Sos racisme - Africa Nouvelles

Ils prêchent le racisme et s'inspirent des idées d'Hitler. Le 28 octobre le premier meeting italien, organisé par les skinheads de Rome.

Musique et engagement politique au service des idéologies racistes, Le mouvement "Blood & Honour", fondé en Angleterre mais désormais transformé en réseau international, a son identité écrite dans son nom, rappel explicite de ce "Blut und Ehre", qui fut la devise de la Jeunesse hitlérienne.


Interdite, il y a quelques années en Allemagne pour activités éversives, “surveillé spécial" en Grande Bretagne pour ses liens avec les hoolingans et les actions anti-immigrés du groupe naziste C18, le mouvement débarque également en Italie.

Le 28 octobre, anniversaire de la marche fasciste sur Rome, se tiendra dans la capitale, le premier meeting de la collonne italienne de B&H.

Au milieu des croix celtiques, les bras tendus et les hymnes à la suprématie blanche. la manifestation sera abritée à la Casa Italia Colleverde, à via Monte Bianco, un espace géré par le groupe S.P.Q.R Skin. Un choix qui semble avoir divisé l'extrême droite si bien que "Veneto Fronte Skin" et "Casa Pound" prennewnt les distances.

Entre-temps B&H marchent sur Rome. Au rythme d'une musique qui ne fait tout autre que donner des frissons.

 

Elvio Pasca

 

Les produits cosmétiques éclaircissants continuent de menacer la santé.
Les produits cosmétiques éclaircissants sont largement utilisés dans le monde mais ils sont plus utilisés dans les pays africains. Pourtant, ces produits constituent une menace pour la santé de la population, plus spécialement des femmes qui les utilisent dans la grande majorité.

 

C'est depuis le 17ème siècle, avec la colonisation que le complexe de la peau noire a été inculqué aux Noirs dans le but de les dominer. À cette époque, la peau noire était considérée comme une malédiction et les Noirs comme des sous-hommes.

Pour concurrencer les Occidentaux ou pour devenir un canon en beauté, les femmes noires ont pris l'habitude d'appliquer les produits éclaircissants qui, malheureusement, sont nuisibles pour la peau. Il s'agit souvent de gammes complètes des produits à l'hydroquinone comprenant savon, crème, lotion, etc.

Certaines, pour accentuer ou accélérer l'effet des produits, se lancent dans des expériences encore plus dangereuses. Elles utilisent du shampoing des cheveux, de l'eau de javel mélangée au lait de beauté.

D'autres types de produits ont fait leur apparition avec l'avancée technologique. Il s'agit des produits injectables et autres utilisés comme suppositoires. Pour les parties difficiles à éclaircir comme le cou, les fesses, les coudes, les dos, , les utilisateurs vont même jusqu'à utiliser des produits comme l'oxygène.

Certains ignorent que ce sont des méthodes qui ont de graves conséquences pour la santé. Ces produits éclaircissants provoquent en effet des troubles cutanés, de cancers, et les effets secondaires de ces produits semblent nombreux et variés. Et tous ne sont pas connus.

Ces produits éclaircissants sont des combinaisons diverses composées, généralement pas ou peu connus de l'utilisateur mais ils sont toujours néfastes pour la santé quand ils sont mal utilisés.

 

Plusieurs études ont démontré que l'application régulière des produits éclaircissants entraîne la plupart des cas des effets épidermiques parfois définitifs.

Et ces effets entraînent l'hyper dépigmentation, la vergeture, des difficultés pour la cicatrisation, des peaux qui se changent en plusieurs teintes au gré des agressions solaires, une fragilisation de la peau en cas des problèmes sanitaires comme mors des interventions chirurgicales.

Parmi ces problèmes sanitaires, il y a aussi des atteintes rénales. En plus de ces affections, on répertorie aussi l'hématurie, c'est-à-dire la présence du sang dans les urines, l'hypertension artérielle et plusieurs autres maladies.


Malgré les conséquences de ces produits, les femmes noires complexées de leur teint s'adonnent toujours à l'utilisation de ces produits éclaircissants. Le fait qu'on les trouve en vente libre et en abondance sur le marché favorise encore cette situation.

Un vendeur de ces produits au marché central de Kinshasa explique : «Je me suis fait beaucoup d'argent en vendant ces produits, car beaucoup de femmes dépensent une fortune pour se faire belle en achetant ces produits. Elles adorent changer de teint».

