Il y a quelques mois, cet imam du sud de la Turquie est sorti de l’anonymat pour sa façon particulière de prêcher la parole divine: sur scène, avec son groupe rock!  Une passion pas très appréciée des autorités religieuses turques, qui ont ouvert une enquête pour déterminer si la vie de rockstar peut être considérée comme une activité commerciale, la fonction d’imam étant incompatible avec certaines activités.

Feu vert

Finalement, le désormais célèbre imam Ahmet Mühsin Tüzer pourra continuer à faire vibrer son public aux sons de l'Islamet du rock n’roll, moyennant quelques concessions. Ses supérieurs viennent en effet de lui donner le feu vert, tout en gardant "un œil sur (lui)". Une nouvelle qui réjoui Ahmet et son groupe Frrock, qui préparent déjà leur prochain concert du 22 juin à Antalya.

"Avant, je ne pouvais pas me produire tel que je suis vraiment à cause des pressions. Mais cette fois, vous allez voir un autre imam, aussi bien en matière de look que de répertoire. e vais être une vraie rock star!", a-t-il déclaré.

Un message de paix et de tolérance

Que les fidèles se rassurent, on est loin du hard rock et du black métal. Créé en mai 2013, le groupe Firock monte sur scène pour la première fois en Août pour interpréter de la poésie mystique musulmane, sur fond de guitare électrique et de batterie.

"Je veux montrer qu’on peut à la fois être musulman, écouter de la musique rock et être moderne. Je prêche la parole de Dieu, et personne ne peut me critiquer pour cela. Si vous faîtes quelque-chose au nom de Dieu, ça ne peut être que bénéfique", a insisté l’imam Ahmet Tüzer qui, à travers sa musique, espère rapprocher la jeunesse turque de l’islam et diffuser un message d’amour et de paix à tous les musulmans.

"Je suis très heureux que les autorités religieuses aient prouvé au monde entier que notre religion était tolérante, et pas seulement une religion qui peut interdire des choses magnifiques", a-t-il annoncé. 

Dans cet esprit, Ahmet prévoit d’ailleurs de se rendre à New-York en octobre pour un concert interreligieux, aux côtés de musiciens chrétiens et juifs.

En attendant, que le spectacle (re)commence!