Religion - Africa Nouvelles

Frères aux fers?

En Egypte le gouvernement continue ses opérations d'arrestations. Mercredi 30 octobre, c'est Essam el-Eryan, le vice-président du parti Liberté et Justice des Frères musulmans qui est tombé dans les mailles des autorités égyptiennes.

altA quelques jours de l'ouverture du procès du président déchu Mohamed Morsi, l'arrestation de celui qui jusque-là parvenait à échapper à la police, est un coup dur pour la confrérie. Une source au ministère de l'Intérieur a confirmé son arrestation et indiqué que «des précisions seront bientôt rendues publiques».

L'arrestation de Essam el-Erian est un coup dur pour la confrérie. Il était devenu une sorte de héros qui parvenait à rouler les centaines de policiers lancés à ses trousses dans huit provinces. Il parvenait aussi à relever le moral des troupes à travers ses interventions sur la chaîne de télévision AlJazeera.

Son arrestation tombe d'autant plus mal qu'elle intervient à quelques jours du procès de l'ex-président Morsi qui doit s'ouvrir lundi. Un procès où Essam el-Eryan est lui-même accusé «d'incitation au meurtre» en sa qualité de vice-président du parti Liberté et Justice des Frères musulmans.

Huit personnes avaient été tuées devant le quartier général de la Confrérie lors des manifestations anti-Frères musulmans du 30 juin. Des manifestations qui avaient débouché sur la destitution par l'armée de Mohamed Morsi trois jours plus tard.

Essam el-Eryan a été incarcéré à la prison de Tora où se trouvent tous les dirigeants de la confrérie à l'exception de l'ex-président Morsi tenu au secret.

Pour la gloire de Dieu!

La musique féminine chrétienne a un nouveau membre en la personne de Priscilla Ouédraogo qui a présenté son premier opus baptisé "Ma foi en Dieu".

altDe son vrai nom Grâce Priscille Touwendyam Ouédraogo, l'artiste musicienne Priscilla chante pour la gloire de Dieu. Baptisé "Ma foi en Dieu", son premier album comporte 11 titres et a été présenté aux journalistes, suivi d'un concert.

Tout a commencé en 2009, lors d'une rencontre de jeunes où elle a été encouragée à persévérer dans le ministère du chant, car elle avait vraiment du talent. C'est ce qui a permis aujourd'hui de mettre sur le marché du disque son tout premier album.

"Ma foi en Dieu" traite de thèmes variés chantés dans le style reggae et slow. Ce sont entre autres la louange à Dieu, la consolation des cœurs attristés. Selon son manager, Siméon Kouadio Kouabenan, la réalisation de l'album n'a pas été facile. Priscilla est chantre à l'église centrale des Assemblées de Dieu. Agée de 16 ans, elle est issue d'une famille chrétienne qui l'a soutenue dans son projet musical, notamment Christelle Stéphanie et son père Yabiri Ouédraogo.

Les valeurs chrétiennes dans lesquelles elle a été élevée lui ont permis de rester fidèle à sa vocation, qui est de servir le Seigneur. Malgré son jeune âge, elle «ne se sent pas toute petite dans la cour des grands». Priscilla entend impacter sa génération par ses chants, donner de l'espoir à ceux qui sont malheureux.

«Je n'envisage pas faire une carrière musicale au sens propre ;je continuerai mes études, je trouverai du travail tout en chantant seulement pour louer Dieu, car le côté commercial ne m'intéresse pas», a-t-elle dit.

Cap...acité chrétienne!

L'église catholique s'agrandit en érigeant une chapelle au village du Cap Lopez dans le département de Bendjè à une heure de Port-Gentil.

altSitué à une vingtaine de kilomètres de la ville de Port-Gentil, le village du Cap Lopez vient de se doter d'une petite église baptisée chapelle Saint Michel. L'œuvre est du diocèse de Port-Gentil, la structure peut accueillir plus de 100 personnes.

La cérémonie de consécration a eu lieu, il y a quelques jours en présence de l'administrateur apostolique dudit diocèse, Monseigneur Mathieu Madèga Lebouakéhean. La chapelle a également enregistré ses premiers baptisés, 6 au total.

«Je vous le dis, c'est la vérité, vous venez le ciel ouvert et les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du fils de l'homme», a rappelé, l'évêque de Mouila, Madèga Lebouakéhean, présidant la messe de consécration.

Dans la perspective du développement du programme agricole, Berthe Azizet compte doter les coopérants de moyens roulants (pirogues motorisées et véhicules) afin de réduire les difficultés de déplacements, car les champs sont très éloignés des villages notamment Odimba, Mbilapè ou encore Mbegha

Paix aux ames des victimes!

Un collège agricole de la ville de Gujba, à une trentaine de kilomètres de Damaturu, la capitale de l'Etat, a été attaqué la nuit dernière.

altDes sources hospitalières affirment avoir reçu 40 corps. Mais les autorités refusent pour l'instant de donner des chiffres, et attribuent cette attaque à la secte islamiste Boko Haram.

Il était environ une heure du matin, selon un survivant, lorsque les assaillants sont arrivés a bord de pick-up et de motos. Certains portaient des uniformes de l'armée. Ils connaissaient apparemment bien l'agencement du collège agricole et ont pris d'assaut les quatre dortoirs de garçons, épargnant celui des filles.

