Religion - Africa Nouvelles

Bienvenu Pape! Ce mercredi 25 novembre au matin le pape François s'est envolé pour l'Afrique. Pendant 6 jours, il fera étape au Kenya, en Ouganda et enfin en République centrafricaine. Un voyage aux multiples enjeux et qui intervient notamment dans un contexte où les églises protestantes ont le vent en poupe sur le continent.

Le Terrorisme au cœur des débats! 

Le terrorisme qui sévit actuellement dans la sous-région sera au cœur des débats de la 1ème Conférence qui s'est ouvrte mardi 28 juillet à Dakar. Organisée par l'association Jamhiyatu Ansaarud-Dîn du Sénégal (JAD), cette conférence a pour but de promouvoir, entre autres, les échanges autour de la problématique de la paix dans le monde. 

alt

En prélude de la conférence internationale sur la paix qui se déroule les 28 et 29 juillet à Dakar, les représentants de l'association Jamhiyatu Ansaarud-Dîn sont, dans un premier temps, revenus sur l'objectif principal de ce colloque mondial : affirmer la nature pacifique de l'islam face à l'augmentation des violences faites au nom de la religion.

Lutte contre le terrorisme

L'extrémisme religieux ainsi que les questions de terrorisme seront bien évidemment traités au cours de la conférence. La révélation a été faite par Cheikh Mouhamed Khouraichi Ibrahim Niass, président de la section sénégalaise de JAD. Dans quelle mesure et avec quel moyen la conférence pourra agir pour rétablir la paix? Comment endiguer la violence des groupuscules ? L'interdiction du voile intégral est-il une solution suffisante? Les groupes extrémistes qui sévissent actuellement sur tout le continent doivent être neutralisés.

Il est primordial pour les initiateurs de cette conférence de trouver des solutions aidant à endiguer cette violence insoutenable. Ces deux jours seront donc dédiés à la recherche de moyens efficaces pour instaurer une paix durable en Afrique.

Femmes, jeunes…  les autres sujets à l'ordre du jour

Les thèmes abordés durant ces deux jours seront multiples. Mais aussi l'importance du rôle de la femme qui est «un vecteur de paix» et pour les jeunes, une meilleure éducation religieuse. Car les actes terroristes comme ceux des kamikazes résultent d'un manque de connaissances dogmatiques flagrant. Le dialogue interreligieux sera lui aussi à l'honneur avec la présence de Benjamen Ndiaye Archevêque de Dakar.

Cheikh Mouhamad Khouraichi Ibrahim Niass explique que l'islam est une religion de paix et de tolérance et que «Grâce à la réflexion, au dialogue entre les communautés, nous allons démontrer comment l'Islam peut contribuer à l'avènement d'une paix mondiale durable».

Deux solutions: Solidarité et Enseignement

Durant ces deux jours, différents intervenants venant du monde entier, auront pour objectif de formuler des recommandations en proposant des actions concrètes pour mettre fin aux violences faites au nom de la religion. Le Cheikh Mouhamad Khouraichi Ibrahim Niass a tenu à préciser à ce sujet, que les musulmans sont les premières victimes des actes terroristes et qu'«il est donc de notre devoir de le combattre». Des ébauches de solutions ont d'ores et déjà été discutées. Un meilleur enseignement de la religion dans la communauté musulmane ce qui mettrait fin au recrutement dans les filières djihadistes.

Le développement économique et social serait une condition primordiale pour rétablir la paix. Il faut donc lutter contre la pauvreté. Le président de la République Sénégalaise Macky Sall, parrain de l'évènement, est d'après le porte-parole de la JAD, très sérieusement engagé dans l'application des solutions qui seront discutées.

Bon Ramadan! 