Une utilisatrice raconte: «Je m'éclaircis pour concurrencer ma rivale. L'épouse de mon amant est de teint claire. Je m'éclaircis pour qu'elle comprenne qu'elle n'a pas le monopole de la beauté».

B. T.

Une gang italo-brésilienne spécialisée dans la fraude des naturalisations italiennes.


Rome: 23/05/2011 - Il y a 68 personnes enquêtés dans le cadre d'une maxi opération de la brigade mobile de la Questura de Savona sur une question de fausses attestations de descendance qui aurait assuré à des dizaines de brésiliens la nationalité italienne par "jure sanguinis" (droit de sang).


Parmi les interpellés figure un employé de la Commune de Savona, accusé des délits d'encouragement de l'immigration clandestine, faux idéologique, omission de dénonce, suppression, destruction ou occultation d'actes. Il acheminait les dossiers même si la documentation présentée était fausse.

Il y a également un fonctionnaire de l'Ambassade italienne à Brasilia, accusé d'encouragement de l'immigration clandestine, péculat et faux matériel et idéologique.

Il aurait pris des sous pour falsifier la documentation nécessaire à l'obtention de la nationalité italienne.


De la gang feraient partie 10 autres personnes (8 brésiliens et deux italiens) dont les employés d'une agence de services de Cairo Montenotte qui a subi la suspension de la licence.


Sur 360 dossiers examinés, 56 autres brésiliens ont été dénoncés pour immigration clandestine et utilisation de faux actes.

Ils s'adressaient à l'organisation pour obtenir la nationalité italienne avec des faux documents ou pour accélérer la procédure.

A 47 d'entre eux a été révoquée la nationalité italienne tandis que les dossiers des 9 autres qui ne l’avaient pas encore obtenue, ont été bloqués.

 

Elvio Pasca

Des fausses demandes payées 3500 euro chacune!


Roma – 21/05/2011 – Découverte à Andria (Puglia) de l'énième fraude de la dernière régularisation. Des fausses demandes payées 3500 à dossier. L'année dernière, il y eut un cas similaire dans la même ville, mais c'est pareil dans toute l'Italie.

 

Lofti F. , tunisien de 49 ans avec un permis de séjour, a été arreté pour fraude, faux matériel et fausse idéologie. Il aurait appaté d'autres étrangers, la plupart nord-africains, se faisant payer 3.500 euro à dossier, délivrant de faussers déclarations de procédure de régularisation.

 

Les enquetes sont parties des dénonces présentées par deux victimes de la fraude qui, se confrontant entre eux et d'autres compatriotes, ont découvert la tricherie.

En septembre 2009, Lofti s'est présenté comme quelqu'un capable de régulariser leur position en Italie faisant d'intermédiaire avec certains employeurs disposés à les embaucher en échange de 3500 euro.

Il avait d'abord encaissé 1.700 euro pour démarrer le dossier et successivement, le compte final à la délivrance du reçu attestant l'expédition de la demande de régularisation.

A ce point, il ne restait plus aux victimes que d'attendre la  convocation à la Préfecture pour la signature du contrat de séjour. Ce qui n'est évidemment jamais artrivé puisque les intéressés étaient en possession de documents totalement faux, comprenant:

■ le reçu de la demande d'émersion de travail irrégulier avec en-tete du Ministère de l'Intérieur, reportant les:

● coordonnées de l'employeur;

● coordonnées du travailleur extracommunautaire;

● code d'identification de la demande et code de vérification;

■ modello F24 attestant le paiement de 500 euro.

■ formulaire adressé au "Sportello Unico per l'Immigrazione" (Guichet Unique pour l'Immigration) pour demander le "nulla osta" au travail salarié (lavoro subordinato) pour le travailleur étranger à embaucher, avec les coordonnées de l'employeur inexistant et fausse acceptation d'embauche.

 

Rappelons que le 14 avril 2010, toujours à Andria, avaient été arretés trois autres personnes (deux italiens et un tunisien), pour fraudes à des citoyens extracommunautaires et faux documents.

Avec le même stratagème, ils avaient fraudéau moins une cinquantaine de victimes à qui ils avaient promis la régularisation en échange de 2.000 euro à dossier.