STEPHEN OGONGO: Pressant appel du fondateur de CARA ITALIA à régulariser les migrants travaillant au noir - Africa Nouvelles

ITALIE

Le fondateur de CARA ITALIA (Chère Italie) sollicite le nouveau gouvernement italien: «Nous avons besoin d'une régularisation des migrants qui travaillent dans le noir, cela aiderait les caisses de l'Etat et la dignité de tous».

 

«La première demande que je voudrais adresser au nouveau gouvernement au nom de CARA ITALIA est d'adopter une mesure qui permettrait à tous les immigrants vivant et travaillant illégalement en Italie de régulariser leur situation», c'est ce que demande Stephen Ogongo, coordinateur de CARA ITALIA, un mouvement panitalien créé en ligne pour lutter contre le racisme et promouvoir les politiques des étrangers vivant en Italie, concernant la naissance du nouvel exécutif mené par M5S (Mouvement 5 Etoiles) et PD (Parti Démocrate).

«Ce serait un véritable salut pour ceux qui rêvent d'avoir un permis de séjour», explique Ogongo. «Vivre comme une personne irrégulière est un cauchemar. Puisque ces personnes ont déjà un emploi, pourquoi ne pas leur permettre de régulariser leur situation afin d'acquérir des droits, d'avoir l'esprit tranquille et de payer leurs impôts et cotisations. Je demande au gouvernement de permettre à ces gens de quitter le travail non déclaré»

Et de poursuivre: «Faites-le pour permettre à ces gens de vivre une vie digne. S'il vous plaît, faites-le pour les sauver de la peur, de l'incertitude et de l'exploitation. Je fais miens les mots qu'une dame m'a envoyés dans un message ce matin: "Je veux moi aussi payer des impôts, je vous en supplie"». 

«La régularisation des immigrés en situation irrégulière», conclut Ogongo, «est une aubaine pour les immigrés eux-mêmes et elle convient également pour les caisses de l'Etat (impôts, contributions, timbres, coût de la demande de permis de séjour, etc). L'intégration elle-même devient vraiment difficile sans permettre aux gens de vivre et de travailler légalement dans le pays».