RACISME DANS LES BD: Quand Donald Duck disait: "Hey, damné nègre!" - Africa Nouvelles

IZNOGOUD

Bandes racistes? 

Une page facebook recueille de vieilles bandes dessinées de Disney avec des commentaires aujourd'hui inacceptables. Le promoteur: «C'est la mutation du "politiquement correct». 

alt

 Horace dit  à Clarabelle: «Je neveux pas entendre parler de gitans! En effet, je ne veux même pas les voir! Je ne leur fais pas confiance».

alt

Oncle Picsou,  lui, s'abandonne à des "doux souvenirs", observant "le chêne  du lynchage" et fait l'éloge de son ancienne maison de l'Illinois, qui l'a abrité «des balles des Blancs et des flèches des peaux-rouges, ainsi que des puces des nègres» 

Il ne s'agissait pas d'une honteuse parodie raciste, mais de phrases proférées par des personnages de Disney sur les BD de la Disney, feuilletés par tant d'enfants. Certes, dans le temps, quand les théories sur la supériorité de la "race blanche" faisaient rage, provoquant les horreurs qu'on étudie aujourd'hui sur les livres d'histoire.

Tout est révélé sur la page Facebook "Donald Duck et autres infamie", créée par Giuliano Santangeli (25 ans), qui, avec un air plus amusé que de recherche, a rassemblé ces vilaines BD. «La page est née grâce à ma collection gigantesque de Mickey Mouse. ça m'a toujours amusé, les mutations du "politiquement correct" dans les bandes dessinées de masse et c'est une chose à laquelle j'ai toujours prêté attention, lisant les vieux numéros», raconte-t-il.

alt

Appelons cela relativisme du "politiquement correct", mais toujours est-il que lire certaines phrases, ça donne des frissons. Et surtout, ceux qui voyaient en Donald Duck un sympathique héros des perdants, devront avaler des bouchées amères. Voici, par exemple, le canard arracher le voile du visage d'une femme musulmane en disant: «Montre-moi ton museau, ma petite chatte». 

alt

Ou encore, enseveli jusqu'au cou, apostropher un homme armé, avec de terribles traits caricaturés (à commencer par le nez) d'un Arabe: «Hey, damné nègre! J'ai soif et j'ai faim! Qu'est-ce que t'attends pour m'apporter à bouffer?»

Stranieriinitalia.it