Le ramadan, le mois de jeûne observé par les musulmans, débute ce jeudi 18 juin en Belgique, a annoncé le Conseil des Théologiens de l'Exécutif des Musulmans de Belgique. Pendant le mois du ramadan, les musulmans sont invités à ne pas manger, boire, fumer et avoir de relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil. La règle ne s'applique pas aux personnes handicapées, aux femmes enceintes et aux enfants qui n'ont pas encore atteint la puberté. 

alt

Le ramadan commence tous les ans une dizaine de jours plus tôt que l'année précédente. Et il y a toujours un jour de doute. Cette année par exemple, le ramadan devait commencer soit ce mercredi, soit jeudi.

Comment le premier jour du ramadan est-il déterminé ?

Les musulmans se fient aux mois lunaires. Si la Lune est visible, le ramadan peut commencer. Mercredi, on ne l'a pas vue, le ramadan débute donc jeudi. Mokhtar est musulman et, pour lui, "commencer le jeûne en la voyant et finir le jeûne en la voyant. C’est ça qui laisse un tout petit peu de suspense jusqu’en dernière minute".

Les mois lunaires sont plus courts

Ce sont les autorités religieuses qui communiquent la date de début du ramadan. Mokhtar, par exemple, l'a appris par la radio communautaire Arabel. D'autres encore, téléphonent: "Tout le monde ne peut pas téléphoner au Centre parce que ça va brûler les lignes, mais avec la radio ça se passe très bien parce que c’est un message officiel. Le même message qui passe à la radio est sur internet".

Chaque année, le ramadan commence plus tôt. La raison en est que les mois lunaires sont plus courts que nos mois solaires, indique Jan Cuypers, astronome à l'Observatoire Royal de Belgique : "Une année lunaire n’a que douze mois de 29 ou 30 jours, et comme ça l’année lunaire est de 10 ou 11 jours plus courte que l’année solaire".

A la fin du mois, même suspense: la fête de l'Aïd, qui célèbre la fin du ramadan, aura lieu le 16 ou le 17 juillet.

Qu'Allah accueille les âmes des victimes! 

Les autorités saoudiennes promettent une enquête «rapide et transparente» sur les circonstances qui ont conduit au mouvement de foule dans lequel plus de 700 personnes ont été tuées, jeudi 24 septembre à La Mecque. Plusieurs ministres saoudiens ont dénoncé un manque de discipline des pèlerins, mais nombre de voix s'élèvent pour pointer la responsabilité des autorités saoudiennes.

alt

Les autorités saoudiennes promettent une enquête «rapide et transparente» sur les circonstances qui ont conduit au mouvement de foule dans lequel plus de 700 personnes ont été tuées, jeudi 24 septembre à La Mecque. Plusieurs ministres saoudiens ont dénoncé un manque de discipline des pèlerins, mais nombre de voix s'élèvent pour pointer la responsabilité des autorités saoudiennes.

Au lendemain de la bousculade qui a fait au moins 717 morts et 863 blessés, jeudi à La Mecque, les questions restent nombreuses sur ce drame. Que s'est-il exactement passé, jeudi matin à Mina? Etait-il possible d'éviter un tel drame ? Les autorités saoudiennes ont promis une enquête «rapide», et dans son communiqué publié, vendredi matin, le ministère saoudien de la Santé avance que la bousculade meurtrière «est peut-être liée au fait que certains pèlerins se sont déplacés sans suivre les recommandations des autorités compétentes».

La veille, déjà, quelques heures seulement après la bousculade, le ministre saoudien de la Santé, Khalil al-Falih, avait déjà pointé le manque de discipline des pèlerins. «Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d'accident», a-t-il déclaré à la télévision publique saoudienne.

