptique, Alvaro Soler est devenu leur sponsor le plus convaincu, au point d'annoncer durant la finale qu'il fera ouvrir aux Soul System ses prochains concerts: «On ne le savait pas, quand il l'a dit en direct, ça a été le cadeau le plus beau».

Quant aux projets discographiques, après une semaine de pause («C'est Noël pour nous aussi»), le groupe se remettra immédiatement au boulot. A la question de savoir s'il y aura des morceaux en italien, voici la réponse: «Ce serait beau, mais la seule fois qu'on l'a fait, on a été éliminés de X Factor».

Pensez-vous jamais à Jarvis qui se sont retirés et vous ont laissé la place? «On a cliqué "j'aime" sur leur mur Facebook. On leur fera un cadeau».