CONGO BRAZZA: Les expulsions d'étrangers vers la RDC se poursuivent - Africa Nouvelles

TOUCHE PAS MON POTE

Du Congo au Congo?

Les quelque 1 326 Congolais de RDC, expulsés ces derniers jours de Brazzaville, l'ont été dans le cadre de l'exécution d'une opération de police destinée à « assainir certains quartiers de Brazzaville » et « à contrôler tous les étrangers sans papiers ». Telles sont les explications fournies par Brazzaville au gouvernement de Kinshasa dont deux membres ont traversé le fleuve le jeudi 10 avril.

alt« Nous avons échangé de manière fraternelle, de manière très ouverte avec les responsables de la République du Congo, ici. Nous étions en face du ministre de l'Intérieur avec les autres officiels de haut rang ». Ces propos sont de Célestin Tunda ya Kasende, vice-ministre des Affaires étrangères de la RDC, qui a traversé le fleuve jeudi avec son collègue de l'Intérieur, Egide Ngokoso, pour s'enquérir de la situation de plus d'un millier de Kinois qui ont été refoulés de Brazzaville, ces derniers jours.

Mise en place d'une commission mixte

Le ministre congolais de l'Intérieur, Raymond Zéphirin Mboulou, a expliqué à ses interlocuteurs que la police mène depuis le 3 avril une opération d'assainissement de certains quartiers de Brazzaville et de contrôle de tous les étrangers en situation irrégulière résidant au Congo. Après l'échange, les deux partis ont décidé de mettre une commission mixte sur pied : « Il y a aura des experts qui viennent de Kinshasa et des experts de Brazzaville. Ils vont travailler de concert pour encadrer l'opération, pour éviter les bavures. »

Lancée dans la capitale, l'opération de police dénommée « Mbata ya bakolo » ou « gifle des aînés » va s'étendre sur l'ensemble du territoire congolais dans les tout prochains jours.