Défaut d'encadrement et manque d'informations

Autre hypothèse avancée, rapporte Clarence Rodriguez, correspondante de RFI à Riyad, une coursive d'accès à l'une des stèles de lapidation aurait été fermée, bloquant le passage et provoquant le mouvement de panique. Mais cela n'a pas encore été confirmé. Les pèlerins étaient très nombreux à Mina au moment de la bousculade. Une foule gigantesque qui se presse lors du hadj et qui n'est pas toujours encadrée comme il le faudrait, selon Adel Gastel, grand reporter algérien qui a déjà fait le pèlerinage. Il décrit deux types de pèlerins: «Ceux qui sont encadrés par des agences de tourisme qui ont pignon sur rue, et ceux qui viennent un peu en free-lance, les pauvres». 

Bousculade meurtrière à La Mecque: émotion et inquiétude au Niger

Ces pèlerins peu fortunés, qui «n'ont pas les moyens de se payer un tour-opérateur» et «dorment à même le sol», bénéficient du «minimum de services» de la part des autorités saoudiennes. «Des guides tourisco-religieux montrent aux gens ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut pas faire. Mais ils sont face à deux millions de pèlerins qui ne se comprennent pas forcément tous, qui ne parlent pas la même langue. Ils viennent de mondes musulmans variés», souligne le journaliste.

«Moi-même, j'ai été interpellé par des pèlerins perdus, vraiment perdus, qui ne savaient pas où aller», rapporte-t-il. «Le désordre vient effectivement de ce manque d'information, de ce manque d'encadrement. Autour de la Mecque, ça circule sur le site de Mina. Juste avant le Mont-Arafat, ça circule, mais tout le monde ne le sait pas et ça donne ce genre de chaos». 

Téhéran accuse Riyad

L'encadrement d'une telle foule de pèlerins est très difficile, et ce n'est pas la première fois que le hadj est endeuillé. Il y a eu des précédents, dont le plus meurtrier en 1990 a fait 1486 morts. D'autres ensuite en 1994 (270 morts), en 1998 (118 morts), en 2004 (251 morts) et en 2006 (364 morts). Dans le royaume, on s'interroge évidemment sur l'organisation du pèlerinage, rapporte Clarence Rodriguez. Certains reprochent notamment aux policiers chargés de la sécurité du grand pèlerinage leur manque d'expérience et leur inaptitude à s'exprimer dans une autre langue que l'arabe.

Eid Mubarak à tous!

Le mois de jeûne est passé: prières, repas et cadeaux aux enfants! La Grande Mosquée: "C'est la Fête de tous!"

alt

Musulmans en fete, en Italie aussi. Hier soir, au coucher du soleil, le ramadan est terminé et on célèbre aujourd'hui l'Aïd el Fitr. Cette année, les fidèles ont accompli un mois de jeûne particulièrement difficile. Le calendrier lunaire est en effet tombé en été, entre juin et juillet, et entre autre, avec des températures supérieures à la moyenne. Ce qui a rendu encore plus difficile l'abstinence de nourriture et, surtout, d'eau pendant la journée.

Mais passé ce test de purification, c'est le temps de célébrer entre le sacré et le profane, le premier jour du nouveau mois, Shawal. Dans les pays musulmans, le fete durera trois jours.

Le matin de l'Aïd el Fitr, tout le monde se rassemble pour prier dans la mosquée, dans un rituel pour honorer cette journée spéciale. Mais ensuite la fête continue dans les maisons, où on mange tous ensemble, pour la première fois durant la journée, après le Ramadan, et on fait des cadeaux aux enfants. Sans oublier aussi à la charité aux nécessiteux.

A la Grande Mosquée de Rome, le Centre Culturel Islamique d'Italie a organisé trois séances de prière pour faire face à l'afflux des fidèles. Le Secrétaire Abdellah Redouane fait ses voeux à tous les musulmans et les invite à "ouvrir leurs maisons aux voisins pour faire de cette fete, la fete de tous".

À Milan, où les fidèles sont toujours en attente d'une mosquée digne de ce nom, beaucoup se sont retrouvés au Vélodrome Vigorelli, à l'initiative de la Coordination des Associations Islamiques de Milan. "Nous voulons célébrer cette occasion bénie avec l'unité de la Oumma", c'est-à-dire la Communauté musulmane.