Les terroristes ont ouvert le feu sur les étudiants endormis et sur ceux qui, pris de panique, couraient dans les couloirs ou les salles de classes. Mais des centaines d'entre eux sont parvenus à s'enfuir dans la brousse.

Ensuite, explique un autre témoin,ters, ils ont rassemblé les pensionnaires par petits groupes et les ont fait sortir, avant de les abattre les uns après les autres.

Les secours ont retrouvé des corps un peu partout sur le site du collège agricole, dans des buissons à l'extérieur, dans des salles de classes dont certains sont calcinées, et surtout dans les dortoirs.

Pour les autorités, cette attaque porte la marque de Boko Haram. Boko Haram signifie «l'éducation occidentale est un péché». Et le mouvement terroriste cible de plus en plus fréquemment des lieux d'enseignement. C'est la troisième fois en moins de 4 mois qu'une école de l'Etat de Yobe est ciblée.

En juillet dernier, un lycée avait été attaqué près de la ville de Potiskum. Là aussi, les terroristes s'en étaient pris aux dortoirs. Il y avait eu plus de 40 morts.

Un mois auparavant, 7 enfants et 2 enseignants avaient péri dans l'attaque de leur école dans la banlieue de Damaturu, la capitale de l'Etat.

Dissolution comme solution?

Dissolution de l'association des Frères Musulmans, décision définitive du ministre de la Solidarité sociale

altLe ministre de la Solidarité sociale, Ahmad al-Borei a décidé définitivement mercredi le 9 octobre 2013 la dissolution de l'association des Frères Musulmans.

Dans une interview accordée à la chaîne al-Arabeya, M. al-Borei, qui tiendra ultérieurement aujourd'hui une conférence de presse, a indiqué que certains confondent entre la dissolution de l'association des Frères Musulmans et la confrérie.

Il a de même mentionné que le verdict du tribunal couvre la confrérie, l'association et les institutions y relevant confirmant la mise sous séquestre de leurs fonds jusqu'à ce que la dissolution de la confrérie soit tranchée définitivement.

Il a affirmé la formation d'un comité, de neuf ministres,n'ayant aucun aspect sécuritaire pour prendre en charge la suspension des activités de la confrérie et ses institutions .

Vive le dialogue interreligieux!

Le porte-parole médiatique du comité des 50, chargé d'amender la constitution, Mohamed Salmawy a fait état d'une poussée, à l'intérieur du comité, pour renforcer les libertés religieuses et d'un accord entre les commissions spécifiques sur un article interdisant la fermeture des journaux et annulant les peines de prison pour délits de presse.

altLors d'une conférence de presse tenue avec des correspondants étrangers au siège du conseil consultatif, M. Salmawy a ajouté qu'une proposition avait été avancée sur l'extension de l'article relatif au retour des Chrétiens et des Juifs à leur religion en écrivant "aux non-musulmans" au lieu de dire "chrétiens et juifs", soulignant que le parti Al-Nour s'était vivement opposé à cette proposition qui fraie la voie à d'autres religions.

Soixante...douze apôtres!

Au nom de ses collègues, le pasteur Vonopou Vangah Daniel a exprimé sa reconnaissance aux membres de l'église tout en promettant d'œuvrer à la gloire du Seigneur.

altL'Église Evangélique des Assemblées de Dieu de Côte d'Ivoire (EEADCI) s'est enrichie de 72 nouveaux pasteurs. Ceux-ci ont été consacrés, à l'occasion de la 11ème convention nationale de ladite église tenue les 29; 30 et 31 août au Lycée scientifique de Yamoussoukro.

A ces hommes de Dieu, le président national de l'EEADCI, Dr. Gnansou Désiré, a prodigué de sages conseils. «Je vous exhorte à œuvrer au salut des âmes, à l'édification de la foi chrétienne et à la lutte contre les pratiques contraires à la parole de Dieu», a-t-il recommandé. Avant de prier le Seigneur pour qu'il les assiste dans leur nouvelle mission.

Au nom de ses collègues, le pasteur Vonopou Vangah Daniel a exprimé sa reconnaissance aux membres de l'église tout en promettant d'œuvrer à la gloire du Seigneur.

Cette retraite spirituelle fut marquéepar le lancement de la construction d'un hôpital à Grand-Bassam, dont le coût de la réalisation à été estimé à 50 millions CFA.

Rappelons que cette 11ème convention a eu pour thème: «Par le Saint-Esprit, préservons notre identité pentecôtiste par la culture d'une spiritualité, d'une moralité et d'une doctrine de qualité pour la survie de l'œuvre de Dieu». Plusieurs sous-thèmes ont meublé la partie.

Entre autres, «Les menaces dirigées contre l'église «La personne du Saint-Esprit», «Les différents axes de la mission de l'église» et «Les stratégies d'accomplissement de la mission de l'église».

7000 fidèles, selon le pasteur Affran Léon, président du comité d'organisation, ont pris part à ce rassemblement. 272 pasteurs ont également reçu leurs diplômes au cours de cette rencontre spirituelle.