Eid Mubarak à tous!

Stranieriinitalia.it

Adul...taire? 

L'adultère est un crime obscène pour la charia. Il fait partie des crimes d'honneur. Les savants de l'islam définissent l'adultère comme «tout chevauchement hors du lien du mariage ou d'un semblant de mariage sauf pour obtenir satisfaction auprès de femmes captives, c'est-à-dire possédées...».

alt

Un texte explicite dans le Coran fustige l'adultère: «Évitez la fornication. C'est une perversion, un sentier vicié, (Le voyage nocturne (al-isra') 17 :32)». Dans ce texte, «lâ takrabu al-zéna», qui a été traduit par «Evitez la fornication», a une double signification car zéna veut dire à la fois fornication et adultère. Pour les musulmans, c'est clair, ils ne peuvent forniquer qu'entre époux. Le reste est adultère. Notons tout de même que l'islam, qui peut tout contourner, a instauré le «mariage de plaisir», qui peut ne durer que quelques heures, et le «mariage saisonnier» pour le temps des vacances.

Les preuves de l'adultère

Le crime adultérin doit être prouvé de deux façons selon l'islam, par:

♦ un aveu, une déclaration claire de la part de l'homme adultère. Cet aveu doit être formulé clairement quatre fois selon les Écoles juridiques Shafi'îte et Hanafite. Une volte-face avant l'application du châtiment la fait chuter.

♦ le témoignage de 4 témoins, s'il n'y a pas d'aveu, sous condition qu'ils soient musulmans, justes, sains d'esprit. Le témoignage des femmes n'est pas accepté, ni celui de l'enfant, ni du fou, ni du déséquilibré, ni du mécréant, ni du débauché.

Les témoins doivent témoigner, par-devant Allah, et déclarer clairement avoir constaté visuellement que l'organe de l'homme a pénétré le vagin de la femme, «comme la brosse dans une boîte de khôl ou le seau dans un puits».

Les châtiments de l'adultère

Les châtiments de l'adultère ici-bas, par la communauté musulmane, sont de deux sortes: lapidation ou flagellation, selon qu'on est marié ou non.

◙ La lapidation est le châtiment de l'adultère commis par l'homme marié, pris dans le joug du mariage (muhassan). Pour que le châtiment soit prononcé, il faut que celui qui «chevauche» soit sain d'esprit, adulte et libre.

S'il est un esclave, la lapidation ne lui sera pas appliquée. Une autre condition est nécessaire: que la fornication soit intervenue dans le cadre d'un mariage légal religieux islamique.

La lapidation est appliquée jusqu'à ce que mort s'ensuive afin que la douleur soit généralisé à tout le corps. On jette des pierres aux adultères en signe de destruction de la maison familiale. Ce sont donc les pierres de la maison qu'ils ont détruite qui leur tombent dessus.

◙ La flagellation est le châtiment de 100 coups de fouet appliqués à l'adultère non marié, homme. Allah a dit: «Fouettez le putain de 100 coups de fouet chacun. Que nulle indulgence ne vous saisisse dans la créance d'Allah, adhérez à Allah et au Jour ultime, un groupe d'adhérents sera témoin de leur supplice (La Lumière, al-Nour, 24 : 2)». 

Allah a insisté sur trois spécificités du châtiment de l'adultère: donner la mort est le châtiment le plus cruel, la pire des tortures, Allah interdit à ses fidèles d'avoir pitié face à l'adultère et de lui pardonner et enfin, Allah ordonne que l'application du châtiment soit faite en présence de croyants car cela est plus significatif pour l'efficacité du châtiment et du blâme.

L'adultère connaît d'autres types de punitions spontanées: la noirceur d'un visage rempli de honte, les ténèbres d'un cœur où la lumière est étouffée, la tristesse d'une âme pleine de soucis ... 

Denise Zarour Medang